On n'écrit pas : "Appoline de Malherbe" !

La journaliste française Apolline de Malherbe

Mais "APoLLine de Malherbe" !

Avec un seul "p" et deux "l".

Cette journaliste et animatrice audiovisuelle française est née le 21 mars 1980.

Elle est la fille du peintre Guy de Malherbe et de la galeriste Marie-Hélène de La Forest-Divonne. Elle fait partie de la famille de Malherbe, une famille noble d'ancienne extraction (XIVe siècle).

Et elle est la compagne d'Harold Hauzy, ancien conseiller en communication de Manuel Valls.

Elle notamment travaillé pour la chaîne d'information en continu BFM TV entre 2007 et 2012 et y travaille de nouveau depuis 2013.

Depuis le 24 août 2020, elle est aux commandes de la matinale "Apolline Matin", diffusée en direct entre 6h et 8h30, en simultané sur RMC et RMC Découverte jusqu'en 2021 et depuis 2021 sur RMC Story.

Études

Après des études de lettres, Apolline de Malherbe passe un master en sociologie politique à Sciences Po (2005) et un master en service public (la même année). Engagée politiquement, elle soutient la candidature de Jean-Pierre Chevènement en 2002.

Vie professionnelle

En début de carrière, elle intègre l'équipe chargée de préparer les interviews politiques matinales de Christophe Barbier. En 2007, elle publie son premier essai intitulé "Politiques cherchent Audimat désespérément" (Albin Michel), ouvrage qui reçoit le prix Edgar-Faure du livre politique, puis elle rejoint le groupe NextRadioTV. Elle devient alors productrice à BFM radio puis elle entre la même année à BFM TV comme chef d'édition, aux côtés de Ruth Elkrief, Olivier Mazerolle et Hedwige Chevrillon.

De 2008 à 2011, elle est correspondante de BFM TV à Washington, et en 2011, elle se fait connaitre du grand public en couvrant l'affaire DSK pour cette chaîne et pour différents médias anglo-saxons, notamment CNN, NBC et ABC. En 2012, de retour en France, elle entre chez Canal+.

Après une année passée sur la chaine cryptée, elle revient en septembre 2013 sur BFM TV en tant qu'éditorialiste politique. Elle présente notamment "BFM Politique" et devient la remplaçante de Jean-Jacques Bourdin dans "Bourdin Direct".

Parallèlement, elle enseigne le journalisme politique à Sciences Po.

À la rentrée 2017, parallèlement à "BFM Politique", toujours animée de 12h à 14h le dimanche, elle présente une nouvelle émission politique "Et en même temps", chaque dimanche entre 18h et 20h sur BFM TV.

À la rentrée de fin août 2020, à la suite de l'arrêt de la matinale "Bourdin Direct" animée par Jean-Jacques Bourdin depuis 2001 sur RMC, elle reprend les commandes de la case 6h-8h30 avec une nouvelle matinale intitulée "Apolline Matin", toujours diffusée en simultané sur RMC et RMC Découverte.

Depuis le 19 juillet 2021, son émission "Apolline Matin" est transférée de RMC Découverte à RMC Story. Elle remplace Jean-Jacques Bourdin dans l'interview politique de 8h35, lorsqu'il est écarté de l'antenne après une plainte pour tentative d'agression sexuelle.

Source : wikipedia.org

"LDLC".

Laurent de la Clergerie, fondateur du groupe LDLC

Il s'agit du surnom de l'ingénieur français Laurent De La Clergerie, fondateur, en 1996, du groupe français de commerce en ligne éponyme.

Logotype de la société française LDLC

Né Laurent Villemonte de la Clergerie, le 11 septembre 1970, ce jeune ingénieur lyonnais crée, à 25 ans seulement le site ldlc.com.

Par la suite, le Groupe LDLC est constitué de différents sites et services annexes à l'activité principale du groupe : la vente en ligne de matériel informatique et multimédia.

LDLC est introduit en bourse le 13 avril 2000.

En 2004, est inaugurée une première boutique à Lyon (69), puis une deuxième, en 2006.

Réseau de franchise

En 2012, le déploiement en France d’un réseau de magasins physiques franchisés est initié.

Un magasin de la société LDLC

La première boutique franchisée du groupe a été celle de Bourgoin-Jallieu (38) en 2014, qui précéda l'ouverture de quatre autres franchises la même année. Le réseau de magasins franchisés s'est ensuite développé jusqu’à atteindre le nombre de 55 points de vente, au printemps 2021.

