"Avoir les portugaises ensablées".

J'adore cette expression du registre argotique qui signifie littéralement : avoir les oreilles bouchées.

Et donc : très mal entendre, avoir de sérieux problèmes auditifs.

Je compatis toujours avec amusement aux pauvres étrangers - ou aux français qui ignorent l'argot  ! - qui doivent réellement se demander ce qu'une si étrange formule peut bien signifier.

Sur le même thème, je vous recommande la lecture de mon article consacré à toutes les façons de reprocher à quelqu'un de ne rien entendre ou de dire que l'on entend mal.

"À fond la caisse", "À fond les manettes", "À fond les manivelles" ou "À toute blinde".

Ces quatre expressions du registre argotique signifient toutes "Très rapidement, à tout vitesse".

On dit par exemple :

  • "Je suis à la bourre ; j'ai intérêt à rouler à fond la caisse !".
  • "Ce type est un fou furieux : il roule à fond les manettes dans une rue où la vitesse est limitée à 50 kilomètres à l'heure !".
  • "Mon fils de 7 ans skie comme un grand ; il descend les pistes à fond les manivelles".
  • "Mon père avait peur que nous soyons en retard : on a roulé à toute blinde".

On ne dit pas : "Je suis très sain", mais...

  • "Je kiffe les grosses miches ! " (registre argotique),
  • "J'adore les jolis nénés" (registre familier),
  • ou "J'ai une prédilection pour les belles poitrines" ! (registre soutenu).

Dans tous les cas : on assume, que diantre !

Explication du calembour
« Il résulte de l’homophonie entre l’adjectif « sain » et le mot « seins »« 

 

"S'emmêler les crayons" ou "S'emmêler les pinceaux".

Les "crayons" désignent les "jambes" et "les pinceaux" "les pieds" dans le registre argotique.

"S'emmêler les crayons" ou "S'emmêler les pinceaux" sont cependant deux expressions du registre familier et non argotique.

Et elle signifient toutes deux :

  • au sens propre : trébucher,

On dit par exemple :

    • "Mon prof s'est emmêlé les crayons et il a dévalé l'escalier sur les fesses !".
    • ou : "Quand elle a commencé à marcher, ma fille s'emmêlait souvent les pinceaux quand elle était dans l'herbe !".
  • et au sens figuré : s'embrouiller, commettre une erreur en exécutant une tâche complexe, difficile.

On dit par exemple :

    • "Le gars n'est pas très fute-fute : si tu lui parle beaucoup et avec des mots un peu compliqués, il va vite s'emmêler les crayons !".
    • ou "Je crois que j'ai raté mon oral : je me suis emmêlé les pinceaux entre la première et la deuxième révolution russe !".

Source : wiktionary.org

"Sur la tête de ma mère !" ou "Sur la vie de ma mère !".

Relevant du registre argotique, ces deux locutions interjectives sont couramment employées par les jeunes pour attester de leur bonne foi ou de leurs intentions.

Elles constituent naturellement de simples ellipses des formes plus traditionnelles "Je te/vous le jure sur la tête de ma mère" ou "Je te/vous le jure sur la vie de ma mère".

Et elles existent également en verlan.

Sources : wiktionary.org

"Un porte-flingue".

Ce mot composé du registre argotique désigne :

  • au sens propre : un bandit portant une arme à feu, en général une arme de poing, afin de protéger un chef de bande, menacer des tiers, ou tuer.
  • mais également, péjorativement, au sens figuré :
    • une personne exécutant des décisions d’une autre personne,
    • ou une personne exprimant officieusement ou de manière anonyme l'opinion d’une autre personne en vue, celle-ci étant contrainte, en raison de ses responsabilités, de feindre, pour la façade, une certaine réserve et une certaine hauteur de vue.

Source : wiktionary.org

 

"Baiser comme des lapins" ou "Baiser comme un lapin".

Cette expression du registre argotique en forme d'idiotisme animalier signifie "Avoir fréquemment des relations sexuelles, faire l'amour très souvent".

Les lapins ont en effet pour caractéristique de se reproduire avec beaucoup d'entrain ou d'ardeur et la fréquence de leurs rapports est pour le moins soutenue.

On dit par exemple :

  • "Mes voisins sont assez bruyants : ce sont de jeunes mariés et ils baisent comme des lapins".
  • "Mon nouveau patron est un séducteur :  il baise comme un lapin."

Et celui qui "baise comme un lapin" est qualifié de "chaud lapin".

Source : www.linternaute.fr

"Sur la tête d'ma reum !" ou "Sur la vie d'ma reum!".

