Ne dites pas : "J'y entrave que dalle !" ni "J'y comprends que pouic" !

Mais plutôt : "J'y comprends rien !" (registre familier).

Et, si possible, : "JE N'y comprends rien !" (langage courant).

Voire, idéalement, : "Je n'y entends rien !" (registre soutenu).

"J'y entrave que dalle !" relève en effet du registre argotique et "J'y comprends que pouic !" du registre populaire et du registre désuet.

Ne dites pas : "Je m'excuse" !

Mais plutôt : "Excuse-moi" ou "Excusez-moi" (langage courant).

Ou, : "Je te prie de m'excuser", "Je vous prie de m'excuser" ou "Veuillez m'excuser" (langage courant).

Voire : "Je te prie de BIEN VOULOIR m'excuser" ou "Je vous prie de BIEN VOULOIR m'excuser" (langage courant).

Et même : "Je te prie de bien vouloir AVOIR L'OBLIGEANCE de m'excuser" ou "Je vous prie de bien vouloir AVOIR L'OBLIGEANCE de m'excuser" (registre soutenu).

Ou encore - si vous ne craignez pas de sombrer dans l'obséquiosité - : "Je te prie de bien vouloir avoir L'EXTRÊME obligeance de m'excuser" ou "Je vous prie de bien vouloir avoir L'EXTRÊME obligeance de m'excuser" (langage courant).

Source : https://www.academie-francaise.fr/christine-s-france

"Naguère" n'a jamais signifié "Autrefois", "Jadis", "Il y a longtemps" !

Sinon dans un registre familier et de manière tout aussi abusive qu'erronée...

Mais tout au contraire : "Récemment, il y a peu de temps" (registre soutenu) !

Petit moyen mnémotechnique pour s'en souvenir aisément : il suffit de penser qu'il "N'y A GUÈRE longtemps".

Vous le saurez désormais et pourrez donc hausser votre niveau de langue :

  • en utilisant de manière pertinente l'adverbe "naguère" pour dire "Il y a peu de temps"
  • et en utilisant le terme idoine ("Jadis" ou "Autrefois") pour dire "Il y a longtemps".

 

"Éructer" et "Une éructation".

Ce verbe et ce substantif appartenant au registre soutenu et relevant du vocabulaire et du jargon médical désignent :

    • au sens propre : expulser par la bouche, du gaz provenant du tube digestif ; principalement de l'oesophage et de l'estomac.

Cette manifestation physiologique du corps humain s'accompagne souvent d'un son plus ou moins bruyant et parfois d'une odeur caractéristique.

Dans le registre familier on utilise essentiellement le verbe "roter" et le substantif  "un rot". Mais aussi quelques autres, tels que "un renvoi", "un rejet" ou même "un rapport".

On dit par exemple : "Culturellement, il est très impoli de roter en public dans la société actuelle", "Les adolescents s'amusent parfois à organiser entre eux des concours de rot" ou "Après son biberon, le nourrisson doit absolument faire son rot".

  • et au sens figuré : exprimer bruyamment, grossièrement, une idée ou un sentiment.

On dit par exemple : "Je reprendrai mon discours lorsque ce sinistres bouffons auront cessé d'éructer !".

Sources : www.linternaute.fr, www.larousse.fr, www.cnrtl.fr et wikipedia.org

"Le pli interfessier", "Le pli interglutéal", "La rainure interfessière", "Le sillon interglutéal" ou "Le sillon interfessier".

"La raie des fesses" également appelée "Le pli interfessier", "Le pli interglutéal", "La rainure interfessière", "Le sillon interglutéal" ou "Le sillon interfessier".

Toutes ces appellations relevant du vocabulaire médical désignent - vous l'avez évidemment compris - cette partie de notre anatomie que l'on désigne plus couramment, dans le registre familier, sous le nom de... "La raie des fesses" !

Autrement dit : le creux qui sépare chacune de nos deux fesses.

Source : wikipedia.org

"Il me semble", "Me semble-t-il" et "Ce me semble".

Ces trois formules signifient toutes : à mon avis, selon moi.

  • "Il me semble" appartient au langage courant,
  • "Me semble-t-il" relève du registre soutenu,
  • et "Ce me semble" relève du registre désuet ; raison pour laquelle - sans doute - je l'utilise volontiers !

Source : forum.wordreference.com

Ne dites pas : "Tout le temps" et encore moins "Tout l'temps" !

Mais : "Continuellement, sans cesse, toujours" !

Vous passerez ainsi du registre familier au langage courant.

On ne dit pas : "Ça c'est sûr qu'c'est pas des intellectuels" !

Mais : "IL EST BIEN CERTAIN quE cE NE SONT pas des intellectuels" !

Ne dites pas : "J'ch'uis super content qu'ça vous plaise" !

Mais : "JE Suis TRÈS content quE CELa vous plaise" ! (langage courant)

Voire : "JE Suis POSITIVEMENT RAVI quE CELa vous SIED" ! (registre soutenu)

"Sied" est la troisième personne du singulier de l’indicatif présent de "Seoir", qui signifie dans ce cas "Convenir".

30 façons de dire "Avoir bu trop d'alcool".

Dans le registre argotique nous avons tout d'abord "avoir gorgeonné"; "être beurré", "être beurré comme un Petit LU", "être bituré", "être bourré", "être bourré comme un coing", "être cramé", "être cuit", "être cuité", "être déchiré", "être murgé", "être paf", "être pinté", "être plein", "être raide", "être torché".

"Être noir", "être rond", "être saoul comme un cochon" (ou "être soûl comme un cochon"), "être saoul comme un polonais" (ou "être soûl comme un polonais") relèvent du registre familier.

"Avoir bu", "avoir trop bu", "être alcoolisé", "être en état d'ivresse", "être enivré", "être ivre", "être saoul" (ou "être soûl") ou "voir des éléphants roses" appartiennent au langage courant.

De même que "être éméché" ou "être gai", qui correspondent toutefois à un moindre degré d'imprégnation. Tout comme "être pompette", dans le registre familier.

Enfin, "être dans les vignes du Seigneur" relève du registre désuet.