"Un roquet".

Un roquet : un petit chien hargneux aboyant pour un rien

Ce substantif masculin désigne :

  • un petit chien issu du croisement d'un petit danois et d'un doguin,

De petite taille, le roquet a le museau court, le nez retroussé, le front haut, les yeux saillans, les oreilles courtes et pendantes en partie, les jambes grêles, la queue retroussée et inclinée en avant, et le poil court comme les petits danois auxquels ils ressemblent également par les formes et les couleurs,

  • par extension : un petit chien hargneux aboyant souvent et de manière intempestive ; qui ne cesse de rauquer,
  • et par analogie, dans le registre familier : une personne médiocre, tenant des propos hargneux, mais peu redoutable.

Laurent Fabius, Premier ministre de François Mitterrand, et Jacques Chirac, maire de Paris (75) et chef de l'opposition, lors du débat télévisé organisé le 27 octobre 1985, sur TF1, à l'occasion des éléctions législatives de mars 1986

On se souvient de l'altercation opposant, le 27 octobre 1985, sur TF1, Jacques Chirac, maire de Paris (75) à Laurent Fabius, Premier ministre de François Mitterrand, lors d'un débat télévisé organisé à l'occasion des éléctions législatives de mars 1986 :

- "Cessez d'intervenir incessamment, un peu comme le roquet",

- "Je vous en prie, vous parlez au Premier ministre de la France".

Sources : www.cnrtl.fr et wiktionary.org

"Subjuguer".

J'aime beaucoup ce verbe qui appartient au registre soutenu et qui signifie :

  • au sens propre :
    • mettre sous le joug, réduire à la soumission, asservir,

"Subjuguer" des bioeufs, c'est à dire : les mettre sous le joug

    • par extension :
      • soumettre par la force politique ou militaire un peuple ou un pays ; le réduire en sujétion,

On dit par exemple : "Cet homme a subjugué son pays durant plusieurs décennies".

Ou : "Rome a subjugué d'immenses territoires des siècles durant".

      • ou : se rendre maître de quelqu'un, de quelque chose par la contrainte ou par un effort physique ; dominer,

On dit par exemple : "Cette femme est parvenue à subjuguer près d'une dizaine de personnes âgées".

  • et au sens figuré :
    •  soumettre à son ascendant, au pouvoir de la raison, de la volonté ; exercer une forte emprise sur la personnalité de quelqu'un ; tenir sous sa domination (morale, intellectuelle, etc.) ;  captiver, dominer, envoûter, fasciner,

On dit par exemple : "C'est une personnalité étonnante, capable de subjuguer des salles entières".

    • ou : exercer sur quelqu'un un fort pouvoir de séduction ; séduire, charmer, éblouir, émerveiller, fasciner, ravir, ; que ce soit par le talent, le charme, la beauté, etc.

On dit par exemple : "J'ai immédiatement été subjugué par la beauté de cette femme".

Être "subjugué" par la beauté d'une femme

Sources : Le Robert, wiktionary.org et www.cnrtl.fr

On ne dit pas : "Le Gujarat, l'État de naissance de Mahatma Gandhi" !

Ainsi que j'ai malheureusement pu l'entendre dans le commentaire du premier épisode de la série documentaire états-unienne "Quand la nature se déchaîne", tourné en 2020 et diffusé le 6 juin 2021 sur la chaîne de télévision française RMC Story.

Mais : "Le Gujarat, l'État de naissance DU Mahatma Gandhi" !

Le Mahatma Gandhi photographié en studio, à Londres (Grande-Bretagne), en 1931
Le Mahatma Gandhi photographié en studio, à Londres (Grande-Bretagne), en 1931
  • Mohandas Karamchand Gandhi, né le 2 octobre 1869 et mort assassiné à Delhi le 30 janvier 1948, est en effet un dirigeant politique, important guide spirituel de l'Inde et du mouvement pour l'indépendance de ce pays, communément connu et appelé en Inde et dans le monde comme "Mahatma Gandhi" (du sanskrit "mahatma" signifiant "grande âme"), voire simplement "Gandhi" ou "Bapu" ("père" dans plusieurs langues en Inde).

Et non "Le Mahatma Gandi".

"Mahatma » est d'ailleurs un titre qu'il refusa toute sa vie d'associer à sa personne.

