"Un massacre".

Ce substantif masculin polysémique désigne, selon le contexte :

  • l'action de "massacrer", c'est à dire de tuer avec sauvagerie et en grand nombre des êtres incapables de se défendre.

Et cela, qu'il s'agisse :

    • d'êtres humains.

On dit par exemple : "On oublie souvent que la France a déjà vécu par le passé des massacres religieux de grande ampleur".

Le massacre de la Saint-Barthélémy, le 24 août 1572 : de 10 000 et 30 000 protestants furent massacrés à Paris (75) et dans une vingtaine de villes de province, durant les semaines suivantes et même les mois suivants
Le massacre de la Saint-Barthélémy, le 24 août 1572 : de 10 000 et 30 000 protestants furent massacrés à Paris (75) et dans une vingtaine de villes de province, durant les semaines suivantes et même les mois suivants
    • ou d'animaux.

On dit par exemple : "Je ne comprends pas quel plaisir peuvent bien éprouver les chasseurs qui se livrent à certains massacres d'animaux".

Massacre géant au Portugal : en deux jours, mi-décembre 2020, près de Lisbonne, seize chasseurs ont abattu 540 cerfs, sangliers et daims dans un domaine de chasse clos. Un carnage à plus de 100 000 euros
Massacre géant au Portugal : en deux jours, mi-décembre 2020, près de Lisbonne, seize chasseurs ont abattu 540 cerfs, sangliers et daims dans un domaine de chasse clos. Un carnage à plus de 100 000 euros
  • l'action, le fait de tuer avec sauvagerie, d'une manière particulièrement odieuse,

On dit par exemple : "C'est un véritable massacre qui a eu lieu : le tueur s'est acharné sur chacune des victimes avec une violence inouïe".

  • l'action, le fait de mettre à mal quelqu'un,

On dit par exemple : "Tu as vu ce combat : c'était un vrai massacre".

  • selon les cas :
    • la tête d'un cervidé (cerf, chevreuil, daim) séparée du corps et placée sur la peau de l'animal pendant la curée,
    • la tête naturalisée ou dépouillée d'un animal, conservée comme trophée ou utilisée comme ornement, un bois de cerf (souvent muni de l'os frontal) conservé comme trophée ou utilisé comme ornement.

Des "massacres" sur un mur, c'est à dire : des têtes naturalisées ou dépouillées d'animaux, conservées comme trophées et utilisées comme ornementsDes "massacres" sur un mur, c'est à dire : des têtes naturalisées ou dépouillées d'animaux, conservées comme trophées et utilisées comme ornements

    • un bois de cerf (souvent muni de l'os frontal) conservé comme trophée ou utilisé comme ornement,

Un "massacre" de cerf

    • ou, par extension : le crâne d'un animal à cornes, quel qu'il soit,
"Massacres" ("crânes d'animaux à cornes") divers
"Massacres" ("crânes d'animaux à cornes") divers
  • et enfin, en héraldique : une figure stylisée, constituée par les deux bois du cerf réunis autour de l'os frontal.
Le blason de la ville de Niedersteinbach (67), comportant un "massacre" (tête de cerf) : "De gueules au massacre de cerf d'or"
Le blason de la ville de Niedersteinbach (67), comportant un "massacre" (bois de cerf) : "De gueules au massacre de cerf d'or"

Source : www.cnrtl.fr

 

"Être coiffé comme un dessous-de-bras" ou "Être coiffée comme un dessous-de-bras".

Enfant, j'avais adoré découvrir cette expression en forme d'idiotisme corporel.

Appartenant au registre populaire, elle signifie : ne pas être coiffé(e) du tout, être complètement décoiffé(e), avoir les cheveux en désordre, ébouriffés, "en pétard" (registre familier).

À l'image des poils des "dessous-de-bras" (registre populaire), c'est à dire des aisselles, lorsqu'ils sont très longs.

On dit par exemple : "Tu auras vu la tête de ma frangine au réveil : les yeux gonflés, coiffée comme un dessous-de-bras".

"Être coiffé comme un dessous-de-bras"

"Un hobereau".

Ce substantif masculin appartient au langage courant.

Et il désigne, selon le contexte :

Un faucon hobereau

  • un oiseau rapace diurne du genre faucon, mais plus petit que celui-ci, son envergure ne dépassant pas 70-84 cm.