Le magasin LDLC de Mérignac (33)
Le magasin LDLC de Mérignac (33)

Temps de travail

À noter : Laurent de la Clergerie, patron du Groupe LDLC, a annoncé en juillet 2020  vouloir mettre en place la semaine de 32 heures pour l'ensemble de ses salariés. Et ce nouveau temps de travail hebdomadaire est entré en vigueur en février 2021.

Chiffres

Fin 2020, le groupe LDLC affichait 724,1 millions d’euros de chiffre d’affaires, 1 000 collaborateurs et plus de 50 000 références sur son site. Et revendique jusqu’à 25 000 colis expédiés par jour !

Ce qui fait de lui le numéro un du commerce de produits de haute-technologie et de matériel informatique en France.

Publicités télévisées

Le groupe LDLC a diffusé en juin 2022, août 2022 et novembre 2022 une série de 3 publicités télévisées jouant sur son nom.

Source : wikipedia.org

22 façons de dire "Avoir de la chance".

Avoir de la chance

Les formules "Avoir de la chatte", "Avoir de la moule", "Être chatard" (ou "Être chattard"); "Être chatteux" ou "Être mouleux" font référence à deux des noms donnés en argot au sexe de la femme ("Chatte" et "Moule") et relèvent du registre vulgaire.

De même que "Avoir du fion".

Quant aux formules "Avoir du cul" ou "Avoir le cul bordé de nouilles", elles relèvent du registre argotique.

"Avoir du bol", "Avoir une veine de cocu", "Être chançard", "Être cocu", "Être veinard" ou "Être verni" appartiennent au registre familier.

De même que "Avoir la baraka", qui nous vient du mot arabe "Baraka" désignant une chance extraordinaire, une bénédiction ou une faveur divine. Ce mot a été adopté par les troupes françaises de l’Armée d’Afrique dès la colonisation de l’Afrique du Nord dans les années 1830, puis employé par les poilus durant la Première Guerre mondiale comme synonyme du mot "chance".

Le langage courant nous offre les formules "Avoir de la veine", "Être chanceux", "Être en veine" ou "Être né sous une bonne étoile".

La formule "Être né coiffé" relève du registre soutenu et du registre désuet.

Enfin, "Être bidard" relève du registre désuet, cette expression venant du patronyme du gagnant du gros lot de la loterie de l'Exposition universelle de 1878.

Source : www.defense.gouv.fr

On n'écrit pas : "Vladimir Zelinski", "Vladimir Zelinsky" ni "Vladimir Zelenski" ! !

Le président Volodymyr Zelensky, à son bureau

Mais : "VOLODYMYR ZELENSKY" (vo-lo-di-mir zé-li-ne-ski) !

Né le 25 janvier 1978 en RSS d’Ukraine, cet humoriste, producteur, acteur, scénariste, réalisateur et homme d'État ukrainien est président de l'Ukraine depuis le 20 mai 2019.

Volodymyr Zelensky, acteur

À partir de 2015, il est l'acteur principal de Serviteur du peuple, une série télévisée humoristique diffusée sur la chaîne 1+1 dans laquelle il incarne un professeur de lycée intègre accédant de façon inattendue à la présidence de l'Ukraine. Ce rôle lui permet d’acquérir une importante notoriété dans son pays.

Volodymyr Zelensky, acteur

Sans aucune expérience politique, il lance un parti homonyme à sa série, puis se présente à l’élection présidentielle de 2019. Après une campagne atypique et minimaliste lors de laquelle il prend pour cible la corruption des élites et entretient la confusion avec son rôle dans Serviteur du peuple, il l’emporte face au chef de l'État sortant, Petro Porochenko, avec 73,2 % des voix au second tour.

Le président Volodymyr Zelensky

À 41 ans, il devient le plus jeune président de l'histoire de l'Ukraine. Il provoque aussitôt des élections législatives anticipées, à l’issue desquelles son parti détient la majorité absolue des sièges. Son mandat est notamment marqué par l'invasion de l'Ukraine par la Russie, en février 2022 et sa conduite de la résistance ukrainienne qui est saluée par la presse internationale et de nombreux gouvernements étrangers.

Le président Volodymyr Zelensky

Source : wikipedia.org

"For better living. Designed in Sweden" !

Slogan Electrolux : "For better living. Designed in Sweden"

Tel est le slogan anglais que se permet de nous asséner la société suédoise d'électro-ménager Electrolux, dans ses publicités télévisées françaises de novembre 2022.

