On ne dit pas : "Le projet qu'est en train d'faire Rennes" !

L'ancien joueur de football français Ludovic Obraniak

Comme l'a lamentablement déclaré l'ancien joueur international de football franco-polonais devenu consultant, Ludovic Obraniak, le 15 septembre 2020, dans l'émission "L'Équipe d'Estelle", de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Le projet qu'est en train dE BÂTIR Rennes" !

Pour ses anglicismes, ses fautes de grammaire et ses phrases construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'était pas l'objet d'être le procès à Raoult" !

Le journaliste français Alexandre Devecchio

Comme l'a lamentablement déclaré le journaliste français Alexandre Devecchio, le 15 septembre 2020, dans l'émission "Le débat", de la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "CETTE AUDITION N'AVAIT PAS POUR objet d'être le procès DE Raoult" !

Pour cet épouvantable charabia, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Les meilleurs joueurs que l'PSG a besoin i' sont tous pris" !

L'ancien joueur de football français Ludovic Obraniak

Comme l'a pitoyablement déclaré l'ancien joueur international de football franco-polonais devenu consultant, Ludovic Obraniak, le 15 septembre 2020, dans l'émission "L'Équipe d'Estelle", de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Les meilleurs, PARMI LES joueurs DONT LE PSG a besoin, sont tous pris" !

Pour ses anglicismes, ses fautes de grammaire et ses phrases construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'est des articles qui sont reviewés" !

Le docteur Frédéric Adnet, directeur médical du SAMU de Seine-Saint-Denis et responsable du service des Urgences du CHU Avicenne de Bobigny (93)

Comme l'a déclaré le professeur Frédéric Adnet, directeur médical du SAMU de Seine-Saint-Denis (93) et responsable du service des Urgences du CHU Avicenne de Bobigny (93), le 15 septembre 2020, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "CE SONT des articles qui sont ÉTUDIÉS" ou "CE SONT des articles qui sont EXAMINÉS"  !

Pour cet épouvantable anglicisme, ainsi que pour cette énorme faute de grammaire ("C'est des"), qu'il a réitéré quelques instants plus tard, et parce qu'il accumule des énormités qu'une personne de son rang - qui passe son temps au surplus à s'exprimer sur les plateaux de télévision - ne devrait pas commettre, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'est les plus hautes revues" !

Le docteur Frédéric Adnet, directeur médical du SAMU de Seine-Saint-Denis et responsable du service des Urgences du CHU Avicenne de Bobigny (93)

Comme l'a déclaré le professeur Frédéric Adnet, directeur médical du SAMU de Seine-Saint-Denis (93) et responsable du service des Urgences du CHU Avicenne de Bobigny (93), le 15 septembre 2020, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "CE SONT les revues les plus PRESTIGIEUSES" !

Pour cette énorme faute de grammaire ("C'est des"), qu'il avait déjà commise quelques instants plus tôt, et parce qu'il accumule des énormités qu'une personne de son rang - qui passe son temps au surplus à s'exprimer sur les plateaux de télévision - ne devrait pas commettre, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Pour aller au break even il faut trois millions et demi d'abonnés" ?

Virgile Caillet, Délégué général de l'Union sport & cycle

Comme l'a déclaré, le 21 août 2020, Virgile Caillet, le délégué Général de l'Union sport & cycle, dans l'émission matinale Good Morning Business, de la chaîne de télévision française RMC Story.

Mais : "Pour ATTEINDRE LE SEUIL DE RENTABILITÉ il faut trois millions et demi d'abonnés" ?

Parce que j'estime inadmissible de jargonner ainsi en anglais sur une chaîne de télévision française destinée au public français - fût-ce dans une émission à caractère économique - je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

Pourquoi dire : "Sa personnalité matche beaucoup avec l'organisation lyonnaise" ?

