"Impayable" ou "Être impayable".

Cet adjectif signifie :

  • au sens propre : qui ne peut se payer,

On dit par exemple : "Mon frère a pris un appartement immense avec un loyer impayable".

  • et au sens figuré, dans le registre familier : qui étonne par son côté extraordinaire ou très comique, ridicule.

On dit par exemple : "J'adore cet humoriste : il est impayable".

Ou : "Tu aurais vu comment était habillé le nouveau : sa tenue était impayable".

Sources : wiktionary.org et www.larousse.fr

"Comme de bien entendu".

Cette expression française du registre populaire signifie : naturellement, évidemment, bien sûr, bien entendu.

On dit par exemple : "Comme de bien entendu, vous avez oublié votre livre à la maison ! Vous me ferez cent lignes !".

Affiche du film français "Circonstances atténuantes" de Jean Boyer (1939)Affiche du film français "Circonstances atténuantes" de Jean Boyer (1939)

Affiche du film français "Circonstances atténuantes" de Jean Boyer (1939)Affiche du film français "Circonstances atténuantes" de Jean Boyer (1939)

Comme de bien entendu... cette expression a été très largement popularisée depuis plus de 80 ans, grâce au succés de la chanson popolaire homonyme, interprétée, en 1939, par Arletty, Michel Simon, Andrex et Dorville, dans le film de Jean Boyer "Circonstances Atténuantes".

Les paroles de cette valse immortelle sont de Jean Boyer et la musique de Georges van Parys.

Elle a été remise à l'honneur, en 2002, par Patrick Bruel en duo avec Renaud sur le disque "Entre deux".

Puis, en 2013, par Jean-Jacques Debout, sur son disque "Les chansons des guinguettes".

Mais sans jamais égaler la version d'origine.

Source : wikipedia.org

"La Pléiade", "Les pléiades" et "Une pléiade".

  • "La Pléiade" (avec un "P" majuscule) est :
    • un groupe de sept poètes français du XVIe siècle, composé de Pierre de Ronsard, Joachim Du Bellay, Étienne Jodelle, Rémy Belleau, Jean-Antoine de Baïf, Jacques Peletier et Pontus de Tyard.

À travers leurs oeuvres littéraires et leurs textes théoriques, leur ambition était de renouveler et de perfectionner la langue française, afin de la rendre indépendante d'autres idiomes alors plus "nobles" comme le latin.

Le but politique était de participer à l'unification de la France par le biais de la langue française (déclaré langue officielle en France en 1539), sur le modèle mais aussi en rivalité avec l'italien, qui avait entamé un processus similaire un peu plus tôt.

Ce mouvement littéraire, créé en 1553, émane d'un groupe de poètes d’abord connu sous l'appellation de "Brigade". Le souci majeur de la Brigade, élevée sous l'égide de l'helléniste et érudit Jean Dorat, sous la protection de la princesse Marguerite de France, soeur du roi Henri II, était de faire reculer le "Monstre Ignorance" par la diffusion - en français - de la culture antique, dans l'esprit humaniste de la Renaissance à laquelle elle participe.

Le nom de "Pléiade" est emprunté par Ronsard, en 1556, à un groupe de sept poètes d’Alexandrie qui vécurent tous au temps de Ptolémée II Philadelphe, au IIIe siècle av. J.-C., et avaient choisi le nom de cet amas astronomique pour se distinguer : Apollonios de Rhodes, Aratos de Soles, Philiscos de Corcyre, Homère le Jeune, Lycophron, Nicandre de Colophon, Théocrite,

Et cette appellation sera adoptée par la postérité.

Outre le "meneur" Pierre de Ronsard, la Pléiade regroupe alors selon lui les poètes Joachim Du Bellay, Jacques Peletier du Mans (remplacé après sa mort en 1582 par Jean Dorat), Jean Bastier de La Péruse (remplacé après sa mort en 1554 par Rémy Belleau), Antoine de Baïf, Pontus de Tyard et Étienne Jodelle (peut-être remplacé par Guillaume Des Autels).

Ils se réunissaient notamment au cabaret de la Pomme de Pin situé rue de la Juiverie, à Paris (75).