Le groupe vend chaque année, dans plus de 150 pays, 60 millions de produits à usage domestique et professionnel sous les marques Electrolux, AEG, Zanussi, Westinghouse, Molteni, Faure, Arthur Martin, Frigidaire, Husqvarna, et bien d'autres marques locales.

Histoire

En 1901, AB Lux est créé. En 1912, AB Lux fusionne avec Elektromagnetiska AB : AB Elektrolux est créé, pionnier de l'aspirateur et du réfrigérateur.

En 1957, le nom de l'entreprise change en Electrolux.

Logotype de la société suédoise d'électro-ménager Electrolux

En 1976, Electrolux acquiert le français Arthur Martin, premier fabricant français d'électroménager.

En 1978, Electrolux reprend le fabricant suédois Husqvarna, spécialisé dans le matériel de jardin, débroussailleuses, tronçonneuses, taille-haies, tondeuses.

En 1984, il acquiert l'italien Zanussi, premier fabricant européen d'électroménager ; Electrolux devient le leader mondial de l'électroménager, aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

En 1986, Electrolux rachète le numéro 3 américain, White Consolidated, et ses marques Frigidaire, Kelvinator et Westinghouse.

En 1994, Electrolux acquiert l'allemand AEG auprès de Daimler-Benz. En 2001, Electrolux rachète les activités électroménager de la société australienne Email. En 2011, Electrolux acquiert les fabricants égyptien Olympic Group et chilien CTI.

En février 2017, Electrolux annonce l'acquisition d'Anova, une entreprise américaine spécialisée dans l'électroménager connecté.

Activité

Electrolux emploie 58 000 personnes dans 22 sites de production en Europe et occupe 28 % du marché mondial des équipements ménagers. Son principal concurrent est l'Américain Whirlpool.

Electrolux produit et distribue aussi des matériels de cuisine et de blanchisserie pour les professionnels.

Electrolux possède les marques AEG, Arthur Martin, Elektro Helios, Eureka, Faure, Frigidaire, Gibson Appliance, Kelvinator, Leonard, Marijnen, Parkinson Cowan, Progress, Simpson, Tornado, Tricity Bendix, Volta, Westinghouse, Zanker, Zanussi et Zoppas.

Source : wikipedia.org

"Ils sont la E-Team" et "Showtime !".

Tels sont les slogans anglais, que nous assène le fabricant allemand Einhell Germany AG, dans sa publicité télévisée française d'octobre 2022.

Cette société allemande d'outils électriques et d'équipements de jardin électriques a été fondée le 2 juin 1964, à Landau-an-der-Isar (Bavière), par Josef Thannhuber sous le nom de Hans Einhell GmbH ; Hans Einhell étant son oncle.

"Alexis Lévrier".

L'historien français Alexis Lévrier © enjy

Cet historien français, né le 31 décembre 1975, est un universitaire français, spécialiste de l’histoire du journalisme.
Biographie

Tous ses travaux sont consacrés à l’histoire du journalisme français et européen. D’abord spécialiste de la presse d’Ancien Régime, il élargit ensuite ses recherches pour traiter de l’histoire récente et de l’actualité du journalisme. Il étudie en particulier l’histoire littéraire, culturelle et matérielle de la presse.

Ses travaux portent notamment sur l’imaginaire du journal et sur l’identité collective des journalistes.

Il s’interroge sur les liens que partage la presse écrite avec d’autres modes d’expression, tels que la bande dessinée.

Et il s’intéresse aux relations entre journalisme et politique, sujet auquel il a déjà consacré deux essais.

Source : wikipedia.org

"Avoir l'air de revenir de Pontoise".

Cette amusante locution verbale relève du registre populaire ainsi que du registre désuet.

Elle signifie : avoir l'air ahuri, hébété ; ne pas comprendre ce qui se passe ; ne pas être au courant de ce que tout le monde sait ; s’ébahir de tout ce que l’on entend.

On dit par exemple : "Tu aurais vu la tête de l'employé de la Poste : il avait l'air de revenir de Pontoise !".

La ville de Pontoise (95)

Pontoise (95) est une localité française d'environ 31 000 habitants, située en région Île-de-France, sur la rive droite de l'Oise, à environ vingt-cinq kilomètres au Nord-Ouest de Paris (75).

À seulement 6 km de Conflans Sainte-Honorine (78) la ville où j'ai vécu de 1969 à 1986.