Le journaliste sportif français Olivier Ménard

Comme l'a déclaré le journaliste sportif français Olivier Ménard, le 15 août 2020, dans son émission vespérale "L'Équipe du soir", de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Et pas : "Sa personnalité CORRESPOND TRÈS BIEN avec l'organisation lyonnaise" !

Ou : "Sa personnalité S'ACCORDE TRÈS BIEN avec l'organisation lyonnaise" !

Parce qu'il est coutumier du fait et ne cesse d'employer des anglicismes, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Moi, personnellement, j'ai trouvé que" !

L'ancien président du club de football français du Racing Club de Lens (62) Gervais Martel

Comme l'a déclaré, le 24 août 2020, l'ancien président du RC Lens, Gervais Martel, dans l'émission vespérale d'Olivier Ménard L'Équipe du soir, de la chaîne de télévision français L'Équipe.

Mais, bien plus simplement : "J'ai trouvé que" !

Pas spécialement pour cette déclaration, mais de façon générale, parce que j'ai rarement entendu une personne de cet âge (il est né en 1954) et avec ce niveau d'études (école de commerce) et de responsabilité (chef d'entreprise et président de club) s'exprimer aussi mal, Gervais Martel jouit du privilège d'être détenteur permanent de mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Maintenant leur target elle est claire" ?

Le journaliste sportif français Nabil Djellit

Comme l'a déclaré le journaliste sportif français Nabil Djellit, le 12 août 2020, dans l'émission "L'Équipe d'Estelle" de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Et pas : "Maintenant leur CIBLE est claire" ?

Pour cette phrase parfaitement absurde et insupportable, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "On a battu une équipe qui était en capacité à" !

L'entraîneur de football français Rudi Garcia

Comme l'a déclaré, le 17 août 2020, l'entraîneur de football français Rudi Garcia, à propos de la victoire 3 buts à 1 de son équipe, l'Olympique Lyonnais, en quart de finale de la Ligue des champions, face à l'équipe anglais de Manchester City.

Mais : "On a battu une équipe CAPABLE DE" !

Pour cette phrase lamentable qui combine novlangue et faute de grammaire élémentaire, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "On a tendance à relativiser ce qu'ils font de bien sur le plan domestique" !

Le journaliste sportif français Dave Appadoo

Comme l'a lamentablement déclaré le journaliste sportif français Dave Appadoo, le 12 juillet 2020, dans l'émission vespérale "L'Équipe du soir" d'Olivier Ménard, de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "On a tendance à relativiser ce qu'ils font de bien sur le plan NATIONAL" !

Parce ce que Dave Appadoo est coutumier du fait et accumule anglicismes et fautes de grammaire lors de ses interventions dans cette émission que je suis régulièrement, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "La balle a pris la défense à défaut" !

Le journaliste sportif français Pierre Maturana

Comme l'a déclaré, le 14 août 2020, le journaliste sportif français Pierre Maturana, dans l'émission La grande soirée, de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "La balle a pris la défense EN défaut" !

Parce qu'il est coutumier du fait et s'exprime souvent très mal, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Des bureaux exsangues" !

L'homme politique français Adrien Taquet

Comme l'a fait Adrien Taquet, député LREM, le 14 novembre 2018, au journal radiophonique de 6H20 sur la radio publique France Inter, pour dénoncer les dimensions insuffisantes des bureaux des députés français à l'Assemblée nationale !

Mais évidemment : "Des bureaux EXIGUS" !

"Exsangue" signifie : "Qui a perdu beaucoup de sang". Ou, par extension : "Ttrès pâle", s'il s'agit de qualifier une partie du corps (on parle ainsi de "Joues exsangues" ou de "Lèvres exsangues").

On frémit à l'idée de savoir qu'une personne maîtrisant aussi mal la langue française a été nommé secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, dans le gouvernement Philippe II, le 25 janvier 2019.

Et reconduit à ce poste dans le gouvernement de Jean Castex, le 26 juillet 2020 !

