"Une fugue".

Ce substantif féminin relève du langage courant.

Et il peut avoir deux significations très différentes, puisqu'il désigne aussi bien :

  • l'action, le fait de fuir, de s'enfuir, de quitter pour un temps plus ou moins long le lieu où l'on vit habituellement.
  • que : une impulsion morbide qui pousse un individu (le plus souvent un enfant ou un adolescent) à quitter son milieu social, familial, et à partir à l'aventure, sans but précis.

On dit par exemple : "Dans la MECS  où je travaillais, nous avions tous les soirs plusieurs enfants mineurs en fugue".

Ou : "Faire une fugue est souvent, pour un adolescent, une façon d'exprimer un certain mal de vivre".

  • ou : une composition musicale écrite dans le style du contrepoint et fondée sur l'entrée et le développement successifs de voix selon un principe strict d'imitation, qui donne à l'auditeur l'impression que chaque voix fuit ou en poursuit une autre.

Sources : Le robert et www.cnrtl.fr

"L'Absurdie".

J'aime beaucoup ce substantif désignant de façon ironique un pays imaginaire, territoire ou royaume de l’absurde.

  • Ce mot a d'abord été utilisé dans "Voyage en Absurdie", un livre publié à Bruxelles en mars 1946.

Dissimulé sous le nom de plume d'Arouet (le véritable nom de Voltaire), son véritable auteur serait le caricaturiste et pamphlétaire français Benjamin Guittoneau alias "Ben" (1908-1966).

À la manière de Candide, Benjamin Guittoneau se moque des travers de l'époque et du Général de Gaulle : parti pour explorer les terres australes, après une tempête, le jeune suédois Syllog débarque en Normantie, province de la Gaullie, un pays venant d'être libéré du joug des Mochiens dirigés par Icter !

Première édition 1946) du livre "Voyage en Absurdie" de Arouet, le caricaturiste et pamphlétaire Benjamin Guittoneau alias "Ben"
Première édition 1946) du livre "Voyage en Absurdie" de Arouet, le caricaturiste et pamphlétaire Benjamin Guittoneau alias "Ben"
Réédition de 1994, de "Voyage en Absurdie" de Arouet, sorti en 1946
Réédition de 1994, de "Voyage en Absurdie" de Arouet, sorti en 1946
  • En 1974, les belges Dany et Greg nous offrent "Le grand voyage en Absurdie" une superbe bande dessinée, 5e album des aventures d'Olivier Rameau et Colombe Tiredaile, décrivant le voyage des Rêverosiens dans notre monde, le "vrai monde où l'on s'ennuie".
Couverture de "Le grand voyage en Absurdie", 5e album des aventures d'Olivier Rameau et Colombe Tiredaile, par Dany et Greg (1974)
Couverture de "Le grand voyage en Absurdie", 5e album des aventures d'Olivier Rameau et Colombe Tiredaile, par Dany et Greg (1974)
  • En 2007, l'écrivain et illustrateur britannique Chris Riddell publie le livre pour enfants "Le prince d'Absurdie".
"Le prince d'Absurdie", un livre pour enfant de l'écrivain et illustrateur britannique Chris Riddell (2007)
"Le prince d'Absurdie", un livre pour enfant de l'écrivain et illustrateur britannique Chris Riddell (2007)
  • En juin 1981, le chanteur français Michel Sardou débute sa célèbre chanson "Être une femme" (texte de Michel Sardou et Pierre Delanoë, musique de Michel Sardou, Jacques Revaux et Pierre Billon) en évoquant "un voyage en Absurdie" dès le premier vers : "Dans un voyage en Absurdie / Que je fais lorsque je m'ennuie".
  • En 2013, l'écrivain français Albert Champeau publie "Le voyage en Absurdie. Petits et grands récits divins".
"Le voyage en Absurdie. Petits et grands récits divins", de Albert Champeau (2013)
"Le voyage en Absurdie. Petits et grands récits divins", de Albert Champeau (2013)

Lire la suite

"Hozier".

Le chanteur et musicien irlandais Hozier sur scène

Il s'agit du nom de scène de l'auteur-compositeur-interprète et musicien irlandais Andrew Hozier-Byrne, né le 17 mars 1990.

Celui-ci est essentiellement connu pour son tube mondial "Take mMe to church", sorti en 2013 et que j'avais personnellement beaucoup apprécié.

À l'âge de quinze ans, Andrew Hozier-Byrne intègre un groupe de soul et apprend seul à jouer du piano et de la guitare.

En 2011, il commence à se produire dans des cafés dublinois, dans lesquels il chante des chansons gospel ou jazz qu'il écrit et compose lui-même.

De 2008 à 2012, il fait partie du groupe Anuna. Tout en rejoignant à plusieurs reprises le Nova Collective, un groupe avec lequel il chante.

Sa chanson "Take Me to Church" est mise en ligne sur internet en juillet 2013. Et devient rapidement un succès international.

Le 19 septembre 2014, sort son premier album éponyme, "Hozier".

Et le 1er mars 2019, son deuxième album studio, "Wasteland, Baby!".