Cet oiseau migrateur, que l'on appelle souvent "Faucon hobereau" hiverne en Afrique du Nord et dans quelques lieux d'Europe du Sud.

Et migre en Europe d'avril à septembre, en bordure de forêt ou dans les boqueteaux, chassant pour se nourrir de petits oiseaux (alouettes, cailles) qu'il capture en vol, ainsi que des insectes (libellules, hannetons).

Un faucon hobereau

  • par analogie et de façon péjorative : un gentilhomme campagnard de petite noblesse vivant sur ses terres.

Un hobereau

Sources : www.cnrtl.fr et Le Robert

"Pleurer comme un veau" et "Beugler comme un veau"

Ces deux locutions verbales en forme d'idiotisme animalier appartiennent au registre familier.

Et elles signifient respectivement :

  • "Pleurer comme un veau" : pleurer abondamment et bruyamment,

On dit par exemple : "À peine avait-elle perdu sa tétine, que ma fille pleurait comme un veau, lorsqu'elle était petite",

  • et "Beugler comme un veau" : hurler, gueuler (registre argotique),

On dit par exemple : "Tu n'as pas fini de beugler comme un veau : ils vont te le rendre ton ballon".

"Pleurer comme un veau "

Ces deux formules font naturellement référence au veau, le petit de la vache, qui, lorsqu'il appelle sa mère, émet un son bruyant appelé "Beuglement".

Elle est très proche de l'idiotisme religieux "Pleurer comme une Madeleine" et des idiotismes corporels "Pleurer à chaudes larmes" et "Pleurer toutes les larmes de son corps".

"Ouistiti !".

Une jeune femme en train de sourire

Cette curieuse interjection en forme d'idiotisme animalier s'utilise souvent, en France, afin d'obtenir un joli sourire de la part des personnes que l'on s'apprête à photographier.

Chaque langue possède son petit mot ou sa locution interjective, qui, prononcé face à l'objectif d'un photographe, est supposé assurer un sourire radieux.

La sublime actrice états-unienne Marilyn Monroe et son éblouissant sourire
La sublime actrice états-unienne Marilyn Monroe et son éblouissant sourire

Les italiens disent ainsi "Famiglia !" ("Famille !"), les hispanophones "Patatas !" ("Pommes de terre !"), les polonais "Marmolada !" ("Marmelade !"), les néerlandophones "Zaag Eens Kaas !" "Dites fromage !") et les anglophones, leur célèbre "Cheese !" ("Fromage !").

Mais une étude réalisée en 2010 par le fabricant japonais d'appareils photos, dans le cadre du lancement de sa nouvelle gamme d'appareils photo compacts Nikon Coolpix, sur 26 locutions européennes, a démontré que le plus beau sourire s'obtient avec le "Ouistiti !" français !

Cocorico !

Un ouistiti à pinceaux blancs en captivité, étendu sur un tronc d'arbre
Un ouistiti à pinceaux blancs

Les ouistitis ou "callitriches" sont un genre de singes de toute petite taille, présent dans le Nouveau Monde.

Le long de la côte Est du Brésil et au Sud de l’Amazone, les ouistitis se sont diversifiés en une vingtaine d'espèces ne pesant que de 120 à 400 g et dont le pelage peut être blanc, sombre ou bien encore agouti.

Il est cependant probable que d’autres espèces de ouistitis existent dans certaines régions encore mal connues du Brésil et de la Bolivie.

Ainsi, le "ouistiti pygmée", également appelé "ouistiti mignon" ou "ouistiti nain" n'a-t-il été découvert qu'en 1998.

Un ouistiti pygmée accroché à un doigt d'homme

Sources : itrnews.com et wikipedia.org

"Une taille de guêpe".

Une femme avec une "taille de guêpe"

Cette locution nominale en forme d'idiotisme animalier appartient au langage courant.

Elle signifie : avoir une taille très fine.

Et elle utilisée pour désigner un type de silhouette (essentiellement féminine) caractérisée par une différence de proportion très marquée au niveau de la taille, entre un buste relativement étoffé et des hanches larges.