  • les Pléiades (avec un "P" majuscule) (du grec ancien "pleiades") sont :
    • dans la mythologie grecque, sept soeurs, filles du Titan Atlas et de l'Océanide Pléioné.

Et elles se nomment : Maïa, l'ainée et mère d'Hermès, Alcyone (ou Halcyone), Astérope (ou Stérope), Sélène (ou Céléno, ou Célaéno), Électre, Taygète et Mérope (ou Dryope, ou Aéro), la benjamine.

    • et, en astronomie, en référence à ces sept soeurs : un amas ouvert d'étoiles, également appelé "Amas M45", qui s'observe depuis les deux hémisphères, dans la constellation du Taureau.

On dénombre aujourd'hui dans cet amas environ 3 000 étoiles, dont une douzaine sont visibles à l'oeil nu.

Les 9 étoiles les plus brillantes de l'amas tirent leur nom des 7 soeurs et de leurs parents.

De nombreux peuples comme les Hébreux ou les Aztèques ont appelé cet amas "Poussinière", les comparant à une poule et ses poussins.

Cet amas s'étend sur 2°, soit l'équivalent de quatre fois le diamètre apparent de la Lune.

Son âge est estimé à 100 millions d'années, mais il ne devrait pas vivre longtemps puisqu'il devrait se séparer dans 250 millions d'années (il s'agit ici de la vie de l'amas et non de celle des étoiles qui le composent).

L'exactitude de la distance de l'amas à la Terre fait débat, et varie en fonction des différents instruments techniques utilisés, mais elle est généralement estimée à environ 444 années-lumière.

  • et "Une pléiade" (avec un "p" minuscule) désigne :
    • un groupe de personnes considérées généralement comme illustres ou remarquables.

On dit par exemple : "Vous allez pouvoir découvrir ce soir une pléiade de vedettes".

    • et par extension : un groupe nombreux.

On dit par exemple : "Ils sont toutes une pléiade de gamins à vouloir entrer".

Source : wikipedia.org, www.larousse.fr et www.cnrtl.fr

"Dégoiser".

J'aime bien ce verbe qui change de signification selon le niveau de langue et signifie :

  • dans le registre désuet, en parlant des oiseaux : chanter, gazouiller.

Un oiseau qui chante

  • dans le registre populaire et péjorativement : débiter des propos avec volubilité, dire du mal, ergoter, jaser, cancaner, médire.

On dit par exemple : "Ma concierge dégoise des injures sur ses locataires à longueur de journée".

  • dans le registre familier :
    • parler, raconter oralement quelque chose,

On dit par exemple : "Tu vas tout nous expliquer calmement ; vas-y, dégoise !".

    • ou : lire à haute voix, réciter.

On dit par exemple : "Il nous a dégoisé sa tirade au moins quatre ou cinq fois".

Sources : www.cnrtl.fr et www.lalanguefrancaise.com

Pourquoi dire : "Donc, il est fit" ?

La journaliste sportive française Estelle Denis

Comme l'a déclaré la journaliste sportive française Estelle Denis, le 24 septembre 2020, dans son émission "L'Équipe d'Estellle", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Et pas : "Il est EN FORME", ce que ce mot anglais signifie !

Ou : "Il est AFFUTÉ" ou "Il N'AFFICHE AUCUN SURPOIDS"", comme elle semble apparemment le penser !

"Tourner court".

Cette locution verbale du langage familier signifie :

  • au sens propre :
    • tourner sans amplitude ; prendre un tournant ou un virage de manière serrée.

On dit par exemple : "Le chauffeur a tourné trop court et il m'a arraché la moitié de mon aile avant gauche".

    • arriver brusquement, de façon abrupte.

On dit par exemple : "Le dénouement tourne trop court à mon sens ; il arrive d’une manière trop brusque, trop peu préparée".

  • et au sens figuré :
    • abréger, mettre fin à quelque chose de manière inattendue.

On dit par exemple : "Après cet incident, l’orateur a tourné court et s’est hâté de finir".

Ou : "Sa maladie a tourné court, car le malade a guéri en quelques jours à peine".

    •  ou : finir plus tôt que prévu.

On dit par exemple : "L'expérience a tourné court : il n'est resté en poste que six mois à peine".

