"Ratiociner" et "Des ratiocinations" ou "Des ratiocinages".

J'aime beaucoup utiliser ce verbe et ces substantifs du registre soutenu qui signifient respectivement :

  • "Ratiociner" : ergoter, se perdre en raisonnements trop subtils, pédants et interminables.
  • et "Des ratiocinations" ou "Des ratiocinages" : des arguties, des argumentations exagérément subtiles et vaines, voire pédantesques ; des raisonnements abusifs, hors de propos.

Source : www.cnrtl.fr, www.larousse.fr et wiktionary.org

"Ergoter" et "Des ergotages", "Des ergotements" ou "Des ergoteries".

J'aime beaucoup utiliser ce verbe et ces substantifs du registre soutenu qui signifient respectivement :

  • "Ergoter" : trouver à redire sur des points de détail, des choses insignifiantes ; chicaner, pinailler (registre familier),
  • et "Des ergotages", "Des ergotements" ou "Des ergoteries" : des chicaneries, des pinailleries (registre familier).

Sources : wiktionary.org, www.cnrtl.fr et www.larousse.fr

"Le pli interfessier", "Le pli interglutéal", "La rainure interfessière", "Le sillon interglutéal" ou "Le sillon interfessier".

"La raie des fesses" également appelée "Le pli interfessier", "Le pli interglutéal", "La rainure interfessière", "Le sillon interglutéal" ou "Le sillon interfessier".

Toutes ces appellations relevant du vocabulaire médical désignent - vous l'avez évidemment compris - cette partie de notre anatomie que l'on désigne plus couramment, dans le registre familier, sous le nom de... "La raie des fesses" !

Autrement dit : le creux qui sépare chacune de nos deux fesses.

Source : wikipedia.org

"Ecclésiastique" et "Un ecclésiastique".

  • "Ecclésiastique" est un adjectif du vocabulaire religieux signifiant "relatif ou relative à une Église, à son clergé".

On parle ainsi de "bien ecclésiastique", de "costume ecclésiastique", de "discipline ecclésiastique", de "hiérarchie ecclésiastique", de "principauté ecclésiastique", de "province ecclésiastique" ou de "tribunal ecclésiastique".

On dit également "ecclésial", "ecclésiale", "ecclésiaux", même si le mot est beaucoup moins connu et, je crois, utilisé.

  • et "Un ecclésiastique" est un substantif signifiant "membre d'un clergé, tel qu'un prêtre ou un pasteur".

Source : wikipedia.org

"Le loup de Magellan", "Le renard de Magellan" ou "Le renard des Andes".

Renard des Andes ou Culpeo, également appelé Loup de Magellan ou Renard de Magellan.

Ces trois appellations désigne le second plus grand canidé vivant en Amérique du Sud, seulement dépassé par le loup à crinière, communément appelé "Culpeo" en Argentine et au Chili.

Ressemblant à un très grand renard roux d'environ 90 cm de long pour un poids d'à peu près 13 kg, sa tête et ses pattes sont rougeâtres, le ventre, le cou et la gueule blancs et le pelage de son dos est gris rayé de noir. Et la queue est abondamment pourvue de poils gris devenant noirs à son extrémité.

Habitant les prairies et les bois de Terre de Feu, de Patagonie et des Andes, on le trouve au nord jusqu'en Équateur.

Le "Culpeo" ne doit pas être confondu avec le "Culpeu", aujourd'hui disparu.

Source : wikipedia.org

"L'office divin", "La liturgie des Heures", "La prière des Heures" ou "Le Bréviaire".

Ces quatre appellations différentes désignent une seule et même chose, à savoir : une prière quotidienne chrétienne, répartie en plusieurs moments de la journée, appelés "offices".

Il y a de 3 à 8 offices par jour selon les systèmes (3 à 7 pour les laïcs).

L'office divin a pris de nombreuses formes au fil des siècles, suivant les diverses confessions chrétiennes, mais le principe est resté le même : prier tout au long de la journée afin de "prier sans cesse".

Source : wikipedia.org

"L'agace" ou "L'agasse".

Pie bavarde

Il s'agit de l'ancien nom de la "pie", encore usité parfois, de nos jours, dans certaines de nos régions.

Et que l'on retrouve dans l'expression en forme d'idiotisme animalier "Les corbeaux ne font pas d'agasses".

La "pie" est un oiseau de la famille des corvidés très répandu en Europe et dans une grande partie de l'Asie, dont il existe de nombreuses sous-espèces. Et que sa morphologie et son plumage noir et blanc caractéristique rendent aisément identifiable.

Source : wikipedia.org

Quel est donc le féminin des mots "Prédécesseur" et "Successeur" ?

Voila bien une question qui fait polémique !

  • Concernant le mot "Prédécesseur" (registre soutenu), certains considèrent que celui-ci n’étant ni un titre, ni une fonction, mais une situation, un état, la distinction du genre -donc du sexe - n’est pas pertinente.
    • Le Larousse ou le CNRTL indiquent que ce substantif est toujours masculin, même pour désigner une femme.

Pour d’autres, tout mot peut - ou doit - adopter le genre de la personne désignée :

      • Le Robert, comme l'OQLF retiennent ainsi le terme "Prédécesseure",
      • mais on rencontre également le terme "Prédécesseresse",
      • ou le terme "Prédécesseuse",
      • voire le rarissime et épouvatable "Prédécessrice", cité par le CNRTL.
  • Et concernant le mot "Successeur", son antonyme, sa forme féminine n’est pas encore établie :
    • Elle n’existe pas pour Larousse ou le CNRTL,
    • alors que le Robert et l’OQLF proposent le terme "Successeuse".

L’usage n’ayant à ce jour fixé aucune forme, les différentes propositions sont acceptables.

Source : wiktionary.org, www.cnrtl.fr et www.question-orthographe.fr