"Une taille de guêpe" est naturellement une formule qui tire son nom de la similitude entre ce type de silhouette et le corps segmenté de la guêpe, dont le thorax (sur lequel sont fixées six pattes et quatre ailes) et l'abdomen (arborant des couleurs vives avec à son extrémité un aiguillon relié à une glande à venin) sont très nettement séparés :

Une guêpe

Avoir une "taille de guêpe" est généralement rendu possible grâce au port prolongé :

  • d'un corset,
Un corset
Un corset
  • d'une gaine,
Une gaine affinante
Une gaine affinante
Une guêpière
Une guêpière

Quelques célébrités féminines dotées d'une "taille de guêpe" :

  • La chanteuse et actrice française Polaire, nom de scène d'Émélie Marie Bouchaud (14 mai 1874 - 11 octobre 1939),

La chanteuse et actrice française Polaire, nom de scène d'Émélie Marie Bouchaud (14 mai 1874 - 11 octobre 1939), célèbre pour sa "taille de guêpe"La chanteuse et actrice française Polaire, nom de scène d'Émélie Marie Bouchaud (14 mai 1874 - 11 octobre 1939), célèbre pour sa "taille de guêpe"

  • l'actrice belge Antoinette Clifford (29 juin 1885 - 28 juin 1971) est une actrice belge,

  • ou l'actrice britannique Audrey Hepburn, nom de scène d'Audrey Ruston (4 mai 1929 - 20 janvier 1993).

L'actrice britannique Audrey Hepburn

"Taille de guêpe" est également une marque de thés de Chine ainsi qu'une marque spécialisée dans la vente de gaines et de produits aidant au maintien de la forme de la femme.

Logotype de la marque de thés de Chine "Taille de guêpe"

Source : wikipedia.org

"La cuisse de poulet du Poitou" ou "La cuisse de dinde".

Des échalions "Cuisse de poulet du Poitou"

Ces différentes locutions nominales féminines en forme d'idiotismes animaliers ne désignent absolument pas un morceau de volaille, mais... un "échalion" !

Et non une "échalote" comme on peut souvent le lire ou l'entendre, à tort.

L'échalion est une variété comestible d’oignon, de forme allongée, ressemblant à l’échalote, mais se reproduisant par semis.

Il est constitué d'un bulbe allongé et renflé comme une cuisse de poulet (ou de dinde), habillé d’une tunique cuivrée qui se pèle facilement.

Des échalions "Cuisse de poulet du Poitou"

Parfois appelé "Échalote zébrune" ou "Échalote cuisse de dinde", et fréquemment "Échalote cuisse de poulet du Poitou", il s'agit d'une variété traditionnelle dotée d'un très bon rendement et ayant le mérite d'être peu sensible à la pourriture.

D'une longueur de 10 à 18 centimètres en moyenne, il a une chair blanche rosée au goût prononcé.

Plus il grossit, et plus son goût s'adoucit. Et il est donc récolté en primeur, afin de conserver toutes ses potentialités gustatives et sa fine saveur sucrée.

Des graines d'échalions "Cuisse de poulet du Poitou"

Il est originaire du Poitou, une région dont les sols sableux et calcaires sont très favorables à sa production, mais est cultivé dans bien d'autres régions.

Localisation du PoitouCarte du Poitou

Consommé en général cru, en vinaigrette ou en salade, il est également apprécié avec des huîtres.

Sources : www.fabre-graines.com, wikipedia.org et www.lasocietedesplantes.com

"Livrée" et "Une livrée".

Ces deux mots féminins relèvent du langage courant.

  • "Livrée" est un adjectif qualifiant une chose ou un animal femelle que l'on a livré.

On dit par exemple : "Cette vache a été livrée hier".

Ou : "Je vais utiliser l'armoire livrée il y a quelques jours".

  • et "Une livrée" est un substantif désignant, selon le contexte :
    • au sens propre :
      • l'uniforme, la tenue caractéristique portée par les domestiques d’une maison.

Une livrée de domestique

      • l'ensemble des domestiques d’une même maison ; la domesticité, le personnel domestique.

On dit par exemple : "Toute la livrée était occupée à chercher le chien de Madame".

Toute une domesticité au grand complet

    • au sens figuré : les signes extérieurs révélant la condition d’un individu ou d’un groupe.

