"Ouh, les délateurs !".

Honte sur ceux qui, sans preuve, accusent la fatigue ! Ou qui accusent le coup.

Sans parler des joueurs de cartes, qui accusent leur jeu.

Ou des sculpteurs et peintres, qui accusent la nudité par le pli des draperies.

À titre personnel, je reconnais qu'il peut parfois m'arriver d'accuser réception de quelque chose. Voire d'accuser un poids excessif.

Mesdemoiselles, soyez à la pointe de la mode : adoptez donc dès à présent le "Cerebral shrinkage" ou "Brain atrophy" ! !

Vous avez aimé le "Thigh gap" et lui courez désespérément après ?

Non contente d'avoir déjà perdu je ne sais combien de kilos, vous vous attachez désormais à obtenir un "Ab crack" ?

Alors essayez donc, sans tarder, le "Cerebral shrinkage" ou "Brain atrophy", dont je pressens d'ores et déjà qu'il sera l'ultime étape de cette course folle à la beauté féminine cadavérique !

... même si ces deux locutions anglo-saxonnes ne sont naturellement que pure invention satirique de ma part !

Que dit-une femme à Sébastien Chabal au soir d'un premier rendez-vous galant ?

Sébastien Chabal
Réponse
Merci d’être velu !
Explication du calembour
Il résulte de la paronymie entre les adjectifs « velu » et « venu ».

Sébastien Chabal, est un joueur de rugby à XV international français, né le 8 décembre 1977, auquel son style de jeu et son physique atypique ont valu d'innombrables surnoms, que je vous explique par le menu dans un autre article.

"Le corps du délit n'est pas forcément un cadavre" !

Il s'agit en effet d'un objet prouvant matériellement l’existence d’un délit ou d’un crime.

Il peut donc certes s'agir d'un cadavre. Mais tout aussi bien d'une fenêtre brisée, d'une porte forcée ou d'un véhicule carbonisé.

Pourquoi est-il difficile de critiquer les sadomasochistes ?

Réponse
Parce que les coups et les douleurs, ça ne se discute pas !
Explication du calembour
Il résulte de la paronymie entre la formule « Les coups et les douleurs, ça ne se discute pas ! » et l’expression idiomatique « Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas !« 

"Une bombe agricole" n'est pas "Une agricultrice canon" !

On entend souvent parler de "bombe agricole" :

  • à l'origine, lors des fins de manifestations d'exploitants agricoles, éleveurs ou vignerons qui dégénéraient,
  • puis lors de rencontres sportives mettant en présence des groupes de supporteurs relativement agités.

Cet engin à l'appellation curieuse ne désigne cependant nullement une jolie exploitante agricole !

Dans tous les cas, il s'agit d'une bombe fabriquée artisanalement :

  • Originellement il s'agissait de bombes destinées à un usage agricole (forage de trous pour la plantation d'arbres ou de vignes, en particulier), surtout utilisées dans les zones méditerranéennes.
  • Mais le sens s'est ensuite étendu aux projectiles explosifs utilisés par certains supporteurs dans les stades.

Source : wiktionary.org

Pourquoi les obèses n'hésitent-ils pas à raconter des blagues parfois un peu bébêtes ?

Réponse
Pour avoir l’air fins !
Explication du calembour
Il résulte de la polysémie de l’adjectif « Fin », qui peut signifier, dans ce cas, « bête, idiot » et « mince, élancé« .

Voir également mon article sur "les différentes façons non grossières de parler d'une personne en surpoids".

Qu'a donc crié Jeanne d'Arc à ses bourreaux, lors de son exécution sur le bûcher, à Rouen, le 14 mai 1431 ?

Réponse
« Vous ne m’avez pas crue ! vous m’aurez cuite !« .
Explication du calembour
Il résulte de l’homophonographie entre le mot « crue », forme du verbe « croire », signifiant « vous n’avez pas ajouté foi à mes propos, pas eu confiance en ma parole » et l’adjectif « crue » signifiant « non cuite« .
Jeanne d'Arc sur le bûcher, à Rouen (76), le 14 mai 1431
Jeanne d'Arc sur le bûcher, à Rouen (76), le 14 mai 1431