On ne dit pas : "La Lang de Blois" !

Mais : "Jack Lang" !

Jack Lang

Il s'agit en effet du surnom en forme de calembour de l'homme politique français, socialiste, Jack Lang, né le 2 septembre 1939.

Explication du calembour
Il résulte de la paronymie entre les locutions nominales « Lang de Blois » et « Langue de bois » et fait référence à l’homosexualité non assumée de Jack Lang.

Député et maire de Blois (41), Jack Lang a été plusieurs fois ministre (Culture, Communication et Éducation Nationale) dans des gouvernements socialistes, notamment en tant que "numéro deux du gouvernement".

Cofondateur, en 1958, avec Édouard Guibert, de la troupe universitaire de Nancy (54), il créé en 1963 le Festival de théâtre universitaire de Nancy, qu'il présidera jusqu'en 1973. Dès l'édition de 1968, l'événement dépasse la sphère artistique lorraine pour acquérir une réputation nationale et mondiale.

Appelé par le président Georges Pompidou à la direction du théâtre de Chaillot en 1972, Jack Lang s'engage à partir de 1974 aux côtés de François Mitterrand, le faisant profiter de son carnet d'adresses international.

Entré au Parti socialiste en 1977, il devient secrétaire national à la culture en 1979.

Et est révélé au grand public en 1981, lorsqu'il est nommé ministre de la Culture, un poste qu'il occupera pendant dix ans sous tous les gouvernements socialistes des deux septennats de François Mitterrand, de mai 1981 à mars 1986, puis de mai 1988 à mars 1993.

Lire la suite

On ne dit pas : "Le ministre des Affaires étrangères français" !

Mais : "Le ministre français des Affaires étrangères" !

Pourquoi et depuis quand on appelle la France "l'Hexagone".

Le mot masculin "Hexagone" désigne :

  • au sens propre : un polygone à six sommets et six côtés.

Les polygones réguliers

La France est un hexagone

Une chanson de Renaud qui porte ce titre est parue en 1975, dans l'album "Amoureux de Paname", son tout premier 33 tours, sorti alors qu'il n'avait que 23 ans. Demeurant à ce jour ma chanson préférée, je lui ai consacré tout un article dans lequel vous pourrez entendre la chanson et lire l'intégralité des paroles commentées ligne après ligne.

"Giscard à la Barre !".

Il s'agit de la devise des soutiens de l'homme politique français Valéry Giscard d'Estaing, lors de la campagne électorale présidentielle de 1974.

Être à la barre d'un navire c'est décider de la direction à prendre. Par extension, celui qui est à la barre est celui qui dirige.

Tel était donc le projet des soutiens de Giscard : qu'il dirige le pays !

Bien que raltivement jeune à l'époque, puisque je suis né en 1961, je m'étais largement étonné du choix de cette formule "à la barre", que je trouvais personnellement pour le moins malheureuse parce que parfaitement ambiguë, du fait de son caractère polysèmique.

 

"On a gagné ! Les doigts dans le nez ! Ils ont perdu ! Les doigts dans le cul" !

Cette formule du registre vulgaire en forme d'idiotisme corporel se chante sur l'air des lampions par les foules enthousiastes :

  • à l'issue d'une victoire sportive,
  • d'une victoire électorale,
  • d'une victoire sociale,
  • ou d'une victoire syndicale.

Et cela même si la lutte a été sévère et le résultat difficile à obtenir.

Alors que l'expression "Les doigts dans le nez" signifie normalement, dans le registre familier - et naturellement au sens figuré - "très facilement, sans aucune difficulté".

Et que "Les doigts dans le cul" est une formule du registre vulgaire signifiant "à ne rien faire".

Voir également l'expression : "Se sortir les doigts du cul".

"AMLO".

L'homme politique mexicain Andres Manuel Lopez Obrador dit AMLO

Il s'agit du surnom de l'homme politique mexicain d'origine espagnole Andres Manuel Lopez Obrador, né le 13 novembre 1953.

Classé à gauche, AMLO est un ancien militant de l'aile gauche du PRI (Parti Révolutionnaire Institutionnel).

Après avoir participé à la fondation du PRD (Parti de la Révolution Démocratique), qu'il préside de 1996 à 2000, il fonde en 2011 le MOuvement de REgénération NAtionale (MORENA).

Maire de Mexico City de 2000 à 2005, il a terminé deux fois en deuxième position des élections présidentielles (2006 et 2012) avant de devenir président en juillet 2018, lors de sa troisième tentative.

Pourquoi dire : "Les professionnels de santé seront en capacité de pouvoir se procurer des masques" !

Comme l'a déclaré Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, le 18 mars 2020, lors de sa conférence de presse quotidienne à propos de la pandémie de maladie à coronavirus 2019.

Et pas : "Les professionnels de santé POURRONT se procurer des masques" !

Satanée novlangue !

"Le MORENA".

Il s'agit du "MOvimiento REgeneracion NAcional" ou "MOuvement de REgénération NAtionale", un parti politique mexicain issu du mouvement social, fondé par "AMLO".

Créé en 2011 en tant qu'association civile, il est devenu un parti politique à part entière, en juillet 2014.

"Le zapatisme".

Il s'agit du mouvement social et de la doctrine politique du révolutionnaire mexicain Emiliano Zapata et de son armée de libération du Sud, dans les années 1910-1919.

Ainsi que, depuis le 1er janvier 1994, du mouvement impulsé par l'EZLN (Ejercito Zapatista de Liberacion Nacional), l'"armée zapatiste de libération nationale".

On ne dit pas : "Ces listes incapables de s'entendre à nommer à leur tête de liste un leader, de trouver 54 colistiers et de ne savoir quoi dire à nos concitoyens" !

Comme l'écrit dans sa profession de foi le candidat aux élections municipales d'Aix-en-Provence (13) des 15 et 22 mars 2020 Jean Batista (sans étiquette).

Mais : "Ces listes incapables de s'entendre POUR DÉSIGNER UN CHEF COMME tête de liste, trouver 54 colistiers ET SAVOIR quoi dire à LEURS concitoyens" !

J'ai déjà dénoncé l'emploi du terme "leader", aussi n'y reviendrai-je pas.

Pour cette phrase invraisemblable, je décerne à ce monsieur mon label de médiocrité "Fâchés avec le français" !

 

"Une profession de foi".

Cette locution nominale désigne :

  • une déclaration publique que quelqu'un fait de ses opinions, de ses principes,
  • et notamment le document écrit publié par les candidats aux élections, que les électeurs reçoivent généralement dans leur boîte à lettres quelques jours avant d'aller voter.

Source : www.larousse.fr