Robert Merle

L'écrivain français Robert Merle

Cet écrivain français né le 29 août 1908 et mort le 27 mars 2004 a été surnommé par le quotidien "Le Monde" "le plus grand romancier de littérature populaire en France" et a été plusieurs fois adapté au cinéma.

Licencié en philosophie, agrégé d'anglais (reçu 1er au concours) et docteur ès lettres, Robert Merle a été enseignant avant la Seconde Guerre mondiale.

Mobilisé en 1939, il est agent de liaison avec les forces britanniques et fait prisonnier à Dunkerque (59). Il témoigne de son expérience dans la poche de Dunkerque dans son roman "Week-end à Zuydcoote", prix Goncourt 1964.

En captivité jusqu'en 1943, il devient maître de conférences d'anglais à l'université de Rennes (35) en 1944, puis Professeur en 1949. Il sera successivement en poste à Toulouse (31), Caen (14), Rouen (76), Alger et enfin Nanterre (92), où il se trouve en mai 1968.

C'est cette dernière expérience qui lui a inspiré son roman "Derrière la vitre" (1970), que mes camarades gauchistes des facultés d'histoire et de droit de Paris X-Nanterre et moi nous arrachions au tournant des années 1980, après que j'en eu découvert un exemplaire d'occasion à la librairie Gibert Jeune. Un vrai bonheur pour nous que de pouvoir lire ainsi un récit se déroulant dans les murs mêmes de notre université. Et qui, au surplus, narrait la vie quotidienne et les exploits de nos glorieux aînés révolutionnaires, et notamment l'occupation, par une trentaine d'entre eux, de la salle du conseil des professeurs, le fameux 22 mars 1968 !

Très proche du Parti communiste français, Robert Merle s'en éloigne tardivement à la suite de l'invasion de l'Afghanistan par l'Union soviétique.

Les 13 tomes de "Fortune de France", la saga historique de Robert Merle, parus de 1977 à 2003

Il est notamment l'auteur de la grande saga historique "Fortune de France", très documentée et très fidèle à l'histoire de France, dont les 13 tomes sont parus de 1977 à 2003 et dont l'action se déroule de 1547 à 1661.

Et quatre de ses romans ont été adaptés au cinéma entre 1964 et 1981.

Adaptations cinématographiques :

Affiche du film français "Week-end à Zuydcoote" de Henri Verneuil (1964)

  • "Week-end à Zuydcoote" (1949), déjà évoqué, a été adapté sous le même titre par Henri Verneuil en 1964, avec Jean-Paul Belmondo et Pinot (Georges Géret), "le gars de Bezons", armé de son fusil-mitrailleur.
  • "La mort est mon métier" (1952) a été adapté par Theodor Kotulla en 1977, sous le titre "Aus einem deutschen Leben",

Affiche du film états-unien "Le jour du dauphin" de Mike Nichols (1973)

  • "Un animal doué de raison" (1967) a été adapté par l'américain Mike Nichols en 1973, sous le titre "Le jour du dauphin" ("The day of the dolphin"),

Affiche du film français "Malevil" de Christian de Chalonge (1981)

  • "Malevil" (1972), adapté par Christian de Chalonge en 1981, sous le même titre. Et à la télévision française, par Denis Malleval, en 2010.

Vie privée

Robert Merle est le père du sociologue français Pierre Merle, qui lui a consacré en 2008 une intéressante biographie aux Éditions de l'Aube ("Robert Merle : une vie de passions").

Ainsi que du géologue et écrivain français Olivier Merle.

Source : wikipedia.org

Maurice Rat

Maurice Rat (1891-1969), écrivain, grammairien, philologue, traducteur et critique littéraire français

Maurice Rat est un écrivain français, né le 2 mars 1891 et mort le 13 mai 1969.

Grammairien, philologue, traducteur et critique littéraire, il a rédigé de célèbres manuels d’enseignement.

Membre fondateur, en 1958, de l’association DLF (Défense de la Langue Française), il crée le mot-valise "franglais" en 1959.

Et a signé des chroniques dans "Vie et Langage" sous le nom de plume "Jean Tournemille".

Source : wikipedia.org

"La plus belle femme du monde".

Brigitte Bardot

Cela a longtemps été le surnom de l'actrice de cinéma française Brigitte Bardot, née le 28 septembre 1934.

Son patronyme "Bardot" est - on l'ignore souvent - le nom d'un animal hybride appartenant à la famille des équidés, également appelé "Bardeau".

  L'actrice française Brigitte Bardot

Mannequin dès l'âge de 15 ans, actrice et chanteuse, Brigitte Bardot est une vedette planétaire de la fin des années 1950 et des années 1960.

