Pourquoi dire : "Un cookie" ?

Un cookie

Et pas, selon le contexte  :

  • en matière alimentaire : "Un biscuit aux pépites de chocolat", comme le font si bien nos amis québecois.

Ainsi désignent-ils en effet fort justement ce petit biscuit rond, originaire des États-Unis d'Amérique, fait avec des brisures ou pépites de chocolat.

  • et en matière informatique : "Un témoin de connexion", "Un témoin de navigation" ou - par ellipse - "Un témoin" !

Il s'agit d'une suite d'informations envoyée par un serveur HTTP à un client HTTP, que ce dernier retourne lors de chaque interrogation du même serveur HTTP, sous certaines conditions.

Ce témoin est l'équivalent d'un fichier texte de petite taille, stocké sur le terminal de l'internaute.

Existant depuis les années 1990, ils permettent aux développeurs de sites web de conserver des données utilisateur afin de faciliter la navigation et de permettre certaines fonctionnalités.

Les témoins ont toujours été plus ou moins controversés, car ils contiennent des informations personnelles résiduelles pouvant potentiellement être exploitées par des tiers.

Ces informations censées être privées ne le sont pas vraiment, puisqu'elles sont accessibles à un certain point.

Source : wikipedia.org

"Crouler".

Ce verbe du langage courant signifie :

  • S'affaisser, s'effondrer, s'écrouler, s'ébouler.

On dit par exemple : "Des pans de murs commencent à crouler".

  • Aller à sa ruine, échouer.

On dit par exemple : "Le gouvernement actuel croule de toutes parts".

  • Porter un tel poids, une telle quantité qu'une impression d'affaissement est donnée.

On dit par exemple : "Ma fille croulait sous le boulot en première année de médecine" ou "Mes cerisiers croulent sous les fruits".

Source : www.larousse.fr

"Arguer".

Ce verbe polysémique du registre soutenu signifie, selon le contexte :

    • déduire quelque chose de quelque chose, l'en tirer comme une conséquence ; conclure.

On dit par exemple : De ces témoignages on ne peut arguer que l'accusé est coupable.

    • accuser.

On dit par exemple : "La défense argue ce courrier d'être un faux".

    • prétexter ; alléguer quelque chose, tirer argument d’une chose, l'avancer en tant qu'argument.

On dit par exemple : "Arguant que la maladie à coronavirus 2019 ne pouvait être prévue, le gouvernement se considère comme affranchi de toute responsabilité".

    • plaider, constituer un argument en faveur de.

On dit par exemple : "Les documents fournis par notre concurrent arguent malheureusement en sa faveur".

Prononciation :

Attention : le "u" se prononce, comme dans les mots "Argument" ou "Argutie", car il fait partie intégrante du radical, comme pour les verbes "Huer" ou "Tuer".

On dit donc "ar-gu-é" ou "ar-gu-an".

Sources : wikipedia.org, www.cnrtl.fr et www.larousse.fr

"Un valet".

Ce substantif masculin polysémique appartient au langage courant.

Il peut, selon le contexte, désigner :

  • une personne :
    • autrefois : un jeune gentilhomme attaché à la personne d'un chevalier ou d'un grand seigneur, pour remplir auprès de lui les fonctions de page ou d'écuyer (registre désuet).

Un valet (le domestique)

    • un domestique à gages employé par une personne pour la servir.
    • par extension : une personne d'une complaisance servile et intéressée ; qui sert quelqu'un, une cause avec un empressement servile ; un laquais, un larbin.

On dit par exemple : "Ce journaliste n'est qu'un valet (du pouvoir)".

    • un valet de ferme :
      • autrefois : un domestique chargé de la mise en culture et de l’exploitation des terres d’un seigneur ou d’un propriétaire (registre désuet),
      • et de nos joursun salarié chargé de travaux manuels, à la campagne ; un ouvrier agricole.

  • ou un objet :
    • un petit meuble appelé "Valet de nuit" ou "Valet muet". Mais également, de façon tout à fait impropre (par de nombreux sites internet et magasins) :"Valet de chambre"

D'une hauteur de 1,10 m en général, celui-ci permet de ranger les vêtements d'une personne pour la nuit dans la chambre à coucher.

Il est généralement constitué d'un cintre pour une veste, d'une barre pour suspendre un pantalon et éventuellement d'une étagère pour les autres objets : montre, etc. Certains modèles de luxe sont équipés d'une presse électrique afin de repasser le pantalon.

