J’aime les mots a fêté ce 21 septembre 2021, son 800 000e visiteur différent dans 207 pays ou territoires !

Statistiques

Ce chiffre a été atteint 35 jours seulement après avoir célébré le 700 000e lecteur différent, le 17 août juillet 2021.

Alors qu’il avait fallu 450 jours pour fêter le 100 000e, le 22 septembre 2020.

Puis 89 jours pour atteindre le 200 000e, le 20 décembre 2020.

68 jours pour atteindre le 300 000e, le 26 février 2021.

50 jours pour atteindre le 400 000e, le 17 avril 2021.

42 jours pour atteindre le 500 000e, le 29 mai 2021.

40 jours pour atteindre le 600 000e, le 8 juillet 2021.

40 jours pour atteindre le 700 000e, le 17 août 2021.

J'aime les mots compte à ce jour, 21 seprembre 2021 :

8 014 articles,

6 980 photos,

339 vidéos,

Ainsi qu'un lexique exclusif de 4 316 mots.

207e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 15 septembre 2021, avec un premier lecteur sur l'île de Guam !

Localisation de l'île de Guam, dans le Pacifique

Les amateurs d'histoire contemporaine connaissent bien le nom de cette île de 549 km2 (Marseille en fait 240 et New york 783), occupée par les japonais durant la Seconde Guerre mondiale.

Située dans l'Est-Sud-Est de la mer des Philippines, à la lisière de celle-ci avec l'océan Pacifique, et au Sud-Sud-Ouest des Mariannes du Nord, elle est la plus grande île de Micronésie et de l'archipel des îles Mariannes, dont elle est l'île la plus méridionale.

Guam est un territoire non incorporé des États-Unis d'Amérique disposant d'un gouverneur élu et d'un parlement.

Carte de l'île de Guam, dans le Pacifique

Sa population est d'environ 180 000 habitants, dont environ 1 100 dans sa capitale, Hagatna (anciennement appelée Agana).

Et les Chamorros constituent la population indigène de l'île, colonisée par l'Espagne du XVIe siècle jusqu'à sa cession aux États-Unis en 1898, après la défaite espagnole dans la guerre hispano-américaine.

Une île stratégique

Durant la Seconde Guerre mondiale, Guam est attaquée par l'Empire du Japon et conquise trois jours après l'attaque de Pearl Harbor, après la première bataille de Guam en décembre 1941. Dans le cadre de la campagne des îles Mariannes et Palaos pendant l'été 1944, l'île est reconquise par les États-Unis lors de la seconde bataille de Guam.

La reconquête de l'île de Guam, en juillet-août 1944
La reconquête de l'île de Guam, en juillet-août 1944

Elle demeure une importante base pour les forces armées des États-Unis d'Amérique dans le Pacifique, avec la base aérienne Andersen Air Force Base, équipée pour les raids de bombardement stratégique, et l'une des trois bases navales de la région capables d'accueillir les porte-avions de l'US Navy.

Le 8 août 2017, durant l'escalade des tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord, cette dernière a menacé de frapper l'île de Guam. Mais l'île est équipée du dernier bouclier de protection antimissiles disponible à ce jour.

Localisation de l'île de Guam, dans le Pacifique

Le syndrome de Guam

Il s'agit d'une maladie neurologique chronique dégénérative endémique à laquelle j'ai consacré par ailleurs un article dont je me permets de vous recommander la lecture.

Une île infestée de serpents

Enfin, l'herpétophile que je suis connaît également Guam pour abriter plus de deux millions de serpents bruns arboricoles (Boiga irregularis), un animal introduit quelques années après la Seconde Guerre mondiale, probablement par un cargo militaire ou commercial en provenance de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

N'ayant aucun prédateur sur l'île, ce serpent a causé l'extinction de douze espèces d'oiseaux endémiques de l'île sur quatorze, et est responsable de la disparition de deux espèces de chauve-souris endémiques sur trois et de six espèces de lézards. Ce qui a provoqué une explosion du nombre des araignées.

