"Passer un coup de téléphone", "Passer un coup de fil", "Passer un coup de bigophone" ou "Passer un coup de bigo".

Ces différentes locution verbale - qui ne laissent pas d'étonner nos enfants ou nos amis étrangers - signifient tout simplement "Téléphoner".

  • "Passer un coup de téléphone" appartient au langage courant.
  • Encore plus surprenante, la formule "Passer un coup de fil" relève du registre familier et du registre désuet.
  • Et les formules "Passer un coup de bigophone" ou - par apocope - "Passer un coup de bigo" appartiennent au registre argotique et au registre désuet.

Toutes ces formules existent également avec le verbe "Donner".

"Une piaule", "Une thurne" ou "Une turne".

Ces différents mots du registre argotique désignent "Une chambre".

Mais le mot "Thurne" ou "Turne" désigne une chambre meublée ou une chambre d'étudiant, dans le jargon scolaire ou étudiant.

Et il peut également désigner un taudis ou une maison sale et sans confort, dans le registre populaire.

On dit par exemple :

  • "Je déteste quand ma reum fait l'ménage dans ma piaule !",
  • "Ma thurne était toujours dans un bordel pas possible quand j'étais à la fac",
  • ou "Sa frangine nous avaient prêté sa turne de la cité U pour notre première fois !".

Source : www.larousse.fr

 

Ne dites pas : "J'y entrave que dalle !" ni "J'y comprends que pouic" !

Mais plutôt : "J'y comprends rien !" (registre familier).

Et, si possible, : "JE N'y comprends rien !" (langage courant).

Voire, idéalement, : "Je n'y entends rien !" (registre soutenu).

"J'y entrave que dalle !" relève en effet du registre argotique et "J'y comprends que pouic !" du registre populaire et du registre désuet.

"Se faire rincer le gosier".

Cette expression du registre argotique et du registre désuet signifie "Se faire inviter à boire".

On dit par exemple : "J'ai aidé le père Gustave à réparer sa charrue et après j'me suis fait rincé le gosier !".

"De la beuh".

Du cannabis

Ce mot de verlan signifie : de l'herbe (beu-her, contracté en beuh) (registre familier).

C'est à dire : de la marijuana, du haschich, du cannabis, du shit (tous ces mots sont synonymes et il en existe de nombreux autres), utilisé pour rouler soi-même des cigarettes appelées "joints", "pétards", "bédos", "cônes", etc. (registre argotique).

Cigarette de cannabis ou "joint"

"Quand les cons voleront tu seras chef d'escadrille" ou "Quand les andouilles voleront tu seras chef d'escadrille"..

J'aime beaucoup ces expressions du registre argotique qui signifient naturellement "être idiot".

  • Beaucoup de gens sont persuadés que la première de ces deux formules - "Quand les cons voleront tu seras chef d'escadrille" - est une réplique écrite par Michel Audiard pour Jean Gabin, dans l'excellent film de Georges Lautner de 1968 "Le pacha".

Mais ce n'est absolument pas le cas, la réplique en question étant "Je pense que quand on mettra les cons sur orbite t'as pas fini de tourner", ainsi qu'en atteste l'extrait vidéo du film.

  • La seconde, en revanche, - "Quand les andouilles voleront tu seras chef d'escadrille" - est extraite des paroles d'une chanson française à succès des années 1930 de celui que l'on appelait alors "L'amuseur public numéro un", Georgius :

"Quand les andouilles voleront, tu seras chef d'escadrille
Quand elles auront des éperons, tu seras chef d'escadron."

Gageons, comme le l'a fort justement fait remarquer un lecteur, que Michel Audiard avait évidemment moult fois entendu et apprécié cette formule qu'il avait habilement recyclée pour les dialogues du "Pacha".

Sur ce même thème, je vous recommande la lecture de ma collection d'articles "Mille et une façons de dire Être idiot ou Un idiot" et, en particulier, mon article sur mes façons préférées de dire "Être idiot".

"Une gâchette".

Ce substantif féminin polysémique désigne différentes choses :

  • mais également une petite pièce métallique munie d’encoches qui se met sous le pêne et destinée à l’arrêter, en serrurerie,
  • enfin, c'est un tireur dans le registre argotique.