Localisation de la ville de Pontoise (95)

Sources : www.linternaute.fr et www.lalanguefrancaise.com

"L'escalier Primorski", "L'escalier du Potemkine" ou "L'escalier Richelieu".

Ces trois locutions nominales masculines relèvent du langage courant.

Et elles désignent toutes trois un monumental escalier situé dans la ville ukrainienne d'Odessa.

Descriptif

Considéré comme l'entrée officielle de la ville pour celui venant de la mer, il représente son symbole le plus connu.

Traversant le jardin Lunniy, cet escalier composé de 192 marches et de neuf paliers intermédiaires, mesure 12,5 mètres de large à son extrémité supérieure et 21,7 mètres à son pied, pour une longueur de 142 mètres mais qui semble néanmoins plus long en raison d'une illusion d'optique.

Il est conçu de telle sorte qu'un observateur placé en haut des marches ne voie que les paliers, les marches étant invisibles.

L'escalier du potemkine, à odessa (Ukraine)

Tandis qu'un observateur placé en bas ne voit que les marches.

L'escalier du potemkine, à odessa (Ukraine)

Histoire

Odessa étant située sur un plateau surplombant la côte, le port situé en contrebas n'était accessible au début du XIXe siècle que par des chemins tortueux ou des escaliers rudimentaires en bois.

L'escalier est conçu en 1825 par les architectes Francesco Boffo et Avraam Melnikov. Il est construit entre 1837 et 1841 par l'ingénieur anglais John Upton, utilisant du grès vert provenant de la ville italienne de Trieste (alors partie de l'Empire austro-hongrois).

  • Et nommé "Escalier Primorski" (un terme russe signifiant "vers la mer"), de 1841 à 1955 et depuis 1992.

Un funiculaire est construit en 1906 sur le côté gauche de l'escalier.

Et l'escalier est restauré en 1933, le grès étant remplacé par du granit rose et les paliers couverts d'asphalte.

  • L'escalier est renommé "Escalier Potemkine" en 1955 à l'occasion du 30e anniversaire du film de propagande soviétique "Le cuirassé Potemkine", réalisé en 1925 par Sergueï Eisenstein.

Mais après l'indépendance de l'Ukraine en 1992, le nom original fut repris, comme pour un grand nombre de noms de rues d'Odessa.

Affiche du film soviétique "Le cuirassé Potemkine", de Sergueï Eisenstein (1925)

Chef d'oeuvre du film de propagande traite de la mutinerie du cuirassé Potemkine dans le port d’Odessa en 1905, ainsi que de l’insurrection et de la répression qui s’ensuivirent dans la ville.

Le film fut très longtemps interdit dans de nombreux pays occidentaux pour cause de "propagande bolchevique" et "incitation à la violence de classe".

Mais il a été choisi, en 1958, comme le meilleur film de tous les temps par 117 critiques internationaux lors de l’Exposition universelle de Bruxelles (Belgique).

Près d'un siècle après son tournage, en 1925, cette célèbrissime scène de landau dévalant les marches, à travers une folle fusillade, demeure inoubliable.

  • Quant au surnom "L'escalier Richelieu", il fait référence à une statue de bronze située en haut des marches, oeuvre du sculpteur russe Ivan Martos (1754-1835) et du fondeur Vladimir Yefimov.

La statue d'Armand-Emmanuel-Sophie-Septimanie de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu, à Odessa (Ukraine)

Inaugurée en 1826, elle constitue le premier monument érigé dans la ville. Et elle représente, vêtu d'une toge romaine, Armand-Emmanuel-Sophie-Septimanie de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu.

Armand-Emmanuel-Sophie-Septimanie de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu

Arrière petit-neveu du célèbre cardinal de Richelieu, ce général de corps d'armée de l'impératrice Catherine II, avait en effet été nommé en 1803, premier gouverneur de la ville d'Odessa par le tsar Alexandre Ier, et cela jusqu'en 1814.

Source : wikipedia.org

"Miramax".

Le logotype de la société de production cinématographique états-unienne Miramax Films

Miramax Films Corp. est une société de production et de distribution cinématographique états-unienne créée en 1979 par les frères Harvey et Robert Weinstein.

Le studio a été racheté en 1993 par la Walt Disney Company, mais cette dernière l'a revendu en 2010 pour 660 millions de dollars à Filmyard Holdings LLC.

Historique

Miramax a été créée en 1979 par les frères Harvey et Robert Weinstein afin de distribuer des films jugés non rentables par les grands studios hollywoodiens.

