"Lino Ventura".

Lino Ventura

Il s'agit du nom d'usage de l'acteur italien Angiolino Giuseppe Pasquale Ventura, né le 14 juillet 1919 et mort le le

Ayant réalisé la majeure partie de sa carrière en France, il fut d'abord lutteur professionnel (champion d'europe poids moyens en 1950) puis catcheur, avant de devenir, par hasard, acteur aux côtés de Jean Gabin, en 1954, dans "Touchez pas au grisbi" de Jacques Beker.

Affiche du film français "Touchez pas au grisbi" de Jacques becker (1954)

D'abord cantonné à des seconds rôles d'hommes de main ou de brutes, il devient une vedette dès la fin des années 1950, avant d'être, deux décennies durant, l'un des acteurs les plus populaires et rentables du cinéma français, avec 130 millions d’entrées.

Père de quatre enfants dont une fille handicapée, il a fondé, avec sa femme Odette, en 1966, l'association "Perce-Neige", destinée à venir en aide aux personnes handicapées mentales.

Je le considère personnellement comme le meilleur interprète des dialogues du génial Michel Audiard ; que ce soit à travers ses répliques de :

Affiche du film français "Un taxi pour Tobrouk" de Denys de la Patellière (1961)

  • "Un taxi pour Tobrouk" de Denys de la Pattelière (1961),

Affiche du film français "Les tontons flingueurs" de Georges Lautner (1963)

Affiche du film français "Cent mille dollars au soleil" de Henri Verneuil (1964)

Affiche du film français "la métamorphose des cloportes" de Pierre Granier-Deferre (1965)

  • ou "La métamorphose des cloportes" de Pierre Granier-Deferre (1965), pour ne citer que mes quatre préférés.

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un caméraman" ?

Et pas : "Un cadreur" ou "Un opérateur de prise de vue" !

Ce technicien est aux commandes d'une caméra lors d'une prise de vues pour le cinéma ou la télévision, qu'il s'agisse de films ou d'émissions en direct.

Il est responsable du cadrage, soit sous les recommandations ou indications d'un réalisateur, soit selon sa propre initiative.

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Qui nous dit qu'il n'y aura pas un jour un hacking ?" ?

Comme l'a fait la journaliste française Sophie Coignard, le 14 août 2019, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Et pas : "Qui nous dit qu'il n'y aura pas un jour un PIRATAGE INFORMATIQUE ?" !

On ne dit pas : "Ça m'pose une interrogation" ni "C'est des sujets sur lesquels c'est pas si simple d'y répondre" !

Comme l'a déclaré le député LREM Richard Ramos, le 14 août 2019, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "CELA M'AMÈNE À M'INTERROGER" et "CE SONT des sujets AUXQUELS IL N'est pas si simple DE répondre" !

Pour ces deux déclarations pitoyables je décerne sans hésiter à cet élu de la Nation mon label de médiocrité "Fâchés avec le français"

.

Mesdemoiselles, soyez à la pointe de la mode : adoptez donc dès à présent le "Cerebral shrinkage" ou "Brain atrophy" ! !

Vous avez aimé le "Thigh gap" et lui courez désespérément après ?

Non contente d'avoir déjà perdu je ne sais combien de kilos, vous vous attachez désormais à obtenir un "Ab crack" ?

Alors essayez donc, sans tarder, le "Cerebral shrinkage" ou "Brain atrophy", dont je pressens d'ores et déjà qu'il sera l'ultime étape de cette course folle à la beauté féminine cadavérique !

... même si ces deux locutions anglo-saxonnes ne sont naturellement que pure invention satirique de ma part !

Pourquoi dire : "Un ab crack" ?

Emily Ratajkowski

Et pas : "Une fente abdominale" !

Érigé par les utilisatrices de réseaux sociaux comme la performance musculaire ultime et le summum de ce qui peut aguicher un homme, ce défi esthétique exige d'avoir une ligne creuse partant de la poitrine, entre les côtes, allant jusqu'au nombril, voire au pubis, dessinant une sorte de tranchée en travers du corps !

Les photos de mannequins ou actrices telles que l'états-unienne Emily Ratajkowski semblent malheureusement avoir popularisé cette tendance inepte.

Sur un thème contigu, je me permets de vous recommander mon article consacré au "Thigh gap".

Ainsi que celui intitulé "Mesdemoiselles soyez à la pointe de la mode : adoptez donc dès à présent le "Cerebral shrinkage" ou "Brain atrophy" !"

Source : www.madamelefigaro.fr

Pourquoi dire : "Un thigh gap" ?

Un thigh gap

Et pas : "Un écart entre les cuisses" ?

Cette locution désigne en effet l'espace entre les cuisses que possèdent certaines femmes lorsqu'elle se tiennent debout, les pieds joints.

Sur un thème contigu, je me permets de vous recommander mon article consacré à l'"Ab crack".

Ainsi que celui intitulé "Mesdemoiselles, soyez à la pointe de la mode : adoptez donc dès à présent le "cerebral shrinkage" ou "brain atrophy" !"