On ne dit pas : "Les entreprises, faut plutôt les aider ; c'est elles qui trouvent du job" !

Le journaliste français Pascal Praud

Ainsi qu'a lamentablement pu le déclarer, le 31 janvier 2021, le journaliste français Pascal Praud, dans son émission "L'heure des pros", sur la chaîne de télévision française d'information en continu CNews.

Mais : "Les entreprises, IL faut plutôt les aider ; cE SONT elles qui FOURNISSENT du TRAVAIL" !

Pour cet incroyable charabia, je décerne sans hésiter à ce prétendu journaliste, aux propos bêtifiants aussi réactionnaires que nauséabonds, mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Est-ce que c'est un u-turn ?" ?

Le journaliste français Éric Brunet

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 19 janvier 2023, le journaliste français Éric Brunet, dans l’émission "Brunet, Hammett et compagnie", qu'il coanime, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Et pas simplement, en français : "Est-ce que c'est un DEMI-TOUR ?" ?

Ainsi qu'il a d'ailleurs jugé bon lui-même de le préciser dans la foulée.

Pourquoi dire : "Un think tank" ?

Et pas, en français : "Un GROUPE DE RÉFLEXION" ou "Un LABORATOIRE D'IDÉES" !

Il s'agit en effet d'un regroupement d'experts au sein d'une structure de droit privé, ayant pour pour principale activité de produire des études et d'élaborer des propositions, le plus souvent dans le domaine des politiques publiques ou de l'économie.

Il réunit souvent autour d'une personnalité politique ou d'un parti politique, des personnes désirant réfléchir sur une base non professionnelle à des problèmes relevant des politiques publiques.

En 2012, 6 603 groupes de ce type étaient répertoriés dans le monde et près de 11 175 en 2020.

Leur création a été massive de la fin des années 1960 au début des années 2000. Au plus fort de leur croissance, en 1996, il se créait dans le monde environ 150 groupes de réflexion par an. Depuis, la progression de leur nombre a fortement ralenti aux États-Unis d'Amérique, mais elle s'est accélérée en France, de même que s'est renforcé leur poids sur la décision politique.

Les États-Unis restent le pays qui en compte le plus, suivi depuis quelques années par la Chine.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "C'est quand même un gap important".

La journaliste française Soazig Quéméner

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 13 janvier 2023, la journaliste française Soizig Quéméner, dans l'émission "C dans l'air", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Mais (dans ce contexte) : "C'est quand même un ÉCART important" !

Pourquoi dire : "Est-ce qu'on est dans le wishful thinking, comme on dit ?" ?

La journaliste française Caroline Roux

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 16 janvier 2022, la journaliste française Caroline Roux, qu'elle présentait, dans l'émission "C dans l'air", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Et pas, en français : "Est-ce qu'on est dans le VOEU PIEUX ?" !

On ne dit pas : "Sauf quand ils se font boucher, butcheriser à leur place" !

Le criminologue français Alain Bauer

Ainsi qu'a lamentablement pu le déclarer, le 16 janvier 2022, le criminologue français Alain Bauer, dans l'émission "C dans l'air", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Mais, en français : "Sauf quand ils se font MASSACRER à leur place" !

Pourquoi dire : "Des ribs" ?

Des ribs à cuire

Et pas simplement, en français : "Des CÔTES LEVÉES" !

Des ribs cuitsDes ribs cuits et découpés

 

À ne pas confondre avec les "travers de porc", qui correspondent au morceau de viande de porc tiré des côtes de l'animal au niveau de la cage thoracique et juste en dessous des membres antérieurs de la bête.

Les noms français des morceaux de viandesLes noms anglais des morceaux de viandes

Source : weboucherie.fr

"Process de recrutement" et "Hellowork : notre job, vous aider à choisir le vôtre" !

Tels sont les accroches de la publicité télévisée que nous inflige la société française Hellowork, en janvier 2023.

Fondée en 2000, cette entreprise française du secteur numérique édite des sites web consacrés à l'emploi, au recrutement et à la formatione1.

Filiale du groupe Télégramme, HelloWork Group édite les plateformes d'emploi et de recrutement HelloWork.com, JobiJoba.com, et SmartForum, ainsi que les plateformes dédiées à la formation professionnelle MaFormation.fr et Diplomeo.com.

Côté media, le Blogdumoderateur.com est dédié aux professionnels du web, et HelloWorkPlace aux professionnels des Ressources Humaines.

HelloWork Group développe également des solutions RH pour recruteurs et candidats : App HelloWork recruteur, Basile.io (solution dédiée à la cooptation), CV Catcher (logiciel RH de captation de CV et solution de site carrière), Holeest (solution de programmatique RH) et Seekube (solution de forums virtuels de recrutement).

La société rennaise est actionnaire de référence d'Aladom, spécialiste emploi/recrutement pour les services à la personne et jobbing.

Une étude Médiamétrie-NetRating datant de janvier 2020 classait le site no 1 des sites d'emploi privés français avec plus de 2,74 millions de visiteurs uniques par mois, devant ses principaux concurrents Cadremploi, le site de l'Apec, Monster et keljob.com.

L'entreprise compte 420 salariés et son siège social est basée à Rennes (35).

Historique

En mars 2000, à Rennes, le site concept OuestJob.com est le premier des 8 futurs sites emploi du réseau regionsjob.com à être mis en ligne.

En juillet 2000, le Groupe Le Télégramme devient actionnaire majoritaire de la société et permet à RegionsJob SAS de se développer partout en France. Cinq autres sites conçus sur le même modèle sont alors mis en ligne : Pacajob.com, Nordjob.com, Estjob.com, Sudouestjob.com et Rhonealpesjob.com.

Dès 2001, la société est rentable et en 2003 le Groupe Le Monde entre lui aussi au capital de RegionsJob SAS.

En 2007, RegionsJob créé les sous-sites ParisJob et CentreJob.

En septembre 2018, le groupe RegionsJob devient HelloWork.

En novembre 2018, RegionsJob devient le premier site emploi privé français avec 2,2 millions de visiteurs uniques par mois.

En mai 2022, les 11 sites emploi du groupe sont rassemblés en une seule plateforme de recrutement : HelloWork.

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "C'est même un gros gap" ?

La journaliste française Claire Fournier

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 13 janvier 2023, la journaliste française Claire Fournier, dans l'émission "Le temps de l'info", sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Et pas, en français : "C'est même un gros ÉCART" !

"Hey ! Je viens d'arriver au Point Relais VIVAL Viens vite me chercher avec le code 912111. - Ton colis Mondial Relay"..

Logotype de la société française Mondial Relay

Telle est l'interjection anglaise utilisée par la société française de livraison de colis aux particuliers Mondial Relay.

Bête comme je suis je n'aurai pas compris un simple "Hé !".

Créée en 1997 dans le giron du vépéciste français 3 Suisses, Mondial Relay appartient depuis 2021 au groupe polonais Inpost, spécialisé dans les consignes automatiques.