216e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 14 décembre 2021, avec un premier lecteur à la Dominique !

La Dominique (en anglais Dominica), est un pays et une île de l'archipel des Caraïbes, située entre les îles françaises de la Guadeloupe au Nord-Ouest, et la Martinique, au Sud-Est.

Localisation de la Dominique

Elle ne doit surtout pas être confondue avec la République dominicaine.

Initialement peuplée par des Indiens arawaks, puis par des Kalinagos, la Dominique fut colonisée par les Espagnols de 1493 à 1625.

L'île connut ensuite une présence française jusqu'au traité de Paris de 1763. Puis brièvement, à deux reprises par la suite, en 1778 et 1814.

Elle devint enfin une colonie britannique, membre de l'éphémère fédération des Indes occidentales (1958-1962).

Puis un État associé de la couronne britannique (West Indies Associated States) avant son indépendance en 1978.

Les Indiens caraïbes doivent leur survie aux reliefs escarpés de la Dominique, ainsi qu'à ses forêts denses et sauvages. Venus du nord du Venezuela, ils s'étaient installés sur l'île bien avant que Christophe Colomb ne s'y arrête. Mais c'est ici seulement, cachés dans la nature, qu'ils ont échappé à l'extermination.

Toponymie

Le dimanche 3 novembre 1493, lors de son deuxième voyage aux Amériques, Christophe Colomb longe les rivages de l’île qu'il appelle ainsi "Domingo" ("dimanche" en espagnol), d’où proviennent ses noms actuels, de "Dominique", en français et "Dominica", en anglais.

Histoire

En 1625, lors de la guerre de Trente Ans, les Espagnols laissent la place aux Français puis au cours du XVIIe siècle, Français et Anglais s’affrontent pour gouverner l'île. Deux fois leurs canonnades détruiront totalement Roseau, la capitale. En 1660, Français et Anglais abandonnent l’île aux Caraïbes et la déclarent zone neutre. Et pour mettre fin aux conflits, un traité de paix est signé entre les Français, les Anglais et les Caraïbes.

Déjà installés à la Martinique et à la Guadeloupe, les Français s'implantent petit à petit à la Dominique en y introduisant la culture du café. Ils importent des esclaves africains pour résoudre le problème de main-d'œuvre. Mais les Britanniques s'approprient l'île en 1759. À l'issue de la guerre de Sept Ans, par le traité de Paris de 1763, la France cède la Dominique à la Grande-Bretagne. Par la suite, les Français rompent le traité et s’emparent par deux fois de la Dominique. En 1778, c'est sous le commandement du marquis François Claude de Bouillé que les Français reçoivent la capitulation du gouverneur William Stuart. Et en 1814, après avoir incendié Roseau, les Français décident de quitter l’île en échange d’une indemnité, et la Dominique redevient britannique.

L'esclavage est aboli à la Dominique en 1833. Comme il ne le fut qu'en 1848 dans les îles voisines de la Martinique et de la Guadeloupe, de nombreux esclaves s'enfuirent de ces îles pendant cette période, à l'aide de moyens de fortune, pour essayer de trouver refuge à la Dominique.

En 1898, l'île reçoit le statut de Colonie de la Couronne britannique. En 1956, elle acquiert son indépendance au sein de l'éphémère Fédération des Antilles britanniques et, en 1967, elle devient État associé au Commonwealth et entame l’instauration d’un régime démocratique.

La Dominique déclare son indépendance le 3 novembre 1978, lors du 485e anniversaire de sa découverte par Christophe Colomb.

Le 19 septembre 2017, à la suite du passage de l'ouragan Maria, le premier ministre Roosevelt Skerrit déclare : "Les habitants de la Dominique ont perdu tout ce qui pouvait être perdu".

Politique

La Dominique est une république démocratique qui combine des aspects du modèle républicain et du "système de Westminster". Le président est élu par le parlement pour un mandat de cinq ans. Et, en vertu de la constitution, il choisit comme Premier ministre un député ayant l'appui d'une majorité au sein du Parlement.

La Dominique est membre de la CARICOM, de l'AEC, de l'OECO, du Commonwealth, de l'OEA, de l'ALBA, de l'ONU, et de l'OIF.

Le président actuel de l'île est Charles Savarin et Roosevelt Skerrit est Premier ministre depuis 2004.

Géographie

L’île de la Dominique est située en plein coeur des Petites Antilles, à 41 km au Nord-Nord-Ouest de la Martinique (97-2), à 29 km au Sud-Est des Saintes et autant au Sud-Sud-Ouest de Marie-Galante, ces dernières constituant deux des dépendances de la Guadeloupe (97-1).

Localisation de la Dominique

Elle mesure 46 km de longueur, sur 25 km de largeur, pour une superficie de 754 km2 (Singapour en fait 710 et Londres 1 572).

Carte de la Dominique

L'île est composée d'une chaîne de hauts pitons depuis son extrémité septentrionale à sa pointe méridionale, le plus élevé culminant à 1 447 m.

La Dominique jouit d’un climat tropical avec des pluies abondantes qui alimentent les chutes d’eau.

Au nombre d'une trentaine, celles-ci forment des piscines naturelles, des sources d’eaux chaudes, 365 rivières et six sortes de forêts tropicales, dont la forêt tropicale humide.

L'île témoigne d'un volcanisme de type récent, d'intense activité, comme la "Vallée de la désolation", constituée de sources chaudes empêchant le développement de toute vie végétale et contrastant ainsi avec les forêts tropicales environnantes. Ou le "Lac bouillonnant", le deuxième plus grand lac bouillonnant de la planète.

Population

Les habitants de l’île, les Dominiquais et Dominiquaises, au nombre de 72 000, sont concentrés essentiellement sur la côte Ouest, à Roseau, la capitale, forte de 14 000 habitants, et à Portsmouth (4 0000 habitants), au Nord.

Aujourd'hui, les 3 000 descendants des Indiens Caraïbes, derniers héritiers de ces peuples précolombiens, vivent pour la plupart dans un territoire de 1 480 hectares, concédé en 1903 par la Couronne britannique autour de la petite ville de Salybia, au Nord-Est de l'île.

Malgré les métissages, les Kalinagos continuent de revendiquer leur identité.

Langues

Bien que la langue officielle du pays soit l'anglais, 80 % des citoyens s'expriment en créole dominiquais, un créole à base lexicale française.

D'après les derniers recensements de 2014 (OIF) 10 % de la population parle en tant que langue principale le français (7 000 locuteurs).

Et la Dominique est devenue membre de l'Organisation internationale de la francophonie en décembre 1979.

Source : wikipedia.org

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.