Sources : wiktionary.org et www.linternaute.fr

L'incroyable anagramme de : "Vincent Auriol" !

Réponse
Il s’agit de « Voilà un crétin » !

Une anagramme est une figure de style consistant à intervertir les lettres d’un mot ou d’un groupe de mots afin de constituer un ou plusieurs autres mots.

Comme par exemple : « Algérien » et « Galérien » ou « Guérison » et « Soigneur ».

Mais également : « Jean-Marie Le Pen » et « Je ramène le pain ».

L'homme politique français(du 16 janvier 1947 au 16 janvier 1954)

Vincent Auriol, né le 27 août 1884 et mort le 1er janvier 1966 à Paris, est un homme d’État français socialiste, président de la République du 16 janvier 1947 au 16 janvier 1954.

Membre de la SFIO (Section Française de l’Internationale Ouvrière), il est ministre des Finances de 1936 à 1937, dans le gouvernement du Front populaire dirigé par Léon Blum, puis garde des Sceaux de 1937 à 1938, dans les troisième et quatrième cabinets de Camille Chautemps. Et il occupe l’éphémère ministère chargé de la Coordination des Services à la Présidence du Conseil en 1938 dans le second cabinet Blum.

Président de l’Assemblée constituante puis de l’Assemblée nationale entre 1946 et 1947, il est élu président de la République au début de cette dernière année, devenant le premier à occuper cette fonction sous la IVe République et le premier chef d’État socialiste en France.

Source  wikipedia.org

"Marquis de Sade" et "Marquis".

Le groupe de rock français Marquis de Sade

Il s'agit des deux noms successifs d'un groupe de rock français, directement inspirés bien sûr du nom de l'homme de lettres, romancier, philosophe et homme politique français Donatien Alphonse François de Sade, né le 2 juin 1740 et mort le 2 décembre 1814, longtemps voué à l'anathème en raison de la part accordée dans son oeuvre à l'érotisme et à la pornographie.

  • "Marquis de Sade" est un groupe originaire de Rennes (35).

Actif entre 1977 et 1981, il est formé par Philippe Pascal, Franck Darcel , Pierre Thomas et Christian Dargelos. Il se scinde ensuite entre les groupes "Octobre" et "Marc Seberg". Et se reforme en 2017.

Issu de l'association de trois membres du groupe "Rats d'égouts" (Christian Dargelos, Pierre Thomas et Frank Darcel) et de deux membres de Penthotal Lethaly (Philippe Pascal et Anzia), Marquis de Sade est l'un des groupes les plus représentatifs de ce qui s'appellera la scène rock rennaise à partir de 1979.

Ce courant musical du rock français répondait à la "new wave" anglaise dans un style où se mélangeaient aussi bien les influences du Velvet Underground, de la trilogie berlinoise de David Bowie (les albums "Low", "Heroes" et "Lodger"), des vigoureux concerts des "Stranglers" (les albums "Raven" et "No More Heroes"), mais également du "funk" blanc des "Talking Heads". Les autres meneurs de cette scène rennaise étaient Kalashnikov, Tohu Bohu, Ubik, Sax Pustuls, Niagara, Étienne Daho et d'autres, leur dénominateur commun étant le duo de saxophonistes Daniel Paboeuf et Philippe Herpin, qui participaient à presque tous les disques de ces groupes, y compris ceux de Marquis de Sade.

Le festival des "Rencontres Trans Musicales" de Rennes (35), créé en 1979, est naturellement l'héritier direct de cette scène.

Au-delà de la fusion musicale qui a donné naissance à cette scène rennaise, le style de Marquis de Sade était celui d'un rock adulte, volontiers sombre et dépressif. Les paroles des chansons étaient en français ou en anglais avec quelques traits d'allemand. Ces chansons abordent des thèmes "européens", durs, complètement dénués d'humour et parfois un peu prétentieux : drogues, maladies, soumission, violence, endoctrinement, camps de travail, apocalypse.

Très soutenu par le magazine branché "Actuel", Marquis de Sade a posé en couverture du numéro 4 de février 1980 avec la légende : "Les jeunes gens modernes aiment leurs mamans".

