Ne dites pas : "Un visuel" ni "Avoir en visuel" ou "Avoir en visu" !

Mais : "Un aperçu", "Un dessin", "Une illustration", "Une image", "Une photographie", "Une vue" !

Et : "Avoir dans son champ de vision" !

Pourquoi dire : "Le pop art" !

Dessin "Pop"

Et pas : "L'art pop" pour "Art populaire", puisque "Pop art" n'est en effet rien d'autre que l'apocope de "Popular art".

Cette locution nominale anglaise désigne un mouvement artistique ayant émergé au milieu des années 1950 en Grande-Bretagne et en parallèle vers la fin des années 1950 aux États-Unis.

Intimement lié à l'esprit d'une époque, le Pop art regroupe un ensemble de phénomènes artistiques et constitue l'un des mouvements artistique principaux du 20ème siècle.

Il est caractérisé par des thèmes et des techniques tirés de la culture de masse populaire, tels que la publicité, les bandes dessinées et les objets culturels mondains.

"Le tarmac".

Aire de trafic ("Tarmac") d'un aérodrome

Sans doute vais-je surprendre plus d'un parmi vous, amis lecteurs, mais il s'agit là d'un nom de marque !

Il s'agit d'une apocope du mot "Tarmacadam", juxtaposition de "tar" ("goudron" anglais) et "macadam".

  • Cette marque enregistrée est à l'origine un matériau breveté en 1901 par l'entrepreneur britannique Edgar Purnell Hooley. 

Composé de goudron et d'agrégats, le tarmac est étendu sur une surface, puis est compacté avec un rouleau compresseur.

La marque appartient aujourd'hui à la société britannique Tarmac Holdings Limited, l'une des plus grandes entreprises de matériaux de construction du Royaume-Uni.

  • L'"aire de trafic", souvent appelée "tarmac", est, sur un aérodrome, la zone sur laquelle on procède à l'embarquement, au débarquement, au chargement, au déchargement et à l'avitaillement des "appareils" ou "avions".
  • Et l"'aire de stationnement", que l'on appelle fréquemment aussi "tarmac", désigne, comme son nom l'indique, la partie d'un aérodrome, où l'on stationne les "appareils" ou "avions".
  • Le terme "tarmac" est parfois utilisé dans le jargon aéronautique et très souvent de manière abusive par les organes d'information pour désigner, à tort, l'ensemble de la surface extérieure bétonnée, y compris la "piste" ("L'avion s'est posé sur le tarmac de Roissy à 15H".) : l'avion ne peut se poser que sur la "piste", qui peut être en herbe, en béton ou en béton goudronné, avant d'aller stationner sur le "tarmac"/"aire de trafic" ; le déplacement entre la "piste" et l'"aire de trafic" se faisant sur les "voies de circulation".

Autres articles sur le même thème : La différence exacte qui existe entre un "aérodrome" et un "aéroport" et  La surprenante origine du mot "Avion".

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "U.S" et "Les U.S" ?

Et pas : "EU" et "Les EUA" pour "Etats-Unis" et "Les Etats-Unis d'Amérique" !

Ou encore : "États-unien(ne)" et "Les États-Unis d'Amérique".

Et à tout le moins : "Américain(e)" et "Les États-Unis".

"U.s" n'est que effet que l'apocope du sigle anglais  "USA" signifiant "United States of America" ("États-Unis d'Amérique").

Sur le même thème : Pourquoi dire : "Les states" ?

"Le bio" et "La bio".

Ces deux mots sont des apocopes de l'adjectif "Biologique" et appartiennent donc au registre familier.

  • Mais "Le bio", pour les puristes, renvoie uniquement au mode de production et au marché.

Il induit le strict respect d'un cahier des charges correspondant à une agriculture écologique compatible avec notre société productiviste.

  • Tandis que "La bio" qualifie :
    • de façon beaucoup plus large, le mode de vie, un engagement et des valeurs : relocalisation des productions, solidarité Nord/Sud et locale, respect du commerce équitable, protection et utilisation des semences et variétés anciennes, importance donnée aux goûts et saveurs, protection des sols, aides aux jeunes installations.
    • ou, dans un autre contexte : la biologie.

Ne dites pas : "La hi-fi" ou "Une chaîne hi-fi" !

Mais : "La haute fidélité" ou "Une chaîne haute-fidélité" !

Puisque c'est ce que ce mot-valise anglophone signifie ("high-fidelity").

"Faire un topo".

C'est faire un discours, un exposé, au sens figuré et dans le registre familier.

"Topo" est en effet l'apocope de la locution nominale "Croquis topographique", désignant une représentation synthétique des principaux ensembles topographiques présents sur une carte.

N'écrivez pas :" FYI" !

Mais, tout simplement, : "Pour information" !

Ou, si besoin est, son apocope, "Pour info", puisque "FYI" signifie en anglais "For Your Information" ("Pour votre information").