Le chanteur et musicien irlandais Hozier sur scène

Source : wikipedia.org

"Charlie Winston".

L'auteur-compositeur-interprète et guitariste anglais Charlie Winston

Il s'agit du nom de scène de l'auteur-compositeur-interprète et guitariste anglais Charles Winston Gleave, né le 14 septembre 1978.

Charlie Winston est le frère des chanteurs Tom Baxter et Jo Spencer Gleave, ainsi que de la chanteuse Vashti Anna.

L'auteur-compositeur-interprète et guitariste anglais Charlie Winston

Il apprend très jeune le piano, et entre, à seulement 17 ans, dans une faculté de musique à Londres (Grand Londres) (Grande-Bretagne).

  • Son premier album officiel, "Hobo", sort le 26 janvier 2009, avec le titre "Like a Hobo".

Mais malgré une importante reconnaissance - principalement due au soutien du chanteur Peter Gabriel - le succès de Charlie Winston reste dans un premier temps exclusivement francophone.

  • Son deuxième album, "Running Still" sort le 21 novembre 2011.

En 2012, Charlie Winston produit l'album de l'auteur-compositeur-interprète belge Saule et enregistre à cette occasion le duo "Dusty Men", sorti à la fin du mois de novembre et qui rencontre un énorme succès.

  • Son troisième, "Curio City", le 26 janvier 2015,
  • Et son quatrième, "Square 1",  le 28 septembre 2018.

Source : wikipedia.org

"Saule".

Il s'agit du nom de scène de Baptiste Lalieu, un auteur-compositeur-interprète belge, né le 25 septembre 1977.

Saule est essentiellement en France pour son succès "Dusty men" en duo avec son producteur pour ce disque, l'auteur-compositeur-interprète et guitariste anglais Charlie Winston. Un titre que j'avais adoré lors de sa sortie en 2012.

Le chanteur belge Baptiste Lelieu alias Saule

Comédien de théâtre de formation, Baptiste Lalieu fait un temps partie du groupe "My Second Skin" avant de se lancer en solo.

Il publie un premier disque 4 titres en 2005 sous le titre "Saule et les Pleureurs".

Puis cinq albums :

  • Le premier, "Vous êtes ici", en 2006,
  • le deuxième, "Western", en 2009,
  • le troisième, "Géant", en 2012,
  • le quatrième, "L'éclaircie", en 2016, contenant la chanson "Comme".
  • et le cinquième, "Dare-dare", en 2021.

Saule est un artiste éclectique et très actif, enchainant les collaborations. Et ayant écrit les textes et/ou la musique de plusieurs spectacles ou films.

Il compose ainsi la musique du film franco-belge "Cowboy" de Benoît Mariage, sorti en 2007.

Et écrit, les textes des chansons du spectacle de Franco Dragone pour la revue "Paris Merveilles" du Lido, en 2015, sur des musiques d'Yvan Cassar.

Pendant l'été 2015, il crée un groupe rock sous le nom de "Gonzo", qui participe notamment à divers festivals en Belgique et publie un disque 5 titres.

Et écrit, à l'automne suivant, dans le cadre de "Mons 2015", une comédie musicale pour enfants traitant de zombies, intitulée "Zombie Kids", qui sort en disque en 2019.

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un best of" ou "Un best-of" ?

Et pas : "Un florilège" !

Puisque ce substantif anglais désigne une compilation des meilleures choses.

Et notamment, dans le domaine musical : une compilation des morceaux ou chansons à succès d’un musicien, d'un chanteur ou d'un groupe.

Source : wiktionary.org

"Un medley".

Ce substantif masculin anglais du registre désuet désigne, dans le domaine musical, ce que l'on appelle en français un "Pot-pourri".

C'est à dire : un enchaînement de différents morceaux musicaux ou chansons joués sans coupure.

Cet anglicisme aujourd'hui passé de mode - cela finit par arriver, rarement, mais parfois tout de même ! - m'a toujours beaucoup amusé, dans la mesure où les anglo-saxons utilisent, eux, le terme français de "Potpourri" !

Snobisme, quand tu nous tiens !

Source : wikipedia.org

"Un récital" ou "Des récitals".

On l'ignore souvent, mais ce substantif masculin du langage courant est un anglicisme (d'où le pluriel en "als" et non en "aux") désignant, selon le contexte :

  • un concert donné en public ou de façon privée, par un soliste.

On dit par exemple : "Le violoniste virtuose français Renaud Capuçon donnait hier soir un récital à New York".

Une pianiste soliste donnant un récital de piano
Une pianiste soliste donnant un récital de piano

Franz Liszt est connu pour avoir été le précurseur du récital.

Il a lui-même utilisé ce terme de "Récital", venant de l'anglais "Recital" (récitation, déclamation), à partir de 1840, afin de qualifier ses concerts. Mais il a parfois utilisé les termes de "Soliloque musical" ou de "Monologue pianistique".

