On ne dit pas : "Ce qui a pour conséquence immédiate de faire ces mouvements de foule" ni "Les 17 premiers épisodes ont fait un manque à gagner de" !

La sénatrice française Les Républicains Catherine Dumas

Ainsi qu'a lamentablement pu le déclarer, le 19 mars 2019, la sénatrice française Les Républicains Catherine Dumas, sur la chaîne de télévision publique française public Sénat.

Mais : "Ce qui a pour conséquence immédiate de GÉNÉRER ces mouvements de foule" et "Les 17 premiers épisodes ont GÉNÉRÉ un manque à gagner de" !

Cette pauvreté de vocabulaire est, pour moi, indigne d'un élu de la Nation.

On ne dit pas : "Un espèce de légalisme" !

Le journaliste français Éric Brunet

Ainsi qu’a pu le déclarer, le 21 mars 2023,le journaliste français Éric Brunet, dans l’émission "Brunet, Hammett et compagnie", qu'il animait, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais, en français : "UnE espèce de légalisme" !

On ne dit pas : "J'ai resté poli" !

Le journaliste français Renaud Pila

Ainsi qu'a lamentablement pu le déclarer - à deux reprises ! - le 21 mars 2023, le journaliste français Renaud Pila, dans l'émission "Brunet, Hammett et compagnie", sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais, bien évidemment : "JE SUIS resté poli" !

On ne dit pas : "C'est un mur sur laquelle il se cogne" !

Le journaliste sportif français Grégory Schneider

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 21 mars 2023, le journaliste sportif français Grégory Schneider, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "C'est un mur CONTRE LEQUEL il se cogne" !

On ne dit pas : "Ici on est sur la Bretagne" !

La commissaire-priseur française Salomé Pirson

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 13 mars 2023, la commissaire-priseur française Salomé Pirson, dans l'émission "Affaire conclue", présentée par Sophie Davant, sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais, à tout le moins : "Ici, on est EN Bretagne" !

Et idéalement : "Ici, NOUS AVONS UN OBJET QUI NOUS VIENT DE Bretagne" !

On ne dit pas : "Tous les pays allonge la durée de vie du travail" !

Le commissaire européen français Thierry Breton

Ainsi qu'a pu le déclarer le commissaire européen français Thierry Breton, le 13 mars 2023, dans l'émission "Face à face", d'Apolline de Malherbe, sur la chaîne de télévision publique française d'information en continu BFM TV.

Mais : "Tous les pays allonge la durée de COTISATION" !

Ou : "Tous les pays allonge la durée de LA vie ACTIVE" !

Mais assurément pas "la durée de vie du travail", qui n'est qu'une formule absconse.

On ne dit pas : "Tu crois qu'c'est les bons gens, mais en fait c'est pas les bons gens" !

L'humoriste français Kyan Khojandi

Ainsi que peut lamentablement le déclarer l'humoriste français Kyan Khojandi, dans l'une de ses saynètes diffusée le 9 mars 2023, sur la station de radio française Rire & Chansons.

Mais, à tout le moins : "Tu crois quE cE SONT les bonNEs gens, mais en fait cE NE SONT pas les bonNEs gens" !

Et pour savoir pourquoi, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré au genre du mot "Gens".

Pourquoi dire : "On était rev'nu à une doctrine du maintien de l'ordre qui était plus light" ?

La journaliste française Soazig Quéméner

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 19 mars 2023, la journaliste française Soazig Quéméner, dans l'émission "20H Darius Rochebin", sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Et pas, en français : "On était revEnu à une doctrine du maintien de l'ordre plus SOUPLE" !

On ne dit pas : "Plus de 170 heures de débats qui ont abouti sur le vote d'un texte de compromis" !

Le gérontophile Emmanuel Macron

Ainsi qu'a lamentablement pu le déclarer, le 19 mars 2023, dans un communiqué, le président de la République Emmanuel Macron.

Mais, en français : "Plus de 170 heures de débat, qui ont abouti AU vote d'un texte de compromis" !

Tant qu'à prendre les gens pour des imbéciles en racontant n'importe quoi, autant de pas commettre de faute de grammaire.

On ne dit pas : "On n'a pas encore fait l'débat sur les titres" !

Le journaliste français Bruno Latour

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 19 mars 2023, le journaliste sportif français Bertrand Latour, dans l'émission vespérale "L'Équipe du Soir, qu'il animait, sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "On n'a pas encore ORGANISÉ lE débat CONSACRÉ AUX titres" !

On ne dit pas : "Le conflit algérien était extrêmement compliqué à sortir de là" !

Le journaliste français Yves Thréard

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 20 mars 2023, le journaliste français Yves Thréard, dans l'émission "Brunet, Hammett et compagnie", sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais, en français : "IL était extrêmement compliqué DE sortir DU conflit algérien" !

On ne dit pas : "C'est des outils extrêmement simples, qui sont disponibles" !

L'homme politique français François Bayrou

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 20 mars 2023, l'homme politique français François Bayrou, dans l'émission "C à vous", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Mais naturellement : "CE SONT des outils extrêmement simples" !