"La chancellerie" ou "La Chancellerie".

Ce terme désigne :

  • en Allemagne, l'administration qui entoure le chancelier fédéral à Berlin, regroupant les fonctionnaires les plus haut placés du pouvoir central,
  • en Belgique, le "service public fédéral Chancellerie du Premier ministre" ou "SPF Chancellerie du Premier ministre", communément appelé "la Chancellerie" aide le Premier ministre à diriger et coordonner la politique gouvernementale, sur les plans de la logistique, de l’administration, des aspects juridiques et de la communication,
  • en France :
    • le mot "chancellerie" désignait autrefois un lieu, où étaient scellés des actes,
    • et aujourd'hui :
      • la petite équipe de diplomates les plus proches collaborateurs du chef de mission dans une ambassade de France ou un consulat,
      • ou le ministère de la Justice, dirigé par le ministre de la Justice ou garde des Sceaux. ("Chancellerie" avec un "C").

Source : wikipedia.org

"Forme longue" et "Forme courte" des noms de pays.

Carte du monde

La plupart des pays ont deux noms : un nom de "forme courte" et un de "forme longue".

  • La forme courte est le nom usuel, par exemple "Belgique" ou "Iraq".

Elle est utilisée dans la vie courante, l'enseignement et la cartographie.

  • La forme longue donne généralement une indication sur la forme de gouvernement de l'État, par exemple "Le royaume de Belgique" ou "La république d'Iraq".

Elle est utilisée dans les actes officiels des États : constitution, législation, traités, procès-verbaux, actes notariés etc. Ainsi que dans les publications et discours formels.

La forme longue peut ne reposer que sur des fondements historiques. C'est par exemple le cas de la Suisse qui conserve le nom officiel de "Confédération suisse" bien qu'elle ait abandonné le statut de confédération en 1848 pour devenir un État fédéral.

Il arrive également qu'un nom de forme longue soit davantage usité que la forme courte dans la langue courante. C'est notamment le cas de "La république tchèque", dont le nom sous forme courte, "Tchéquie", n'est que très rarement utilisé.

Quelques pays n'ont qu'une seule forme de nom, soit courte comme le "Canada", soit longue comme la "République dominicaine".

Source : wikipedia.org

"Un fief".

Ce mot signifie :

  • au sens propre, au Moyen Âge, un domaine concédé par le seigneur à son vassal (le feudataire), en contrepartie de certains services.

Il s'agit de l'institution fondamentale de la féodalité, qui en tire du reste son nom !

  • et, de nos jours, au sens figuré, un domaine ou un territoire sur lequel quelqu'un règne en maître, dirige.

On parle par exemple de "Fief électoral" pour Jacques Chirac en Corrèze (19) ou François Mitterrand dans la Nièvre (58)

"Le plus petit État du monde" et "L'État le moins peuplé du monde".

Carte de situation de la cité du Vatican

Il s'agit de l'État de la cité du Vatican, plus couramment appelé "Vatican" et créé le 11 février 1929 aux termes des accords du Latran, signés par l'Italie représentée par Mussolini et par le Saint-Siège.

Plan de la cité du Vatican

Situé sur la colline du Vatican, au coeur de Rome (Latium), la capitale de l'Italie, cette ville-État est le siège de l'Église catholique romaine et la résidence du pape.

Le Vatican se compose de deux entités juridiques distinctes :

  • le Saint-Siège, entité spirituelle,
  • et l'État de la Cité du Vatican, entité temporelle.

Le lien entre ces deux entités est le pape, chef du spirituel et du temporel, disposant du pouvoir absolu (exécutif, législatif et judiciaire).

Le Vatican est donc une monarchie absolue, de droit divin et élective, dirigée par le Pontife romain et évêque de Rome, c'est-à-dire actuellement le pape François, élu le 13 mars 2013, à la suite de la renonciation de Benoît XVI, le 28 février de la même année.

  • Malgré sa très petite superficie (0,439 km carrés), le Vatican :

Garde suisse de la cité du Vatican

. dispose de la plus petite (135 officiers et hommes de troupes, en 2019) et plus ancienne armée du monde encore en exercice, si l'on peut dire, puisque les troupes pontificales ne sont plus montées au feu des combats depuis leur défaite par les troupes italiennes, survenue en 1870. Il s'agit des fameux "gardes suisses", recrutés depuis 1506, exclusivement dans les cantons de la Confédération Helvétique.

Pièces vaticanes en euros

. possédait sa propre monnaie officielle, la lire vaticane, du 11 février 1929, jusqu'à l'introduction de l'euro en 2002. Elle constituait alors une partie de la lire italienne, selon les accords du Latran conclus avec l'Italie. Et de nos jours, les pièces de monnaie en euro à l'effigie du pape, frappées de 2002 à 2017 continuent de faire les délices des numismates.

Timbres de la Poste vaticane

. possède sa propre poste, la poste vaticane, et ses propres timbres,

. et abrite de nombreuses œuvres d'art et d'architecture emblématiques, telles que :

    • la basilique Saint-Jean-de-Latran ou la basilique Saint-Pierre de Rome.

Basilique Saint-Pierre de Rome et la place Saint-Pierre

Cette dernière est le plus important édifice religieux du catholicisme et la plus grande église catholique au monde, avec une superficie de 2,3 ha et une capacité de plus de 60 000 personnes. Elle est également l'un des lieux les plus saints du christianisme, puisqu'elle abrite la sépulture de saint Pierre qui, selon la tradition catholique, fut le premier évêque d'Antioche et de Rome, donc le premier pape.

Fresque du plafond de la chapelle Sixtine par Michel-Ange

    • la fresque du plafond de la chapelle Sixtine, peinte par Michel-Ange entre 1508 et 1512.
  • Les 799 habitants du Vatican, en 2019, en font l'État le moins peuplé du monde.

