On ne dit pas : "Pour pallier à ce manque" !

Comme je l'ai entendu, le 1er octobre 2020, dans "Le magazine de la rédaction" de la chaîne de télévision régionale "Provence Azur".

Mais : "Pour pallier CE manque" !

Je ne supporte plus d'entendre cette faute grossière et si régulièrement dénoncée, que j'estime absolument impardonnable de la part d'un professionnel du verbe comme l'est un journaliste.

Je décerne donc cette émission mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.