L'actrice française Brigitte Bardot

Égérie et muse de grands artistes de l'époque, celle que l'on surnomme rapidement "BB" (en référence à celui de la célèbre actrice française Danielle Darrieux, alors surnommée "DD") est un emblème de l'émancipation des femmes et de la liberté sexuelle de son époque, incarnant tout à la fois des rôles de femme-enfant et de femme fatale.

Affiche du film français "Et Dieu... créa la femme" de Roger Vadim (1956) Affiche du film français "Le mépris" de Jean-Luc Godard (1963)

Devenue rapidement un symbole sexuel, ses 45 films et plus de 70 chansons en plus de 20 ans de carrière, lui confèrent une renommée internationale et font d'elle, des décennies durant, la française la plus célèbre au monde.

Ayant débuté au cinéma en 1952 auprès de Bourvil dans "Le trou normand" de Jean Boyer, elle met un terme à sa carrière d'actrice en 1973, afin de se consacrer à la défense des droits des animaux, notamment avec la création de la fondation Brigitte-Bardot.

Prises de position

À partir de 1990, et notamment de son mariage, en 1992, avec Bernard d'Ormale, conseiller de Jean-Marie Le Pen, elle se fait régulièrement remarquer pour ses prises de position islamophobes ou homophobes.

Se disant "conservatrice" et "de droite mais pas Front National", elle prend cependant position en faveur de la candidate de ce parti, Marine Le Pen, lors des élections présidentielles de 2012 et 2017 ; la décrivant comme "la Jeanne d'Arc du XXIe siècle"...

Vie privée

Brigitte Bardot est la soeur aînée de l'actrice française Mijanou Bardot, qui a tourné quelques films entre 1956 et 1970.

L'actrice française Mijanou Bardot, soeur cadette de Brigitte Bardot

Elle a été successivement mariée au réalisateur français Roger Vadim (1952-1957), à l'acteur français Jacques Charrier (1959-1962), au multimillionnaire allemand Gunther Sachs (1966-1969) et à l'homme politique français Bernard d'Ormale (1992-).

Elle a également entretenue des liaisons avec les acteurs français Jean-Louis Trintignant et Sami Frey, ainsi qu'avec le chanteur français Serge Gainsbourg ou le journaliste français Allain Bougrain-Dubourg.

Souvenir personnel :

Né en 1961, Brigitte Bardot était naturellement LE symbole sexuel des adolescents de ma génération.

Imaginez donc ma surprise et mon émotion lorsque, âgé de onze ans, en 1972, j'ai appris par ma mère - qui venait d'accompagner ma grand-mère maternelle au cimetière du Vésinet (78) sur la tombe d'une personne de sa famille - qu'elles y avaient cotoyé BB, venue elle aussi s'y recueillir. Et que nous étions donc - ce que j'ignorais parfaitement jusqu'alors... - de lointains cousins !

Je vous laisse également imaginer comment j'ai pu, à l'époque et quelques années durant, fanfaronner auprès de mes petits camarades, à propos de cette parenté, fût-elle éloignée. Tout juste si je ne passais pas mes vacances à l'enduire de crème solaire... !

Source : wikipedia.org

"Cedric Gibbons".

Cedric Gibbons

Il s'agit du nom d'usage et du nom d'artiste du chef décorateur irlandais Austin Cedric Gibbons, né le 23 mars 1893 et mort le 26 juillet 1960.

Inconnu du grand public actuel, sa prodigieuse carrière à Hollywood lui vaut cependant d'être connu de tous les cinéphiles, puisqu'il supervisa l'ensemble de la production de la MGM pendant 32 ans, permettant par contrat à son nom d'apparaître en tant que directeur artistique au générique de plus de 1 500 films !

Époux des actrices mexicaine Dolores del Rio et américaine Hazel Brooks, on lui doit la création de la statuette des Oscars, ainsi que le record, après Walt Disney, de nominations (37) et succès (11) à ces mêmes Oscars !

"Michel Poulain".

Différentes personnes portent ce nom :

Michel Poulain, démographe

  • un démographe belge, né le 7 juin 1947, spécialisé dans les statistiques internationales sur les migrations et les études de longévité.

Astrophysicien de formation, il est notamment l'inventeur, avec l'universitaire italien Gianni Pes, du néologisme "Zone bleue", qui désigne les quelques régions du monde où la longévité des habitants est très nettement au-dessus de la moyenne.

  • un réalisateur de télévision et directeur artistique français, qui s'est notamment occupé du chanteur français Claude François, de 1967 à 1971,
  • et un architecte exerçant en Belgique .

"Margo Lion".

Margo Lion

Il s'agit du nom d'usage et du nom d'artiste de la chanteuse et actrice française Marguerite Lion, née le 28 février 1899 et morte le 25 février 1989.

Chanteuse et meneuse de revue en Allemagne, dans les années 1920, elle y est alors une grande vedette et l'amie de Marlene Dietrich.

Source : wikipedia.org