"La péladophobie" ou "Alophobie" et "La peladophobie".

  • La "Péladophobie" ou "Alopophobie est une peur ou une aversion irraisonnée des personnes chauves,

Crâne chauve

  • tandis que la "Peladophobie" est une crainte de la pelade et de sa contagion.

Pelade

"La pycnodysostose" ou "La pycnose".

Il s'agit d'une maladie génétique lysosomale très rare, décrite en 1962, due à une dégénérescence du noyau cellulaire et caractérisée par une condensation de la chromatine.

Les signes cliniques observés sont le nanisme, avec un crâne volumineux et de petites mandibules, la persistance de la grande fontanelle et des fractures spontanées.

On a émis dès 1965 l'hypothèse que le peintre Henri de Toulouse-Lautrec en était atteint.

On se fondait sur plusieurs considérations :

  • la petite taille du peintre,
  • la consanguinité de ses parents, cousins au premier degré,
  • la fragilité osseuse, qui explique qu’il a dû se servir très tôt d’une canne,
  • l’absence de fermeture de la grande fontanelle, que permet de supposer l'habitude du peintre de toujours porter un chapeau rigide,
  • sa barbe également, qui permettait qu’on remarquât moins sa mandibule fuyante.

D'autres informations cependant laisseraient croire que le peintre français souffrait d'une ostéogénèse imparfaite, maladie dont les manifestations sont assez semblables.

Ce doute qui divise la communauté scientifique pourrait être résolu une fois pour toutes si l’on procédait à une analyse génétique chez les descendants de familles apparentées au grand peintre, ou bien en exhumant et en analysant les os de l'artiste.

Affaire à suivre, donc, dirai-je.

"Coordinateur" ou "Coordinatrice" et "Coordonnateur" ou "Coordonnatrice".

  • l'adjectif qualifie ce qui a la faculté d'ordonner et de combiner harmonieusement des éléments séparés pour constituer un ensemble cohérent ou efficace.

On parle par exemple d'"esprit coordinateur" ou d'"esprit coordonnateur" et d'"intelligence coordinatrice" ou d'"intelligence coordonnatrice".

  • et le substantif désigne la personne ayant pour mission de centraliser les informations, de mettre en ordre les éléments séparés d'un ouvrage collectif, d'harmoniser l'action d'un service administratif, d'une armée ou de différentes composantes politiques.

"Un dérapement" et "Un dérapage".

Ces deux mots parfaitement synonymes désignent l'action consistant à glisser latéralement sur le sol, de manière volontaire ou non ; que ce soit en automobile, à motocyclette, à bicyclette ou à ski.

Le mot "Dérapement" est extrêmement rare et ne peut s'employer au sens figuré, comme cela peut être le cas pour le mot "Dérapage".

"Mégir" ou "Mégisser".

C'est apprêter un cuir, une peau, en la tannant et en la blanchissant avec une préparation à base d'alun.

La personne qui exerce cette activité se nomme le "Mégissier" et cette activité la "Mégisserie".

"Riverain", "Riparien" et "Ripuaire".

La rive d'une riviere

Ces trois adjectifs parfaitement synonymes désignent ce qui a trait à la rive d'un cours d'eau ou d'une étendue d'eau douce.

On parle ainsi de "Zone riparienne" ou des "Francs ripuaires" (Francs rhénans, installés sur les rives du Rhin).

Source : wiktionary.org

"Une coupe au bol" ou "Une coupe en écuelle" ou ""Une coupe en sébile".

Il s'agit d'une coupe de cheveux très simple ; les cheveux étant coupés en frange droite sur le front et étant de même longueur tout autour de la tête.

Elle est parfois accompagnée d'une tonsure entre la base du crâne et la nuque et sur les tempes.

"Un cirrhipède", "Un cirripède", "Un cirrhopode" ou "Un cirropode".

Ces quatre mots désignent tous un type de crustacé marin ayant six paires de pattes recourbées en panache, tel que le "Pouce-pied".

Comestible, il vit fixé aux rochers, à des objets flottants divers, à des organismes vivants (tortues, mammifères marins) ou enfoncés dans des coquilles de mollusques.

Source : wikipedia.org

"Le protoxyde d'azote", "L'oxyde nitreux" ou "L'hémioxyde d'azote".

Il s'agit de ce que l'on appelle communément "Le gaz hilarant".

Ce gaz incolore, contribuant à l'effet de serre, à un effet euphorisant à l'inhalation, d'où son usage récréatif comme hallucinogène.

Il est utilisé en anesthésie, chirurgie, odontologie, pour ses propriétés anesthésiques et analgésiques.

Mais également comme comburant pour accroître la puissance des moteurs en compétition automobile, ainsi que comme gaz propulseur, dans les bombes de crème Chantilly ou de gaz dépoussiérant pour les ordinateurs.

"L'aphasie de Broca".

Cette maladie tire son nom du chirurgien et anthropologue français Paul Broca, né le 28 juin 1824 et mort le 9 juillet 1880, connu pour sa découverte du centre du langage dans le cerveau humain.

Elle se caractérise par une réduction de l’expression. L’individu parle peu, lentement, cherche ses mots. Il peut avoir des difficultés semblables lorsqu’il essaie d’écrire, celles-ci n’étant pas liées au fait de devoir se servir de sa main gauche, mais étant comparables aux difficultés observées dans le langage parlé. La compréhension est généralement bien conservée.

On l’appelle aussi "Aphasie d’expression", "Aphasie antérieure", "Aphasie motrice" ou "Aphasie expressive".

Source : www.aphasie.ca

De quelle localité étrangère est originaire un "Un lisboète" ou "Une lisboète" ?

Réponse
De Lisbonne (Portugal) !
Complément d'information
Notons que l’on utilise également les mots « Un lisbonnin » ou « Une lisbonnine« , ainsi que « Un lisbonnais » ou « Une lisbonnaise« .