On ne dit pas : "N'importe quel auditeur i' peut " !

Comme l'a déclaré le syndicaliste CGT français Thomas Vacheron, le 2 décembre 2019, dans l'émission "Le téléphone sonne", sur la chaîne radiophonique publique française France Inter.

Mais : "N'importe quel auditeur peut" !

Cela vous évitera d'avaler le pronom de la troisième personne du singulier masculin "Il"... et surtout de commettre un lamentable pléonasme.

Pour ces deux raisons je décerne à ce monsieur mon label de médiocrité "Fâchés avec le français" !

On ne dit pas : "Moi-même, j'ai été à Strasbourg" !

L'avocat et homme politique français Robert Badinter

Comme l'a déclaré l'avocat français Robert Badinter, le 25 avril 2019, dans l'émission radiophonique de Laure Adler "L'heure bleue", sur la chaîne publique française France Inter.

Mais, tout simplement : "Je suis allé à Strasbourg" !

Je suis proprement effaré par le nombre de personnalités publiques - y compris de premier plan - qui continuent de commettre ce solécisme : "J'ai été" (quelque part), en lieu et place de "Je suis allé" (quelque part) !

Et je totalement affligé de constater que même un professionnel du verbe de premier ordre, tel que l'ancien garde des Sceaux de François Mitterrand et président du Conseil constitutionnel, se laisse aller à de telles dérives linguistiques, ajoutant au surplus un joli pléonasme ("Moi-même je" en lieu et place de "Je") à son solécisme.

C'est donc uniquement par respect pour son parcours et son grand âge que je m'abstiendrai de lui décerner mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "On se ment à soi-même" et "Il se raconte quelque chose à lui-même" !

Comme l'a déclaré le philosophe français Raphaël Enthoven, le 19 octobre 2019, au journaliste français Emmanuel Khérad, dans son émission radiophonique dominicale "La librairie francophone", sur la radio publique nationale France Inter.

Mais : "On se ment" et "Il se raconte quelque chose à lui-même" !

"Le cerf élaphe".

Un cerf élaphe

Le cerf élaphe est un grand cervidé des forêts tempérées d'Europe, d'Afrique du Nord, d'Amérique du Nord et d'Asie.

Son nom est un pléonasme car "Élaphe" signifie déjà "Cerf" en grec...

Ce cerf est l'un des représentants les plus connus de cette famille de mammifères.

L'espèce comprend plusieurs sous-espèces, dont le cerf de Bactriane, le cerf du Turkestan, le cerf rouge du Turkestan ou encore le cerf élaphe du Turkestan.

Biche et faon

La femelle est la "Biche" et le petit est le "Faon".

Celui-ci s'appelle ensuite  "Hère", de 6 mois à un an, s'il s'agit d'un mâle, la femelle conservant le nom de "Faon" jusqu'à un an.

Daguet
Daguet

De 1 an à 2 ans, le jeune mâle avec deux grands bois secs est appelé "Daguet" et la femelle "Bichette" .

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Une star très connue" !

Comme l'a déclaré le journaliste français Périco Légasse, le 11 septembre 2019, dans l'émission télévisée française "Le grand débat", sur la chaîne télévisée française LCI.

Mais, simplement, : "Une star" et, mieux encore, "Une immense vedette" !