On dit par exemple : "Il n'a pas besoin de se présenter : sa livrée de petit VRP de province parle pour lui".

Un VRP (Voyageur Représentant Placier) démarchant une jeune femme à son domicile

    • et par analogie :
      • l'ensemble des motifs et couleurs présentes sur l’extérieur d’un véhicule aérien, ferroviaire, routier ou marin.

Un avion de la Qantas en volUne locomotive de TGV

      • l'apparence de la peau, du pelage, du plumage ou de la carapace des animaux.

On dit par exemple : "Plus encore, je crois, que celle des fauves, la livrée des insectes est souvent d'une incroyable beauté".

      • une espèce d'insecte lépidoptère (papillon) de jour, appelée "Livrée des arbres", présente en Europe et en Asie, dont le dos des ailes est de couleur brun pâle, et dont la chenille bleue est nuisible aux ormes et aux arbres fruitiers.

Un "Livrée des arbres"Une chenille de "Livrée des arbres"

      • et par extension : d'autres espèces de lépidoptères (papillons) telles que la "Livrée des prés", la "Livrée des forêts" ou la "Livrée d’Amérique".

Source : wiktionary.org

"Le crabe".

Ce substantif masculin désigne :

  • au sens propre : un crustacé marin décapode à corps arrondi, tel que l'araignée de mer, le tourteau, l'étrille, etc.
Une araignée de mer
Une araignée de mer
Un tourteau
Un tourteau
Une étrille
Une étrille
  • et au sens figuré, dans le registre familier : l'un des surnoms du cancer, une terrible maladie provoquée par la transformation de cellules qui deviennent anormales et prolifèrent de façon excessive.

Qui constitue la deuxième cause de mortalité sur la planète, après les maladies cardiovasculaires, avec 8,7 millions de morts en 2015.

Source : Le Robert et wikipedia.org

"Hippocampe fou" ou "Hippo".

Le rappeur français Sébastien Gonzalez, alias Hippocampe fou ou Hippo

Il s'agit du nom d'artiste du rappeur français Sébastien Gonzalez, né le 5 janvier 1984.

Selon la radio RFI, son style musical se situe entre MC Solaar et Boby Lapointe. Et il se décrit lui-même comme un "rappeur aquatique".

Le rappeur français Sébastien Gonzalez, alias Hippocampe fou ou HippoLe rappeur français Sébastien Gonzalez, alias Hippocampe fou ou Hippo

Il commence à se produire en 2010, et a réalisé trois albums :

  • "Aquatrip", en 2013, dans lequel figure "Le marchand de sable".
  • "Céleste" en 2015,
  • et "Terminus" en 2018, qui comporte la chanson "Underground".

Entre 2007 et 2010, il participe au groupe "La Secte Phonétik".

Le rappeur français Sébastien Gonzalez, alias Hippocampe fou ou Hippo

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Ça reste des animaux dangereux par rapport à leur taille" lorsque l'on parle de girafes.

Un groupe de girafes se nourrrissant au sein d'un bâtiment, dans un parc zoologique

Ainsi que je viens de l'entendre dire par un soigneur animalier, dans le commentaire du documentaire français de Sophie Laîné  "Zoo de Pal : Dans les coulisses du zoo le plus étonnant de France", diffusé en 2015 sur TMC.

Mais : "Ça reste des animaux dangereux EN RAISON DE leur taille" !

Le Parc du Pal est un parc d'attractions et un parc zoologique français situé à Saint-Pourçain-sur-Besbre (03), au lieu-dit Le Pal qui donne son nom au parc.

Parc Le Pal : parc d'attractions et parc animalier, créé en 1973 à Saint-Pourçain-sur-Besbre (03)

Il s'agit du deuxième parc zoologique de France en terme de fréquentation, après le ZooParc de Beauval (41), avec 642 000 visiteurs en 2018.

Créé en 1973 par André Charbonnier (1929-1981), le Parc du Pal est d'abord un parc zoologique, auquel s'ajoute ensuite un parc d'attractions en 1981. S'étendant sur 50 hectares, il propose 30 attractions et présente 700 animaux, ainsi que plusieurs spectacles animaliers.

Et est dirigé par Arnaud Bennet, le gendre du fondateur.

Source : wikipedia.org