"Il croit" et "Il croît".

Ces deux formes verbales parfaitement homophones ("il croi") mais non homographes ont des significations totalement différentes :

  • "Il croit" sans accent circonflexe sur le "i", est la troisième personne du singulier du verbe "CroIre", conjugué au présent de l'indicatif.

On dit par exemple : "Il croit qu'il est doué en français". Ce qui signifie qu'il tient cela pour véridique.

  • et "Il croît" avec un accent circonflexe sur le "i", est la troisième personne du singulier du verbe "CroÎTre", conjugué au présent de l'indicatif.

On dit par exemple : "Ce peuplier est idéalement situé à cet endroit : il croît de plusieurs mètres par an !". Ce qui signifie qu'il grandit rapidement.

"Un rot" et "Un rôt".

Ces deux substantifs homophones ne relèvent pas du même registre de langue et ont naturellement des significations fort différentes :

  • "Un rot" désigne - dans le registre familier - cette réaction physiologique de l'être humain qui consiste à émettre par la bouche, de façon plus ou moins bruyante, du gaz provenant de l'estomac .

On dit également parfois : "un renvoi", "un rejet" ou même "un rapport".

Mais le terme idoine, très peu connu du grand public, est "une éructation".

  • et "Un rôt" - avec un accent circonflexe sur le "o" - désigne, dans le registre soutenu, un rôti.

Rôti de boeuf avant cuisson  Rôti de viande après cuisson à la cocotte

Sources : www.linternaute.fr et www.larousse.fr

On n'écrit pas : "Dument" ni "Duement" !

Mais : "DÛment" !

Cet adverbe du registre soutenu signifie :

  • au sens propre, dans le domaine administratif ou juridique, et dans le registre soutenu : "Comme il se doit, en bonne et due forme, d'une manière formelle ; selon les formes/normes/règles prescrites ou requises".

On parle par exemple d'une "personne dûment accréditée, assermentée, autorisée, habilitée, informée ou qualifiée".

Ou d'une "chose dûment contrôlée, enregistrée, justifiée, notée, vérifiée".

  • et, au sens figuré, par extension, dans le registre familier, et avec une certaine dose d'ironie : "D'une façon/manière convenable, comme il convient, comme il faut".

On parle par exemple d'un "repas dûment arrosé" pour dire qu'on y a bu de manière... conséquente.

Ou d'un élève "dûment puni" pour dire que son enseignant n'a pas hésiter à le punir sévèrement.

Source : www.cnrtl.fr, www.larousse.fr et wiktionary.org

On n'écrit pas : "Être à la notre", "Être au notre", "La notre" et "Le notre" ou "Être aux notres", "Être des notres" et "Les notres" !

Pas plus que l'on n'écrit : "Être à la votre", "Être au votre", "La votre" et "Le votre" ou "Être aux votres", "Être des votres" et "Les votres" !

Mais : "Être à la nÔtre", "Être au nÔtre", "La nÔtre" et "Le nÔtre" ou "Être aux nÔtres", "Être des nÔtres" et "Les nÔtres" !

Et : "Être à la vÔtre", "Être au vÔtre", "La vÔtre" et "Le vÔtre" ou "Être aux vÔtres", "Être des vÔtres" et "Les vÔtres" !

La règle est en effet fort simple, dès lors qu'on la connaît :

  • Si le mot "Notre" ou "Votre" (au singulier uniquement) est immédiatement suivi d'un nom ou d'un groupe nominal, il s'agit de l'adjectif possessif et il s'écrit bien "Notre" ou "Votre" sans accent circonflexe.

On dit par exemple : "Notre jardin est délicieusement arboré" ou "Votre mari est adorable".

  • Mais si l'on trouve, devant le même mot "Notre" ou "Votre" :
    • "à la", "au", "la" ou "le" (au singulier),
    • ou "aux", "des" ou "les" (au pluriel),

... alors le "o" prend un accent circonflexe et devient "ô".

On dit par exemple :

    • Pour "Nôtre" :
      • "À la nÔtre !", "C'est au nÔtre ce chandail ?", "Votre chienne est jolie mais la nÔtre est superbe" et "Ce n'est pas le leur, mais le nÔtre".
      • Ou : "Ces jouets ne sont pas à vos filles mais aux nÔtres", "Cet homme est-il des nÔtres ?" et "Quel âge ont les nÔtres ?".
    • Et pour "vôtre" :
      • "À la vÔtre !", "C'est au vÔtre ce chandail ?", "Ma chienne est jolie mais la vÔtre est superbe" et "Ce n'est pas le leur, mais le vÔtre".
      • Ou : "Ces jouets ne sont pas à mes filles mais aux vÔtres", "Cet homme est-il des vÔtres ?" et "Quel âge ont les vÔtres ?".

Source : www.projet-voltaire.fr