Il en existe quatre : une par "couleur" : Valet de Coeur, Valet de Carreau, Valet de Pique et Valet de Trèfle.

    • Appartenant aux douze cartes appelées "Figures", elle vient par ordre d'importance après le Roi et la Reine (ou Dame).Valet de ferme (engin agricole)
    • ou : un engin de manutention tout-terrain utilisé dans le domaine agricole, appelé "Chariot automoteur de manutatention à conducteur porté", mais dont nom usuel - très ambigu, puisqu'il était déjà celui de deux types de personnes évoquées plus haut - est "Valet de ferme".

Apparu au XXIe siècle, il tend progressivement à remplacer le tracteur de cour traditionnel à chargeur frontal.

Cet engin peut-être équipé d'un chargeur frontal ou téléscopique et d'une motorisation thermique ou électrique.

Valet de ferme avec chargeur à bras télescopique

Source : wiktionary.org

"Biberonner" et "Être biberonné".

Ce verbe et cette locution verbale signifient :

  • au sens propre, dans le langage courant :

Bébé buvant son biberon

    • boire à l'aide d'un biberon.

On dit par exemple :"Ce petit pourrait biberonner toutes les heures !".

Lionceau nourri au biberon
Lionceau nourri au biberon
    • fournir à boire à l'aide d'un biberon, nourrir au biberon.

On dit par exemple : "On a dû biberonner ce petit lionceau retrouvé près du cadavre de sa mère".

Ou : "Ce petit lionceau a été biberonné".

  • et au sens figuré, dans le registre familier :

Un homme consommant de l'alcool

    • boire de l'alcool avec excès, s’adonner à la boisson régulièrement, avoir une dépendance alcoolique.

On dit par exemple : "Certaines personnes qui manifestement biberonnent ne sont pas conscientes, je pense, que cela se voit sur leur visage".

    • élever, éduquer, former à un jeune âge.

On dit par exemple : "Ma fille cadette a surpris le père de l'une de ses meilleures amies, qui enseigne le cinéma, par l'importance de sa culture cinématographique et par ses goûts dans ce domaine, peu orthodoxes pour une jeune fille de 15 ans. Il faut dire que je l'ai biberonnée aux films de Francis Ford Coppola, Martin Scorsese, Stanley Kubrick et Sergio Leone...".

Ou : "Comment voulez-vous que nos jeunes dirigeants puissent s'exprimer convenablement : ils ont été biberonnés aux jeux vidéo, aux feuilletons télé et à la novlangue !".

Source : www.larousse.fr

"Volubile" et "La volubilité".

J'aime beaucoup ces jolis mots du registre soutenu, qui signifient respectivement :

  • "Volubile" (adjectif) :
    • Qui parle beaucoup, très vite et avec aisance.

On dit par exemple : "J'ai eu toutes les peines du monde à interrompre mon interlocuteur tellement il était volubile !".

    • Se dit d'une plante dont la tige grêle, parfois très longue, s'enroule autour des corps voisins : branches, troncs, pergolas, grillages, câbles, etc..

Ce qui est par exemple le cas de la glycine :

Glycine
Glycine

Mais également du houblon :

Houblon
Houblon

Ou encore du liseron :

Liseron des champs
Liseron des champs
  • et "La volubilité" (substantif féminin) :
    • l'abondance, la rapidité et l'aisance de la parole.

On dit par exemple : "La volubilité de ma concierge n'est malheureusement pas sa qualité première".

    • mais pas le caractère volubile de certaines plantes.

Source : www.larousse.fr

"Un polype".

Ce mot polysémique désigne :

Polypes

  • en médecine : une croissance anormale de tissus en saillie (adénome), ou une tumeur bénigne, se développant sur les muqueuses.

Certains sont plats ("polypes sessiles"), d'autres possèdent un pied plus ou moins long ("polypes pédiculés").

Polypes marins

  • en zoologie : une des deux formes que peuvent prendre les animaux du genre cnidaires (groupe d'animaux aquatiques essentiellement marins, regroupant notamment les anémones de mer, les coraux et les méduses) ; la forme pélagique étant la méduse.

Les polypes sont "sessiles" (définitivement fixés sur le substrat) et "benthiques" (proches des fonds marins).

Ils peuvent être coloniaux (comme certains coraux) ou isolés (comme les hydres ou les anémones).

Et leur taille varie de moins d'un millimètre à plusieurs dizaines de centimètres.

Source : wikipedia.org

"L'iconographie".

