On ne dit pas : "Le duel entre l'hongrois et l'italien" !

Le journaliste sportif français Alexandre Boyon

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 5 août 2021, le journaliste sportif français Alexandre Boyon, commentant la finale masculine du 10 km en eau libre des Jeux olympiques de Tokyo 2020, sur la chaîne de télévision publique française France 3.

Mais : "Le duel entre lE hongrois et l'italien" !

On ne dit pas : "On va marquer une petite page de pub et on s'retrouve tout d'suite après" !

Comme a pu le déclarer, le 29 juillet 2021, la journaliste sportive française Cécile Grès, sur la chaîne de télévision publique française France 3.

Mais : "On va marquer une petite PAUSE pubLICITAIRE et on sE retrouve tout dE suite après" !

ou : "On va LAISSER PASSER une petite page de pubLICITÉ et on sE retrouve tout dE suite après" !

On ne dit pas : "Là-d'ssus, i'm'fait souci" !

Le journaliste sportif français Bruno Salomon

Comme a pu le déclarer, le 2 août 2021, le journaliste sportif français Bruno Salomon, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais à tout le moins : "Là-dEssus, iL mE fait souci" !

Et idéalement : "SUR CE POINT IL mE CAUSE DU souci" !

On ne dit pas : "Les Portugais i'z'ont cette faculté à faire déjouer les bonnes équipes" !

L'entraîneur de football français Régis Brouard

Comme a pu le déclarer, le 27 juin 2021, l'entraîneur français Régis Brouard, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Les Portugais ont cette APTITUDE à faire déjouer les bonnes équipes" !

Ou : "Les Portugais ont cette faculté DE faire déjouer les bonnes équipes" !

Parce qu'il accumule malheureusement les phrases de ce type dans cette émission que je suis régulièrement, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "J'connais pas le background avec ce truc là" !

Le journaliste sportif français Dave Appadoo

Comme a pu le déclarer, le 11 juillet 2021, le journaliste sportif français Dave Appadoo, dans l'émission vespérale d'Olivier Ménard, "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française "L'Équipe".

Mais : "JE NE connais pas leS DESSOUS DE ceTTE AFFAIRE" !

Je suis véritablement abasourdi d'entendre désormais quotidiennement des phrases aussi mal construites dans la bouche de journalistes expérimentés, là où de telles formules n'auraient pu être utilisées il y a encore 20 ans que par des personnes d'origine étrangère ou issues d'un milieu très populaire, ayant du cesser leurs études à 16 ans et n'ayant jamais l'occasion de s'exprimer autrement qu'entre elles seules.

Parce que Dave Appadoo est coutumier du fait et accumule anglicismes et fautes de grammaire lors de ses interventions dans cette émission que je suis régulièrement, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Ça prendra du temps à c'qui revienne" !

L’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri

Comme a pu le déclarer, le 27 juin 2021, l’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "CelA prendra du temps AVANT qu'IL NE revienne" !

Parce qu'il est décidément incapable de s'exprimer dans un français correct et multiplie les phrases de ce type, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Tu as rien montré de très glam" !

Le journaliste sportif français Dave Appadoo

Comme a pu le déclarer, le 29 juin 2021, le journaliste sportif français Dave Appadoo, dans l’émission de Smaïl Bouabdellah, "13H Smaïl", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais, à tout le moins : "Tu N'as rien montré de très glamOUR" !

Et, en français : "Tu N'as rien montré de très SÉDUISANT" !

Parce qu'il use et abuse des anglicismes lors de chacune de ses interventions dans les différentes émissions de cette chaîne, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'est ça qui pose souci" !

Le journaliste sportif français Sébastien Tarrago

Comme a pu le déclarer, le 29 juin 2021, le journaliste sportif français Sébastien Tarrago, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "C'est CELa qui EST PROBLÉMATIQUE" !

On ne dit pas : "Dans l'imaginaire des gens on fait partie un p'tit peu d'l'Histoire de la France" !

L'ancien joueur de football international français Emmanuel Petit

Comme peut le déclarer l'ancien joueur de football international français Emmanuel Petit, dans le documentaire français de 2021 "Euro 2000, l'histoire secrète des Bleus", réalisé par Sébastien Tarrago et Jules Bian-Rosa et diffusé le 25 mai 2021, sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais, à tout le moins : "Dans l'imaginaire des gens on fait partie un p'tit peu À l'Histoire DE France" !

Et idéalement : : "Dans l'imaginaire des FRANÇAIS on APPARTIENT un pEtit peu À l'Histoire DE France" !

On ne dit pas : "Et bien eux i's'maintiennent" !

Comme a pu le déclarer, le 22 juin 2021, la journaliste française Marianne Théoleyre, dans l'émission "10H30 : 13H", sur la chaîne de télévision publique française d'information en continu franceinfo.

Et pas : "Et bien eux SE maintiennent" !

Cette façon de répéter le sujet ("eux ils") sans même prononcer intégralement le pronom "ils" relève d'un registre populaire indigne d'une professionnelle du verbe.

Je lui décerne donc mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Si ça pouvait changer le logiciel de cette rencontre" !

Comme a pu le déclarer, le 29 juin 2021, le journaliste français Grégoire Margotton, durant ses commentaires de la rencontre Angleterre-Allemagne, des huitièmes de finale de l’Euro 2020 de football, sur la chaîne de télévision française TF1.

Mais : "Si CELa pouvait changer le DÉROULEMENT de cette rencontre" !

Ou : "Si CELa pouvait changer le SCÉNARIO de cette rencontre" !