Pour ce propos inepte, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

"Basique" n'a jamais signifié "De base" ni élémentaire en français !

Mais en anglais !

En français, l'adjectif "Basique" se dit exclusivement, selon le contexte :

  • d'un corps, d'un milieu qui présente les caractères d'une base,
  • d'un milieu dont le pH est supérieur à 7,
  • des sels correspondant à une neutralisation incomplète d'une polybase,
  • ou des oxydes donnant des bases en solution.

La mauvaise utilisation de l'adjectif "Basique" par de plus en plus de français résulte probablement - encore une fois, malheureusement - du succès d'une "chanson" inepte de rappeur décérébré, dont les radios et télévisions se plaisent à répandre avec complaisance la prose dégénérée :

"Basique" Orelsan (2017)

"Ok, j'vais demander à Skread de faire une instru simple
Parce que je vais dire des trucs simples
Parce que vous êtes trop cons
Ok, simple, basique, basique

Ok, les gens les plus intelligents sont pas toujours ceux qui parlent le mieux (simple)
Les hommes politiques doivent mentir sinon tu voterais pas pour eux (basique)
Si tu dis souvent qu't'as pas d'problème avec l'alcool, c'est qu't'en as un (simple)
Faut pas faire un enfant avec les personnes que tu connais pas bien (basique)
Les mecs du FN ont la même tête que les méchants dans les films (simple)
Entre avoir des principes et être un sale con, la ligne est très fine (basique)
Hugo Boss habillait des Nazis, le style a son importance (simple)
Les dauphins sont des violeurs, ouais, méfie-toi des apparences (basique)

Basique, simple, simple, basique
Basique, simple, simple, basique
Vous n'avez pas les bases, vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases, vous n'avez pas les bases
Si c'est marqué sur internet, c'est p't-être faux mais c'est p't-être vrai (simple)
Illuminatis ou pas, qu'est-ce que ça change? Tu t'fais baiser (basique)
À l'étranger, t'es un étranger, ça sert à rien d'être raciste (simple)
Les mecs les plus fous sont souvent les mecs les plus tristes (basique)
Cent personnes possèdent la moitié des richesses du globe (simple)
Tu s'ras toujours à un ou deux numéros d'avoir le quinté dans l'ordre (basique)
Si t'es souvent seul avec tes problèmes, c'est parce que souvent l'problème c'est toi (simple)
Toutes les générations disent que celle d'après fait n'importe quoi (cliché)
Basique, simple, simple, basique
Basique, simple, simple, basique
Basique, simple, simple, basique
Basique, simple, simple, basique
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases
Basique, simple, vous n'avez pas les bases
Basique, simple, vous n'avez pas les bases
Basique, simple, vous n'avez pas les bases
Basique, simple, vous n'avez pas les bases
Basique, simple, simple, basique
Basique, simple, simple, basique
Basique, simple, simple, basique
Basique, simple, simple, vous n'avez pas les bases".
Vous vous en doutez bien, c'est sans hésitation que je décerne à cette "chanson" mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".
Sources : www.larousse.fr et www.lyricfind.com

On ne dit pas : "Il va pas s'excuser à toute la France entière" ni "Vous qui faisez les médias" !

L'ancien conseiller sportif français Gilles Favard

Comme l'a déclaré le 20 juillet 2020, l'ancien conseiller sportif du FC Nantes, Gilles Favard, dans l'émission vespérale "L'Équipe du soir" de la chaîne de télévision française "L'Équipe".

Mais : "Il NE va pas s'excuser AUPRÈS de la France entière" !

Et : "Vous qui FAITES les médias" !

Ou plutôt : "Vous qui TRAVAILLEZ dans les ORGANES D'INFORMATION" !

Pour cet immonde charabia et parce qu'il ne sait pas parler correctement le français, assassinant systématiquement notre langue lors de la plupart de ses interventions, il mérite mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".