Carte de l'État indien du Gujarat

  • Quant au Gujarat, État de naissance DU Mahatma Gandhi, il est l'un des vingt-neuf États de l'Inde.

Situé dans l’Ouest du pays, il est bordé :

    • au Nord par le Pakistan et le Rajasthan,
    • à l'Est par le Madhya Pradesh,
    • et au Sud par le Maharashtra.

Localisation de l'État indien du Gujarat

Sa superficie de 196 024 km2 est équivalente à celle du Sénégal. Et sa population compte environ 64 millions d'habitants, soit presque autant que la France.

Dont environ 349 000 habitants dans sa capitale, Gandhinagar, une ville nouvelle construite dans les années 1960, et nommée "Gandhi" afin de rendre hommage à ce grand homme.

Source : wikipedia.org

On de dit pas : "Il y a beaucoup de lois qui sont passées sous mon rapport" !

L'homme politique français, Les Républicains, Guy Geoffroy

Comme a pu le déclarer, le 25 avril 2021, l'homme politique français Guy Geoffroy, Les républicains, dans l'émission dominicale "Soir Info week-end", de Barbara Klein, sur la chaîne de télévision française d'information en continu CNews.

Mais : "J'AI ÉTÉ LE RAPPORTEUR de NOMBREUSES lois" !

Parce que ne l'ayant entendu que quelques secondes ce soir là, j'ai été choqué par plusieurs de ses phrases, et parce qu'il est, à mon sens, inadmissible qu'un ancien député s'exprime aussi mal que ce monsieur, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

"Les propos de nos hommes et femmes politiques sont de plus en plus aseptisés".

L'adjectif "aseptisé" signifie en effet :

  • au sens propre : rendu aseptique.

Autrement dit, en langage courant : sans microbes.

  • et au sens figuré, comme dans le titre de cet article : édulcoré.

Il est donc parfaitement adapté pour qualifier les propos de nos hommes et femmes politiques, de plus en plus édulcorés, politiquement corrects, faits de formules toutes faites, que je dénonce régulièrement dans ma collection d'articles consacrés à la novlangue.

"Un guérillero" et "Des guérilleros" ou "Une guérillera" et "Des guérilleras".

Une guérillera et des guérilleros

Ces différents substantifs masculins et féminins sont directement hérités des mots espagnols  "guerillero", "guerilleros", "guerillera" et "guerilleras".

Et ils désignent : un ou des combattants au sein d'une guérilla (de l'espagnol "guerilla").

Une colonne de guérilleros en marcheDes guérilleras

 

"Prol" ou "Prolo" et "Un prol" ou "Un prolo".

Des ouvriers en mai 1968

Ces différents termes sont des apocopes du mot "Prolétaire" qui désigne :

  • originellement, dans l'Antiquité romaine : un citoyen de la dernière classe du peuple, ne payant pas d'impôt, et ne pouvant être utile à l'État que par sa descendance,
  • et, à l'époque contemporaine : un travailleur ouvrier, paysan ou employé ne vivant que des revenus de son travail (le salaire), par opposition au capitaliste qui vit des revenus du capital et au bourgeois qui vit de ses rentes.
Les prolos des années 2020 : des ouvriers d'entrepôt
Les prolos des années 2020 : des ouvriers d'entrepôt

"Prol" et "Prolo" sont ainsi des adjectifs qualifiant : ce qui est relatif au monde des prolétaires,

Et "Un prol" ou "Un prolo" sont des substantifs masculins désignant : un prolétaire.

Les deux mots "Prolo" et "Prol" appartiennent au registre argotique et au registre populaire.

  • Le chanteur français Renaud utilise régulièrement le mot "Prolo" dans ses chansons :
    • "C'est Jojo l'démago,
      Qu'a trahi les prolos" ("Jojo le démago", 1977),
    • "Il ira au baston,
      Comme le prolo va au charbon" ("Baston !", 1980),
    • "L'information pour ces mecs-là,
      C'est d'effrayer l'prolo l'bourgeois" ("J'ai raté télé-foot", 1981),
    • "Prolo ordinaire, peuple de Paris,
      Rouge-gorge est fier d'être né ici" ("Rouge-gorge", 1988),
    • "Ils sont une nouvelle classe,
      Après les bourges et les prolos" ("Les bobos", 2006).
  • Mais pas le mot "Prol", qui s'utilise exclusivement de façon péjorative.