Ce mot désigne, selon le contexte :

  • l'étude des représentations figurées d'un sujet (peintures, sculptures, gravures) d'un sujet donné (personne, époque, évènenement, thème, lieu, civilisation, religion, etc.).

On dit par exemple : "Cet historien s'est spécialisé dans l'iconographie de la Guerre civile espagnole".

  • ces représentations elles-mêmes, répertoriées et classées.

On dit par exemple : "L'iconographie de la guerre du Vietnam est extrêmenent riche".

  • ou encore : l'ensemble des images et illustrations d'une publication (livre ou revue).

On dit par exemple : "L'iconographie de cet ouvrage consacré aux châteaux de la Loire est absolument remarquable".

Un "document iconographique" est donc une image, une gravure, un dessin, une caricature, une photographie, un graphique, etc.

Sources : www.larousse.fr et www.cnrtl.fr

"Un tourteau".

Ce substantif masculin du langage courant est un mot polysémique désignant, selon le contexte :

Un crabe tourteau

  • un type de crabe apprécié des amateurs de fruits de mer (nom vernaculaire).
  • un gros pain bis (fabriqué complètement ou en partie à partir de farine bise) de forme ronde.

Un tourteau fromager

  • une spécialité culinaire du Poitou : le tourteau fromager ; un gâteau à base de fromage de chèvre cuit dans de la pâte.
Tourteaux de colza
Tourteaux de colza
  • un résidu solide riche en protéines, très utilisé dans l'alimentation du bétail.

Les tourteaux sont obtenus lors du traitement, en vue de l'extraction d'huile, des graines et des fruits oléagineux tels que le colza, le lin ou le soja.

Tourteaux de lin
Tourteaux de lin
  • en chimie : un "gâteau", c'est à dire une matière qui, après avoir été pressée, se présente sous la forme d'un gâteau rond et plat.

On parle par exemple de "tourteau de plomb" ou de "gâteau de plomb".

  • enfin, en héraldique : un petit "meuble" (figure) de forme circulaire et toujours de couleur.

Sources : www.larousse.fr et wiktionary.org

"Un goret".

Ce mot polysémique du langage courant désigne :

  • au sens propre :
      • un jeune cochon mâle, petit de la truie et du porc, également appelé "cochonet" ou "porcelet".

Et "gorette" s'il s'agit d'une petite femelle.

      • dans la marine : une brosse à long manche utilisée pour nettoyer la carène d’un bateau à flot.

Nettoyer avec un goret se dit "Goreter" ; un verbe qui ne signifie en aucune façon "Mettre bas un goret" pour une truie.

  • et au sens figuré, dans le registre familier : un enfant ou une personne malpropre.

On dit par exemple : "Mon petit neveu est un véritable goret !".

S'il s'agit d'un adulte, on dit également :

    • "un cochon", "un porc" ou "un pourceau" (pour un homme),

Source : wiktionary.org

"Perdre les pédales".

Cette locution nominale du registre familier évoque naturellement la perte du contrôle de son véhicule.

À vélo, la situation est déjà problématique. Mais elle peut se révéler véritablement dramatique en voiture, puisque lorsque l'on ne sait plus quelle est la pédale du frein et quelle est celle de l’accélérateur, on met en danger aussi bien les autres que soi-même.

"Perdre les pédales" signifie donc :

  • au sens propre :
    • et ne plus savoir sur quelle pédale appuyer pour freiner, en voiture.
  • et au sens figuré :
    • perdre le fil de son raisonnement ; perdre son assurance, se troubler.

On dit par exemple : "Ma copine a complètement perdu les pédales devant le jury".

    • perdre le contrôle de la situation, ne plus rien comprendre.

On dit par exemple : "Mon oncle a perdu les pédales : il ne maîtrise plus rien et sa société court à la catastrophe".

    • voire : devenir fou.

On dit par exemple : "Le grand-père de ma voisine a complètement perdu les pédales et va devoir être interné".

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mes articles consacré à toutes les façons de dire "Devenir fou" et  toutes les façons de dire "Être fou" ou "Être un fou".

Sources : www.caminteresse.fr et wiktionary.org

"Un biquet".

Ce substantif masculin désigne, selon le contexte :

Un "biquet" ou "chevreau" en train de paître

  • dans le registre familier : le chevreau, petit de la chèvre et du bouc.

Un trébuchet ou "Biquet" utilisé pour peser les pièces d'or et d'argent

  • et autrefois : un "trébuchet" utilisé en numismatique pour peser l'or et l'argent.

Source : wiktionary.org