Relevant du registre argotique et du verlan, ces deux locutions interjectives signifiant "Sur la tête de ma mère !" et "Sur la vie de ma mère !", sont couramment employées par les jeunes pour attester de leur bonne foi ou de leurs intentions.

Elles constituent naturellement de simples ellipses des formes plus traditionnelles "Je te/vous le jure sur la tête de ma mère" ou "Je te/vous le jure sur la vie de ma mère".

Sources : wiktionary.org

"Avoir le cul bordé de nouilles".

Je trouve très savoureuse cette expression du registre argotique en forme d'idiotisme alimentaire et d'idiotisme corporel, qui signifie "Être très chanceux", "Avoir énormément de chance".

Sur le même thème, je me permets de vous recommander la lecture de mon article sur toutes les façons de dire "Avoir de la chance".

"Une queue de cheval".

Voila bien une locution nominale polysémique aux significations fort différentes les unes des autres !

"Une queue de cheval" désigne en effet :

Queue d'un cheval : appendice situé sur la croupe du cheval et composé de longs crins, à l'instar de sa crinière

  • au sens propre : un appendice situé sur la croupe du cheval et composée de longs crins, à l'instar de sa crinière. La queue du cheval lui sert à chasser les insectes et communiquer avec ses congénères ou exprimer ses émotions, en particulier lorsqu'il ressent un inconfort.

Il existe diverses manières de la toiletter. L'ablation de la queue du cheval, appelée "Caudectomie" est interdite sur les chevaux nés en France depuis le 1er janvier 1996.

  • par analogie, en raison de leur ressemblance avec la queue du cheval :

La queue de cheval : un faisceau de cordons nerveux visible dans la zone inférieure de la colonne vertébrale

    • un faisceau de cordons nerveux visible dans la zone inférieure de la colonne vertébrale, qui marque la "fin" du tube neural, au niveau de la seconde vertèbre lombaire L2, à partir de laquelle on pratique la ponction lombaire. Elle est constituée de nerfs de la moelle épinière, qui se trouvent vers les vertèbres lombaires, sacrées et coccygiennes.
Queue de cheval basse
Queue de cheval basse
    • un type de coiffure où les cheveux sont rassemblés ensemble à l'arrière ("queue de cheval basse") ou sur le dessus du crâne ("queue de cheval haute") et tenus par un lien (chouchou, catogan, élastique, barrette, etc.).
Queue de cheval haute
Queue de cheval haute

Cette coiffure, pratique et facile à effectuer, permet de dégager le visage et est souvent adoptée par les sportifs, aussi bien masculins (Zlatan Ibrahimovic) que féminins (Amélie Mauresmo).

La queue-de-cheval peut servir de base pour faire un chignon.

Et quand la coiffure consiste en deux queues de cheval de chaque côté de la tête, on parle de "couettes".

  • enfin, dans le registre argotique, "une queue de cheval" désigne un pénis de dimension exceptionnelle.

Sexe de cheval en semi-érection

On dit également : "Être monté comme un âne".

Source : wikipedia.org

"Une bergère".

Ce substantif féminin désigne, selon le contexte, :

Bergère et ses moutons

  • en premier lieu, une gardienne de troupeau,

Fauteuil bergère

  • mais également un type de fauteuil, grand, confortable et spacieux, garni d’un coussin sur lequel on s’assied, plus large et plus profond que les fauteuils ordinaires, à l'assise plus basse, au dossier plus incliné en arrière et aux "joues" des "bras" toujours "garnies" (c'est à dire "pleines").

Son dossier rembourré en arrondi est parfois muni d'éléments ajoutés sur le haut des cotés du dossier (les "Oreilles" ou "Orillons") et permettant de soutenir la tête ou de préserver l'intimité de l'utilisateur. On parle alors de "Bergère à oreilles".

  • une coiffure féminine, autrefois (registre désuet),
  • une femme, en général (registre argotique),
  • et en particulier, l'épouse, la compagne régulière (registre argotique).

On dit par exemple : "Si je ne rentre pas rapidement ma bergère va me sonner les cloches !".

Berger allemand femelle allaitant

  • voire une chienne, femelle d'un "chien de berger" ou "chien-berger".

Ou d'un "berger" (allemand, australien, belge, blanc de Suisse, bulgare, de Brie, des Pyrénées, hollandais ou picard).

Source : wiktionary.org

Ne dites pas : "Mon daron j'lui ai filé deux bouquins pour son anniv".

Mais : "J'ai offert deux livres à mon père pour son anniversaire" (langage courant).

Ou : "J'ai fait présent de deux ouvrages à l'auteur de mes jours à l'occasion de son anniversaire" (registre soutenu).