On dit par exemple : "J'ai toujours trouvé très prol de dire aréoport ou infractus au lieu d'aéroport et infarctus".

Sources : Le Robert et wiktionary.org

On ne dit pas : "Le Premier ministre a un agenda très chargé" ni "Cela figure à l'agenda du président" !

Ainsi que je l'entends malheureusement dire très régulièrement dans les différents organes d'information.

Mais :  "Le Premier ministre a un EMPLOI DU TEMPS très chargé" et "C'EST L'UNE DE SES PRIORITÉS" !

Ces utilisations du mot "agenda" relèvent en effet de l'anglais et non du français.

"Un rapporteur".

Ce substantif masculin polysémique peut avoir différentes significations, puisqu'il désigne tout à la fois :

  • un instrument :
    • un instrument en forme de demi-cercle gradué, utilisé en géométrie pour mesurer ou rapporter des angles et construire des figures géométriques.

Un rapporteur plastique d'écolier

    • par analogie : un instrument de mesure en forme de carré, dont le centre est évidé, dont les bords intérieurs présentent des graduations à l'échelle des plans à établir, et qui est utilisé, en dessin industriel, pour la transcription topographique des points de triangulation ("rapporteur de coordonnées") :
      • Les rapporteurs utilisés par les élèves sont la plupart du temps gradués en degrés, mais il existe plusieurs variantes : certains ont une double graduation (en degrés et en radians, ou en degrés et en grades), certains forment un disque complet alors que d'autres ne sont que des demi-disques.

      • Le rapporteur trigonométrique est un instrument de mesure matérialisant le cercle trigonométrique et fournissant une correspondance degrés-radians.

 

      • Dans l'artisanat et l'industrie on utilise plus volontiers des rapporteurs métalliques composés d'un secteur circulaire associé à une règle pivotante et un dispositif de blocage.

 

      • Dans le domaine maritime on utilise un rapporteur nautique.

 

  • ou une personne :
    • dans le domaine politique : un député ou sénateur, désigné au sein d'une commission d'étude, afin d'analyser un projet de loi ou une proposition.

Ce "rapporteur parlementaire" présente en séance publique son point de vue, ses observations et ses amendements.

Le député français LaREM Sacha Houlié

    • ou : un écolier ou une personne, qui rapporte à un adulte ou à un supérieur hiérarchique, les agissements cachés d'une autre personne.

On utilise également les substantifs masculins de délateur, de dénonciateur ou de mouchard (registre argotique).

Un écolier et son maître, dans les années 1960
Un écolier et son maître, dans les années 1960

Sources : wikipedia.org, www.cnrtl.fr et Le Robert

On ne dit pas : "I' sont pas qu'une caisse d'enregistrement" !

Comme l'a lamentablement déclaré la journaliste politique française Alix Bouilhaguet, le 1er avril 2021, sur la chaîne de télévision française d'information franceinfo.

Mais : "ILS NE sont pas qu'une CHAMBRE d'enregistrement" !

C'est à dire : une chambre parlementaire vidée de quelques-unes de ses prérogatives, dont celle d'être à l'initiative des lois. L'assemblée se contente d'alors de valider, d'enregistrer les lois décidées par l'exécutif ou par une chambre parlementaire plus influente.

Pour ces différentes déclarations du même tonneau, accumulées en quelques minutes à peine, je lui décerne sans hésitation mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Le maréchal du Tchad, président de la République, chef de l'État, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno vient de donner son dernier souffle" !

L'annonce de la mort du président tchadien Idriss Déby Itno, le 20 avril 2021 par le porte-parole du CMT (Conseil Militaire de Transition), le général Azem Bermandoa Agouna

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 20 avril 2021, le général Azem Bermandoa Agouna, porte-parole du CMT (Conseil Militaire de Transition), à l'annonce de la mort du président tchadien.

Pas plus que : "Le président Idriss Déby Itno vient de CONNAÎTRE son dernier souffle" !", ainsi que le mentionne le communiqué officiel publié le même jour !

Mais : "Le maréchal du Tchad, président de la République, chef de l'État, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno vient de RENDRE son dernier souffle" !