Un boiga irregularis ou serpent brun arboricole

Source : wikipedia.org

Simple petit coucou et grand merci à mes amis lecteurs de l'Antarctique !

Carte de l'Antarctique, à l'extrême-Sud du globe terrestre

Ce n'est que le 20 juin 2021 que J'aime les mots a décroché son premier lecteur sur le continent blanc, qui compte à peine, en cette période de l'année (hiver austral, de mars à octobre), un millier de résidents scientifiques de toutes nationalités (pour environ 4 000 personnes l'été, de novembre à février).

Et, moins de 3 mois plus tard, vous êtes déjà 18 lecteurs, ce qui constitue la plus rapide et la plus importante progression constatée depuis 26 mois, parmi les 206 pays ou territoires où J'aime les mots possède des lecteurs !

Et représente surtout, et de très loin, l'endroit sur terre où J'aime les mots est le plus lu en proportion du nombre d'habitants.

À ce compte, en effet (18 lecteurs pour 1 000 habitants), ce blogue compterait près de 1,2 millions de lecteurs en France et plus de 140 millions dans le monde, contre à peine 0,6 et 0,8 millions concrètement.

Un immense merci par conséquent à ce que j'imagine être un bouche-à-oreille favorable !

Et bon courage à tous !

 

Nouveau record de fréquentation quotidienne pour J'aime les mots, ce 7 septembre 2021 !

Un homme victorieux

Avec 3 546 lecteurs différents, contre 3 513 le 16 juin 2021, il y a 83 jours.

Dont 3 338 venus de Google et des différents moteurs de recherche.

83 jours sans record (contre... 14 records successifs en 89 jours, entre le 1er février et le 30 avril 2021) : cela n'était pas arrivé depuis novembre 2020 !

Gageons que cela augure d'un joli mois de septembre, puisqu'il y avait déjà eu 3 462 lecteurs différents le 6 septembre et que les 7 premiers jours du mois sont à plus de 3 025.

Résultats mitigés en août 2021 pour J’aime les mots.

Statistiques
  • Record de fréquentation mensuel battu en valeur absolue, avec 82 982 lecteurs différents (contre 77 395 en juillet), soit une hausse de + 7%, après une baisse de 6% en juillet).

Mais seulement + 1% sur juin, avec à peine 759 visiteurs supplémentaires, et en 31 jours au lieu de 30. Soit, en réalité, une baisse de 2,33 % en valeur relative.

  • Dont 78 684 via Google (contre 74 049 en juillet, mais 78 555 en juin).
  • Avec des lecteurs dans 206 pays ou territoires désormais, puisque j’ai obtenu ce mois-ci mes premiers lecteurs à Antigua-et-Barbuda.
  • Malgré cela, J’aime les mots a fêté ce 17 août 2021, son 700 000e visiteur différent.

Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour sur la page "Statistiques du blogue" : https://jaimelesmots.com/statistiques/

J’aime les mots a fêté ce 17 août 2021, son 700 000e visiteur différent dans 206 pays ou territoires !

Statistiques

Ce chiffre a été atteint 40 jours après avoir célébré le 600 000e lecteur différent, le 8 juillet 2021.

Alors qu’il avait fallu 450 jours pour fêter le 100 000e, le 22 septembre 2020.

Puis 89 jours pour atteindre le 200 000e, le 20 décembre 2020.

68 jours pour atteindre le 300 000e, le 26 février 2021.

50 jours pour atteindre le 400 000e, le 17 avril 2021.

42 jours pour atteindre le 500 000e, le 29 mai 2021.

Et 40 jours pour atteindre le 600 000e, le 8 juillet 2021.

J'aime les mots compte à ce jour, 17 août 2021 :

  • 7851 articles,
  • 6 836 photos,
  • 331 vidéos,
  • 1 GIF,
  • ainsi qu'un lexique exclusif de 4 278 mots.