Le musicien hongrois Franz Lisztn, compositeur, transcripteur et pianiste virtuose (22 octobre 1811 - 31 juillet 1886), père de la technique pianistique moderne et du récital
Le musicien hongrois Franz Lisztn, compositeur, transcripteur et pianiste virtuose (22 octobre 1811 - 31 juillet 1886), père de la technique pianistique moderne et du récital

Les concerts payants existaient déjà ; ainsi, Beethoven, qui était un remarquable pianiste à la technique impressionnante, était extrêmement demandé et somptueusement payé. Mais il ne fit que trois tournées dans sa vie.

Franz Liszt est quant à lui le premier à avoir eu l'idée de jouer par coeur tout un programme devant une salle d'anonymes payants, à garder en tête ce que l'on appelle aujourd'hui un répertoire (qui allait de Bach à Chopin), à placer son piano de telle sorte que le couvercle renvoie le son vers la salle, et tout cela en étant seul sur scène. Il jouait parfois sur deux pianos différents, parce qu'il en cassait fréquemment les cordes, mais aussi pour qu'on pût admirer ses deux profils. Ainsi, en inventant le récital moderne, Liszt a aussi inventé la célébrité. Car ses tournées et ses concerts déclenchèrent un engouement inédit du public, de véritables délires populaires.

Et le récital est désormais un passage obligé pour tout virtuose désireux de faire connaître son art.

  • une séance artistique donnée par un seul interprète, dans la chanson, consistant à proposer un spectacle composé d'une sélection de chansons (un "récital de chansons"),

Le chanteur français Bernard Lavilliers

  • une séance artistique donnée par un seul interprète, dans la poésie, consistant à proposer un spectacle composé d'une sélection de poésies (un "récital de poésie"),

Un récital de poésie

  • un spectacle consacré à un seul genre (un "récital de guitare" ou un "récital de danse"),

Un spectacle de danse

  • ou : une prestation exceptionnelle ; une série d'actes remarquables.

On l'utilise notamment dans le domaine du football, afin de qualifier les exploits de certains joueurs.

On dit par exemple : "Lionel Messi nous a encore offert hier soir un récital avec un nouveau doublé".

Deux joueurs du FC Barcelone : l'argentin Lionel Messi et le français Antoine Griezmann
Le joueur de football argentin Lionel Messi, auteur d'un énième récital, le 13 février 2021, avec un superbe doublé portant le FC Barcelone vers un 12e succès consécutif en Liga contre Alavés pour la 23e journée du championnat d'Espagne

Sources : Le Robert, wikipedia.org et www.larousse.fr

"Arriver comme les carabiniers" ou "Arriver comme les carabiniers d'Offenbach".

Cette locution verbale signifie : arriver trop tard, être en retard.

On dit par exemple : "Vous arrivez comme les carabiniers : tout est fini depuis plus de deux heures, les amis !".

Ou : "Tu vas arriver comme les carabiniers d'Offenbach si tu ne te dépêches pas".

On dit également : "Arriver après la bataille" ou "Arriver à la fumée des cierges".

Cette expression fait référence aux carabiniers de l'opéra bouffe 'Les Brigands', écrit en 1869 par Henri Meilhac et Ludovic Halévy, sur une musique de Jacques Offenbach, dans lequel on peut entendre (acte 1, scène 11) le choeur des carabiniers déclamer :

"Nous sommes les carabiniers,
La sécurité des foyers ;
Mais, par un malheureux hasard,
Au secours des particuliers
Nous arrivons toujours trop tard".

Source : wiktionary.org

"Zobi !" ou "Zobi la mouche !".

La locution nominale en forme d'idiotisme animalier "Zobi la mouche !" tout comme l'interjection "Zobi !" appartient au registre argotique.

Et toutes deux s'utilisent pour évoquer un refus, une dénégation, l'impossibilité d'obtenir quelque chose.

On dit par exemple : "Tu espères peut-être que je vais te prêter mon ordi ? Zobi !".

Ou : "Mon patron m'avait dit que je pourrais revenir travailler cet été, mais Zobi la mouche !".

Elles sont dérivées du substantif masculin d'origine arabe "Zob" signifiant "Pénis" dans le registre argotique et apparu en français, à la fin du XIXe siècle, à travers l'argot des soldats coloniaux.

Essentiellement utilisées par les jeunes, elles ont notamment été popularisées par la chanson "Zobi la mouche", premier succès du groupe français "Les Négresses Vertes", en 1988.

Et dans les années 2010, un bateau baptisé du même nom a participé à des compétitions de voile.

Sources : dictionnaire.reverso.net, wikipedia.org et www.laparlure.com

 

"Kendji Girac".

Le chanteur français Kendgi Girac

Il s'agit du nom de scène du chanteur et guitariste français Kendji Maillé, né le 3 juillet 1996.

D'origine gitane catalane, il a choisi le patronyme de sa mère ("Girac") comme pseudonyme.

Vainqueur de la troisième édition de "The Voice : La plus belle voix", en 2014, a seulement 18 ans, il a connu le succès dès son premier titre, "Color Gitano".

Son premier album ("Kendji Girac"), sorti en 2014, s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires. Et le deuxième ("Ensemble"), à plus de 850 000, en 2015.

Son style musical est influencé par le flamenco.

Source : wikipedia.org