"Une litote".

La litote est une figure de style consistant à atténuer l'expression de sa pensée.

On laisse à penser que la réalité est bien plus imposante que les propos tenus. On minimise faussement quelque chose pour en souligner l'importance.

On dit par exemple :

  • "La fille de mes voisins n'est pas une beauté et leur fils n'est pas un génie" pour signifier que la fillette est laide comme un pou et que le gamin est bête comme ses pieds.
  • "Je reconnais que ce n'est pas le plat que je préfère et de toute façon je n'avais pas très faim" pour dire que c'est absolument immangeable.

 

"L'altruisme", "Altruiste" et "Un altruiste"

"L'altruisme" est une notion psychologique désignant une disposition bienveillante à l'égard des autres, fondée sur la sympathie.

Un "altruiste" (substantif masculin) est celui qui est "altruiste" (adjectif).

Les trois mots relèvent du registre soutenu.

"Pétuler".

J'aime beaucoup ce verbe du registre soutenu, fort peu usité, qui signifie :

  • au sens propre : manifester de l'exubérance, de la fougue, de l'impétuosité, de la vivacité, de la pétulance,
  • et, au sens figuré, : témoigner d'un bouillonnement dans les idées, d'une exubérance dans l'expression.

On connaît davantage l'adjectif "pétulant" ou "pétulante".

Source : www.cnrtl.fr

"Malvenant", "Mal venant" ou "Mal-venant".

Cet adjectif du registre désuet, qualifie ce qui pousse mal, en parlant d'un végétal.

On parle par exemple d'un "arbre malvenant", lorsque celui-ci pousse sans respecter les règles de la sylviculture.

"Podotactile"

"Surface podotactile" ou "Bande d'éveil de vigilance" pour les déficients visuels, dans le métro marseillais (13)

Ce néologisme encore peu connu, je crois, est un adjectif qualifiant les surfaces présentant une texture que les piétons atteints d'une déficience visuelle peuvent reconnaître au toucher par les pieds, mais également à l'aide de leur canne blanche.

On recouvre le sol de certains lieux publics de ces "surfaces podotactiles", afin de signaler un danger à ces personnes.

Par exemple : un obstacle, un arrêt de bus, l'entrée dans une zone à risque (passages piétons, ou bords des quais de voies ferrées), un changement de niveau (trottoir, marches d'escalier), etc.

On parle également de "Bande d'éveil de vigilance".

"Pétulant" ou "Pétulante".

J'aime beaucoup cet adjectif du registre soutenu qui signifie :

  • au sens propre : exubérant, fougueux, impétueux, vif,

On dit par exemple : "La pétulante Danièle Evenou" ou "Le pétulant Fabrice Luchini".

  • et au sens figuré : témoignant d'un bouillonnement dans les idées, d'une exubérance dans l'expression.

On parle par exemple d'une "oeuvre pétulante", en parlant d'un artiste.

Ou d'un "style pétulant" en évoquant un orateur.

Source : www.cnrtl.fr

"Singultueuse" ou "Singultueux".

Cet adjectif du registre soutenu qualifie :

  • au sens propre, une respiration accompagnée de mouvements convulsifs du diaphragme, la rendant irrégulière et entrecoupée de sanglots.
  • au sens figuré, ce qui est entrecoupé de sanglots ou ressemble à un sanglot, en parlant d'un son ou d'une voix.
  • voire, celui qui pleure, est triste ou larmoyant.

On parle par exemple d'une "victime singultueuse"

Source : www.cnrtl.fr

"Un dythirambe" et "Dythirambique".

J'aime beaucoup ce substantif et cet adjectif du registre soutenu, souvent mal orthographiés car, il est vrai, peu connus et compliqués à écrire.

Au sens propre, un dythirambe est - dans la Grèce antique - un hymne religieux chanté par un choeur d’hommes accompagné d'un aulos et d'une danse représentant à l'origine l'emprise de Dionysos sur les hommes. Même si des dithyrambes ont été adressés à d'autres divinités grecques, il s'agit avant tout d'une action liturgique célébrée en l’honneur de Dionysos.

Par extension, il désigne aujourd'hui un éloge ou une louange enthousiaste, et souvent excessive.

"Vésical", "Vésicale", "Vésicales" et "Vésicaux".

Ces différents adjectifs signifient relatif/relative/relatives/relatifs à la vessie.

"Un filsâtre", "Une fillâtre", "Un parâtre" et "Une marâtre".

Sans doute n'avez-vous - comme moi - jamais entendu les mots "Filsâtre" et "Fillâtre" ! Et le mot "Parâtre" ne doit guère vous inspirer d'autre pensée que "cela doit-être l'équivalent masculin de la "Marâtre".

Le mot "Marâtre" en revanche est en effet davantage connu Peut-être du fait de l'existence du célèbre roman français à succès "Vipère au poing", publié en 1947 par Hervé Bazin, qui mettait en scène l'horrible "Folcoche", une "marâtre" cruelle et peu aimante.

De ce fait on a tendance, je crois, à ignorer que le mot "Marâtre" désignait autrefois la "Belle-mère" ou conjointe du père sans être la mère.

De la même façon :

  • le "Parâtre" était le "Beau-père" ou conjoint de la mère sans être le père,
  • le "Filsâtre" était le "Beau-fils" ou fils de la mère sans être le fils,
  • et la "Fillâtre" était la "Belle-fille" ou fille de la mère sans être la fille,

Mais ces différents termes ont pris dans le langage courant une connotation péjorative, et on leur préfère donc désormais les termes de "Belle-mère", "Beau-père ", "Beau-fils" et "Belle-fille".

  • "Marâtre" est devenu synonyme de "mauvaise belle-mère" et même de "mauvaise mère", y compris pour désigner une "mauvaise" mère biologique,
  • "Parâtre" est devenu synonyme de "mauvais beau-père" et même de "mauvais père", y compris pour désigner un "mauvais" père biologique,
  • "Filsâtre" est devenu synonyme de "mauvais beau-fils" et même de "mauvais fils", y compris pour désigner un "mauvais" fils biologique,
  • et "Fillâtre" est devenu synonyme de "mauvaise belle-fille" et même de "mauvaise fille", y compris pour désigner une "mauvaise" fille biologique.

Source : wiktionnary.org

Ne dites pas : "Spécisme" et "Antispécisme" !

Mais :

  • "Espécisme" !

Le "Spécisme" est est effet une idéologie postulant une hiérarchie entre les espèces animales et en particulier la supériorité de l'être humain sur les autres animaux.

Par extension, le "Spécisme" désigne également l'exploitation des animaux et les mauvais traitements infligés aux animaux.

  • Et "Antiespécisme" ou "Lutte contre l'espécisme" !

L'"Antispécisme" étant une idéologie s’opposant au "Spécisme".