Les fréres producteurs et distributeurs états-uniens Robert et Harvey Weinstein

Le nom de la compagnie est un mot-valise résultant de la combinaison des prénoms des parents des deux frères : MIRiam et MAX.

Parmi les productions les plus marquantes de Miramax, on peut citer "Reservoir dogs" (1992), "Pulp fiction" (1994), "Le patient anglais" (1996), "Will Hunting" (1997), "Shakespeare in love" (1999), "Kill Bill : Volume 1 / Volume 2" (2003 et 2004) et "Fahrenheit 9/11" (2004).

Miramax possédait une filiale, Dimension Films, spécialisée dans les films de genre. Elle est surtout connue pour avoir produit la série des "Scary Movie", dont les trois épisodes parodient les grands succès cinématographiques des années 2000.

Le 30 juin 1993, la société est rachetée par la Walt Disney Company pour 80 millions de dollars, tout en laissant une certaine autonomie aux frères Weinstein.

Début 2005, les frères Weinstein, créateurs de la société, quittent la direction de l'entreprise, après un désaccord avec le groupe Disney, dont Miramax est devenue une filiale.

Le 29 mars 2005, Disney et les frères Weinstein parviennent à un accord : Disney conserve la marque Miramax et les catalogues de Miramax et Dimension Films tandis que les frères Weinstein récupèrent la marque Dimension Films.

Les deux frères créent peu après un nouveau groupe de médias, The Weinstein Company, autour de Dimension Films ; tandis que Miramax devient l'un des labels de Buena Vista Entertainment.

Le 3 octobre 2009, Disney officialise la réduction des productions annuelles de Miramax (3 films au lieu de 6), et annonce que le nombre d'employés passera de 70 à 20 à partir de janvier 2010.

Le 28 janvier 2010, Disney annonce la fermeture du studio Miramax Films

Le 29 juillet 2010, Disney annonce la vente de Miramax, filiales, catalogue de films et projets inclus, pour 660 millions de dollars, au groupe Filmyard Holdings. Et le 3 décembre 2010, Disney annonce la finalisation de la transaction pour 663 millions de dollars.

Le 2 mars 2016, Miramax est racheté par BeIn, un groupe qatari dirigé - comme le PSG - par Nasser al-Khelaifi.

En décembre 2019, Paramount Global annonce l'acquisition d'une participation de 49 % dans Miramax pour 375 millions de dollars à BeIn Media Group.

Source : wikipedia.org

"Paris vaut bien une messe".

Cette locution verbale en forme d'idiotisme religieux relève du langage courant.

Et elle signifie : il faut parfois faire des compromis ou des sacrifices afin d'obtenir ce que l’on désire.

Cette formule aussi laconique que cynique est traditionnellement attribuée au roi Henri IV, qui l'aurait prononcé le 25 juillet 1593.

Le roi de France Henri IV

Mais on s'accorde à convenir qu'elle est très probablement apocryphe.

Le contexte

Nous sommes en pleines guerres de religion. Le roi Henri III, dernier des Valois, est sans descendance mâle et il désigne pour lui succéder Henri de Navarre, prince de sang protestant et chef de file des huguenots, au détriment du Duc de Guise, catholique et chef de la Sainte Ligue. À la mort d’Henri III, le 1er août 1589, c’est donc Henri de Navarre qui doit hériter de la couronne. Mais il en est empêché par la Sainte Ligue qui refuse de voir un huguenot sur le trône de France malgré sa promesse solennelle de se faire instruire dans la religion catholique.

Ce n’est qu’en 1593, à la suite notamment des victoires d’Henri de Navarre à Arques (62), le 21 septembre 1589, puis à Ivry (94), le 14 mars 1590, que la noblesse de France se déclare prête à le reconnaître pour roi sous certaines conditions, parmi lesquelles qu’il se convertisse au catholicisme.

Finalement, prêt à tout pour diriger le royaume et après de longues tergiversations, le 25 juillet 1593, en l’église abbatiale de Saint-Denis (93), il abjure solennellement le protestantisme et fait profession de la foi catholique.

Henri IV : "Paris vaut bien une messe" (©University Library Geneva Dagli Orti ArtArchive)

C’est à ce moment qu’il aurait prononcé cette phrase fameuse et qui aura vocation à traverser les siècles : "Paris vaut bien une messe !", justifiant ainsi le compromis qu’il venait d'effectuer afin d’obtenir la couronne.