206e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 14 août 2021, avec un premier lecteur à Antigue-et-Barbude !

Carte d'Antigua et Barbuda

Davantage connu sous son nom anglais d'Antigua-et-Barbuda, Antigue-et-Barbude est un petit État des Antilles, constitué d'un archipel composé de deux îles principales, Antigue et Barbude, ainsi que de quelques îles plus petites.

Carte d'Antigua et Barbuda

L'explorateur Christophe Colomb y débarqua en 1493, lors de son second voyage. Et elles furent d'abord colonisées par les Espagnols et les Français, puis par les Anglais.

Localisation d'Antigua et Barbuda

La capitale, Saint John's, est située sur l'île d'Antigue, à une cinquantaine de kilomètres au Nord de la Guadeloupe (97-1) et au Nord-Est de l'île des Antilles britanniques de Montserrat, dans les Caraïbes.

Antigue est la plus grande île, et la plus peuplée.

D'une superficie totale de 442 km2, le pays comptait 98 179 habitants en 2020, dont environ 22 000 à Saint John's, la capitale.

Source : wikipedia.org

Très mauvais résultats en juillet pour J’aime les mots.

Courbe avec des chiffres en baisse
  • Seulement 77 395 lecteurs différents ce mois-ci en effet (contre 82 223 en juin), soit un recul historique de - 6%, alors même que le mois comptait 31 jours contre 30,
  • dont 74 049 via Google (contre 78 555 en juin).
Avec malheureusement la crainte que ces très mauvais chiffres de fréquentation perdurent en août.
 
Malgré cela, J’aime les mots a fêté ce 8 juillet 2021, son 600 000e visiteur différent.
 
Après avoir fêté le 2e anniversaire de sa mise en ligne technique le 1er juillet.
 
Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour sur la page "Statistiques du blogue".

Malgré une fréquentation catastrophique depuis une semaine (- 6 %, du jamais vu depuis deux ans !), J’aime les mots a fêté ce 8 juillet 2021, son 600 000e visiteur différent dans 205 pays ou territoires.

Ce chiffre a été atteint 40 jours après avoir célébré le 500 000e lecteur différent, le 29 mai 2021.

Alors qu’il avait fallu 450 jours pour fêter le 100 000e, le 22 septembre 2020.
Puis 89 jours pour atteindre le 200 000e, le 20 décembre 2020.
68 jours pour atteindre le 300 000e, le 26 février 2021.
50 jours pour atteindre le 400 000e, le 17 avril 2021.
Et 42 jours pour atteindre le 500 000e, le 29 mai 2021.

J'aime les mots compte à ce jour, 8 juillet 2021 :

  • 7 583 articles,
  • 6 570 photos,
  • 318 vidéos,
  • ainsi qu'un lexique exclusif de 4 215 mots.

J’aime les mots fête ce 1er juillet 2021 le deuxième anniversaire de sa mise en ligne "technique", le 1er juillet 2019 !

Gâteau de 2e anniversaire

Je vous remercie tous chaleureusement pour votre fidélité et vos partages.

Et tout particulièrement les plus anciens d'entre vous, présents dès le premier semestre d'essai et de démarrage, lorsque J'aime les mots ne réunissait encore que quelques dizaines ou centaines de lecteurs par mois...

Imaginez un peu : 1 074 lecteurs seulement au total durant les six premiers mois (11 en juillet 2019, 34 en août, 95 en septembre, 126 en octobre, 245 en novembre, 563 en décembre), contre 2 750 par jour en moyenne, au cours de ce mois de juin 2021, dont six journées à plus de 3 000 !

Je vous donne rendez-vous à tous le 1er juillet 2022, pour le 3e anniversaire de J’aime les mots, afin de célébrer au moins, je l'espère, la barre des 200 000 lecteurs/mois.

Ballons "2 ans"