Une "bonne gâchette" est ainsi un bon "tireur". Et l'on se souvient tout particulièrement de Pascal (Venantino Venantini), "Première gâchette chez Volfoni", dans le cultissime "Les tontons flingueurs", réalisé en 1963 par Georges Lautner.

  • et une fillette dans le parler de la Haute-Marne (52).

Source : www.lalanguefrancaise.com

"Être canon", "Une fille canon", "Un garçon canon", "Une meuf canon", "Un mec canon", "Un homme canon" ou "Une femme canon"..

Utilisé comme adjectif, le mot "canon" signifie ici beau/belle, séduisant(e).

On parle par exemple d'une "meuf canon" et d'un "mec canon" (registre argotique).

Ou d'une "femme canon", d'une "fille canon", d'un "garçon canon", voire d'un "homme canon" ou d'une "femme canon" (registre familier).

Attention toutefois à ces deux derniers exemples, car un "homme canon" ou "une femme canon" ne sont pas forcément... un "homme-canon" et "une femme-canon" ; et réciproquement !

"Hexagone" de Renaud : le décryptage intégral des paroles.

Le premier disque 33t de Renaud : "Amoureux de Paname" (1975)

La chanson de Renaud "Hexagone" - surnom de la France depuis les années 1860 - est parue en 1975, dans l'album "Amoureux de Paname", son tout premier 33 tours, sorti alors qu'il n'avait que 23 ans.

Une première version en public de cette chanson figure dans le double disque "Printemps de Bourges 1978", que nous n'avions sans doute pas été très nombreux à acheter à l'époque.

"Le Printemps de Bourges 78", compilation enregistrée en public entre le 12 et le 16 avril 1978. Double-disque 33 tours RCA
"Le Printemps de Bourges 78", compilation enregistrée en public entre le 12 et le 16 avril 1978. Double-disque 33 tours RCA

Et une seconde - malheureusement infiniment moins bonne - dans le disque "Tournée Rouge Sang" de 2007.

CD Renaud "Tournée rouge sange" 2007

Interdite d'antenne sur la radio publique France Inter ainsi que sur les trois chaînes de télévision, "Hexagone" raconte de manière critique une année dans la vie des Français. Renaud y passe en revue, couplet après couplet, mois après mois, les habitudes et coutumes du peuple français, sur un ton aussi caustique que sarcastique.

Accédez à de nombreux commentaires et informations sur le contexte politico-historique en passant votre souris sur tous les mots ou groupes de mots soulignés en gris.

Paroles

Ils s'embrassent au mois de janvier,
car une nouvelle année commence,
mais depuis des éternités
l'a pas tell'ment changé la France.
Passent les jours et les semaines,
y'a qu'le décor qui évolue,
la mentalité est la même,
tous des tocards, tous des faux-culs.

Lire la suite

7 façons de dire "Les jambes".

Dans le registre argotique nous trouvons "les cannes", "les crayons" mais également "les guibolles", "les pattes" ou "les quilles".

On dira également - si l'on est un grossier malpoli - "les poteaux" pour qualifier des jambes épaisses, en particulier chez une femme.

"Les membres inférieurs" relève en revanche du registre soutenu.

13 façons de dire "Un établissement où se pratique la prostitution".

J'ai toujours été très étonné par la richesse du vocabulaire français permettant de désigner ce type d'établissement. Qui est, je pense, tout à fait révélatrice de l'importance occupée par ce type de lieu dans la société française d'avant la loi Marthe Richard du 13 avril 1946 abolissant le régime de la prostitution, réglementée en France depuis 1804.

Le terme le plus courant et le plus célèbre est "un bordel", qui appartient au registre argotique.

Sans surprise, c'est bien sûr dans ce registre que l'on trouve le plus de mots, avec "un bobinard", "un boxon" ou "un claque".

Mais également les apocopes "un box" (pour "un boxon") et "un clandé" (pour "un établissement clandestin").

Ainsi que "un BMC" ou "un Bordel Militaire de Campagne", qui relèvent par ailleurs du vocabulaire et du jargon militaire.

Dans le langage courant nous trouvons : "une maison", par ellipse de "une maison close", "une maison de passe" ou "une maison de tolérance".

Enfin, le registre soutenu nous propose "un lupanar".