Devenu catholique, Henri IV est ensuite sacré roi de France à la cathédrale de Chartres (28) le 25 février 1594.

L'abjuration d'Henri IV

Des doutes quant à la sincérité de la conversion d’Henri IV au catholicisme sont en effet permis. Il s’était en effet déjà converti une première fois au catholicisme, en 1572, pour échapper au massacre de la Saint-Barthélémy, avant de retourner à la religion réformée, en 1576. Selon les versions, il se serait même converti au total six fois à la religion catholique.

Dès lors, la formule "Paris vaut bien une messe", qui a perduré jusqu'à nos jours, met en évidence toute la place que les considérations et calculs politiques ont prise dans cette conversion.

Pour l'anecdote, on peut rapprocher cette expression de l'idiotisme animalier néerlandais "Een spiering uitgooien om een kabeljauw te vangen", signifiant "Jeter un petit poisson dans l’eau pour en attraper un plus gros".

Sources : vivreparis.fr, www.caminteresse.fr et anecdoteshistoriques;com

Ne pas confondre : "Hyères" et "Yerres" !

Il s'agit en effet de deux localités françaises homophones (iè-re), situées à plus de 842 kilomètres l'une de l'autre par la route.

  • "Hyères" est une localité du Var (83), en région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Située sur la rive de la mer Méditerranée, à 16 km à l'Est de Toulon (83), à l'embouchure du Gapeau, la ville longe la mer sur trente-neuf kilomètres de côtes.

Localisation de la ville d'Hyères (83)Localisation de la ville d'Hyères (83)

Elle est la plus méridionale de Provence et cette station balnéaire est appelée, de très longue date, "Hyères les Palmiers" par la municipalité et l'office du tourisme, en raison des 7 000 palmiers plantés dans la commune et cultivés dans les pépinières.

Logotype de la ville de "Hyères les palmiers" (83)Carte postale ancienne de la ville de "Hyères-les-Palmiers"

En 2016, la population hyéroise a atteint 56 799 habitants.

Hyères devient, dès l'année 1830, une destination touristique et une station climatique d'hiver, réputée pour ses cures thermales et fréquentée notamment par la communauté anglaise qui laisse une empreinte architecturale toujours perceptible dans le paysage urbain actuel.

La ville est aussi le berceau des premières tentatives d'acclimatation de plantes exotiques sur la Côte d'Azur à partir de 1850, grâce à des horticulteurs qui exportent palmiers et cactées produits dans leurs pépinières.

Carte postale ancienne de la ville de "Hyères-les-Palmiers"
Carte postale ancienne de la ville de "Hyères-les-Palmiers"

Outre la presqu'île de Giens, la commune d'Hyères inclut les îles de Porquerolles, de Port-Cros et du Levant ainsi que de nombreuses petites îles et îlots, appelées "îles d'Or".

Plan de la ville d'Hyères (83)

L'île de Porquerolles (83)
L'île de Porquerolles (83)
L'île de Port-Cros (83)
L'île de Port-Cros (83)
L'île du Levant, fameuse pour ses nombreux naturistes
L'île du Levant, fameuse pour ses nombreux naturistes

Un nom qui leur fut donné à la Renaissance, sans doute parce que, sous certains éclairages, les micaschistes de leurs roches ont des reflets d'or.

Les habitants de la ville d'Hyères sont appelés les "Hyérois" et les "Hyéroises" (gentilé).

  • tandis que "Yerres" est une localité de l'Essonne (91), située à vingt kilomètres au Sud-Est de Paris (75), en région Île-de-France.

Localisation de la ville de Yerres (91)

Elle reprend le nom de la rivière l’Yerres dont elle occupe les versants Nord et Sud de la basse vallée.

Yerres est devenue à partir du XVIIIe siècle et du XIXe siècle un lieu de villégiature apprécié de l’aristocratie, de la bourgeoisie et des artistes. Relié à la capitale par le chemin de fer, implantée en proche banlieue, la commune subit une explosion démographique au cours de la seconde moitié du XXe siècle, multipliant la population par cinq en cinquante ans, pour atteindre 29 300 habitants en 2019.

Majoritairement résidentielle, la commune se démarque dans le département par le niveau de vie relativement élevé de sa population, attirée par le cadre de vie préservé.

Plan de la ville de Yerres (91)

Ses habitants sont appelés les "Yerrois" et les "Yerroises" (gentilé).

Sources : www.google.com et wikipedia.org