Source : wikipedia.org

"La loi Jospin".

Il s'agit du surnom de la loi d'orientation sur l'éducation du 10 juillet 1989, du nom du ministre de l'Éducation nationale Lionel Jospin.

Cette loi n° 89-486 a largement modifié le fonctionnement du système éducatif français.

Elle a est notamment à l'origine de la création des IUFM et de la revalorisation de la profession d'"Instituteur", devenue "Professeur des écoles".

La loi Jospin a été codifiée en 2000 mais ce qu'elle affirme et instaure est encore largement en vigueur.

Les principales modifications apportées par la loi Fillon de 2005 ont été le rattachement des IUFM aux universités et la suppression du CNP (Conseil National des Programmes).

Source : wikipedia.org

"Un bleu".

Ce substantif polysémique peut avoir pas moins de... 16 significations différentes :

  • c'est d'abord ainsi que l'on appelle une ecchymose, dans le registre familier,

Ecchymose sur la cuisse

  • ou, au sens figuré, une blessure infligée à la psyché, aux sentiments ou à la pensée (on parle par exemple de "bleus à l'âme"),
  • mais également une personne sans expérience, un novice, nouvellement arrivé ou engagé, à l'armée ou au travail (registre familier),
  • un policier ou un gendarme (registre familier),

Policiers en intervention dans le métro

  • un sportif de haut niveau français, sélectionné dans l'équipe nationale de sa discipline,

L'équipe de France de handball

  •  un fromage dont les champignons contenus dans la pâte forment des veines de couleur bleue,

Fomage bleu

  • un vêtement de travail ("bleu de travail") utilisé pour la mécanique ("bleu de mécanicien") ou la chaufferie ("bleu de chauffe"),

 

  • un plan, schéma ou croquis reproduit sur papier au ferro-prussiate,
  • le document relié en bleu représentant le budget proposé par le gouvernement (par opposition au "vert", le budget voté par le Parlement),
  • un document de travail interministériel relatif à un projet de loi,
  • une maladie du lait et du vin blanc, causée par des bactéries.

Et c'était également autrefois :

  • un soldat des armées de la République durant la guerre de Vendée (surnom donné par les chouans),
  • puis, par extension, un républicain, par opposition aux "blancs" (royalistes) ou aux "rouges" (communistes),
  • un soldat états-unien nordiste confédéré durant la guerre de Sécession (par opposition aux "gris" sudistes unionistes),

Un soldat nordiste au corps à corps avec un soldat sudiste

  • un télégramme (registre familier),

  • un document utilisé dans la seconde moitié du XXe siècle par les coloristes de bande dessinée, afin d'appliquer leurs couleurs en aplats ("bleu d'imprimerie" : copie de la planche au format de parution, où les traits encrés apparaissaient en bleu clair).

un bleu de coloriage de bande dessinée

"Ne dites pas : "Le soft power" !

Comme l'a fait la journaliste française Fabienne Sintes, le 7 octobre 2019, dans son émission radiophonique quotidienne  "Un jour dans le monde",
sur la chaîne radiophonique publique française France Inter.

Mais : "La manière douce" ou "Le pouvoir de convaincre" !

Ce concept utilisé en relations internationales a été développé par le professeur états-sunien Joseph Nye, et repris depuis une décennie par de nombreux dirigeants politiques.

Il désigne la capacité d'un acteur politique - État, firme multinationale, ONG, institution internationale (comme l'ONU ou le FMI), voire réseau de citoyens (comme le mouvement altermondialiste) - à influencer indirectement le comportement d'un autre acteur.

Le concept a été développé aux États-Unis vers 1990, mais la notion est née au XIXe siècle au Royaume-Uni.

C'est, en effet, en partie à travers la culture britannique, sa littérature notamment (Shakespeare, Conan Doyle, avec ses enquêtes de "Sherlock Holmes", Lewis Carroll avec "Alice au pays des merveilles", etc.) ou, par l'adoption par de nombreux pays, de normes comme les notions de fair-play et d'amateurisme, que le Royaume-Uni a pu exercer au XIXe siècle et au début du XXe une forte influence.

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Être en capacité de" ?

Alors qu'il existe le verbe "Pouvoir" ou la locution verbale "Être capable de ", à mon sens largement suffisants.

Je ne supporte plus cette formule, désormais systématiquement utilisée par les journalistes et dirigeants, qui relève de la novlangue :

  • Agnès Pannier-Runacher, le 30 juillet 2019,

Et des centaines d'autres bien sûr.

"Mieux vaut être ministre de nos jours qu'autrefois" !

Le terme "Ministre" dérive en effet du latin "minister", adjectif dérivé de "minus", qui signifie "Serviteur".

Le ministre n'était donc d'abord qu'un simple serviteur, avant que ce mot ne soit réservé au serviteur du roi.

Puis, enfin, à l'agent du pouvoir gouvernemental, à la tête d'un ministère ou d'un département ministériel, tel que nous le connaissons.

Source : Almanach Hachette. Petite encyclopédie populaire. 1906

Ne dites pas : "Un input" !

Mais : "Un intrant" !

Il s'agit en effet, :

  • en informatique, de l'entrée de données dans un système informatique,
  • en politique, du facteur d'impulsion qui aboutit à une action, une décision,
  • et, en économie, de l'ensemble des biens et services entrant dans le processus de production (matières premières, énergie, main-d'œuvre, etc.).

Et notamment des produits apportés aux terres et aux cultures (engrais, amendements, produits phytosanitaires, activateurs ou retardateurs de croissance, semences (et plants)).

L'antonyme de "Input" ("Output" ou "Extrant") est un élément sortant d'un processus, en général à destination d'un marché ou de l'environnement.