Couverture-poster du n°4 du magazine "Actuel" de février 1980, consacré au groupe de rock rennais "Marquis de Sade"N°4 du magazine "Actuel" de février 1980, avec un article consacré au groupe de rock rennais "Marquis de Sade"

 

 

La carrière de Marquis de Sade est brève puisqu'ils n'ont sorti que deux disques.

Le premier disque du groupe de rock français Marquis de Sade : "Rue de Siam" (1979)

Le premier, "Dantzig Twist" (1979), contient les classiques Conrad Veidt, Set in Motion Memories et Walls. Le son brut, très marqué "post-punk", fait ensuite place sur "Rue de Siam" (1980) à une production plus sophistiquée et un mélange d'influences "new wave" et "funk".

Le deuxième disque du groupe de rock français Marquis de Sade : "Rue de Siam" (1980)

Le groupe n'a malheureusement connu qu'un succès public limité et seul le public "branché" le soutenait. De nombreux changements de musiciens ont émaillé la carrière pourtant brève du groupe.

En 1981, des différends d'ordre artistique entre le guitariste Franck Darcel et le chanteur Philippe Pascal font éclater le groupe, Frank Darcel fondant "Octobre", et Philippe Pascal réant "Marc Seberg".

L'écoute des disques de ces deux groupes rend cependant perplexe sur les différends artistiques des deux musiciens, car le style de Marquis de Sade s'y retrouve quasiment à l'identique.

"Marc Seberg" continue jusqu'en 1992, et sort plusieurs disques, Philippe Pascal continuant ensuite sa carrière au sein de diverses formations.

Octobre ne survit que deux ans, sortant deux disques, "Next Year in Asia" et "Paolino Parc", jamais réédités en CD. Plusieurs membres d'Octobre forment ensuite le groupe "Senso", auquel appartiendra le chanteur Pascal Obispo.

Avec le recul, Marquis de Sade apparaît comme un groupe culte.

Reformation

Le décès en 2013 du guitariste Frédéric Renaud met un terme au projet d'une reformation du groupe prévue lors des Transmusicales.

Affiche du concert anniversaire du groupe rennais Marquis de Sade, le 16 septembre 2017, à Rennes (35)

En 2017, Patrice Poch, un artiste et plasticien rennais, souhaite organiser une exposition pour les 40 ans du groupe, avec un tableau réalisé par un artiste différent pour chaque morceau des 2 disques. Les membres du groupe sont informés de la démarche et ils acceptent de donner un concert à l'occasion de l'exposition aux ateliers du vent à Rennes (35). Le concert prévu initialement dans une petite salle se tient le 16 septembre 2017. Il a lieu au Liberté et est complet : on y croise dans la salle notamment Pascal Obispo, Dominique A ou encore Étienne Daho. Un CD/DVD du concert sort peu de temps après.

Le groupe de rock français Marquis de Sade

L'engouement étant réel, une tournée de cinq dates suit. Elle commence le 18 mai 2018 à Saint-Brieuc (25), dans le cadre du festival Art Rock, puis Paris la Villette (avec une apparition d’Étienne Daho pour une reprise du Velvet Underground, "Ocean". Pascal Obispo montera sur scène pour interpréter un titre du groupe, "Wanda's Loving Boy"), les Vieilles Charrues à Carhaix (29) en juillet, puis Strasbourg (67), la Rochelle (17) et enfin Tarbes (65) le 10 novembre 2018.

À la suite de sessions dans un studio breton en décembre, un concert surprise est donné en marge des Transmusicales au bar le Marquis de Sade le samedi 8 décembre. De nouvelles compositions sont jouées, puis deux nouvelles dates de concert sont annoncées. Et le groupe se produit le 22 février 2019 à Paris (75) au Petit Bain9.

Marquis de Sade travaillait sur un troisième disque, projet interrompu par la mort de Philippe Pascal le 12 septembre 2019.

  • et "Marquis" (par ellipse de "Marquis de Sade") est le nom choisi, en juin 2020, par les trois musiciens suvivants du groupe (Frank Darcel, Éric Morgen et thierry Alexandre), après la mort de Philippe Pascal, pour continuer leur activité, un nouveau disque étant annoncé pour janvier 2021.

Source : wikipedia.org et www.ouest-france.fr