"Une stewardess".

Une hôtesse de l'air

Tel est le mot anglais que l'on utilisait apparemment en France, à la fin des années 1950, pour désigner une hôtesse de l'air !

C'est en tous cas celui qui est mentionné à deux ou trois reprises dans la version française du film franco-allemand "Mademoiselle Ange" de Geza von Radvanyi (1959), que je viens de voir récemment pour la première fois.

Affiche belge du film franco-allemand "Mademoiselle Ange" de Geza von Radvanyi (1959)
Affiche belge du film franco-allemand "Mademoiselle Ange" de Geza von Radvanyi (1959)

Un film dans lequel Romy Schneider incarne le rôle-titre, face à Henri Vidal, qui mourut quelques mois plus tard et au jeune Jean-Paul Belmondo, un an avant qu'il ne tourne "À bout de souffle" sous la direction de Jean-Luc Godard.

L'actrice allemande Romy Schneider dans le film franco-allemand "Mademoiselle Ange" de Geza von Radvanyi (1959)

Source : wikipedia.org

"Le vent tourne" ou "Sentir le vent tourner".

Ces deux locutions verbales du langage courant s'utilisent couramment, au sens figuré, pour signifier respectivement :

  • "Le vent tourne" : la situation est en train de changer complètement, les rapports de force évoluent, la situation tourne à l'avantage d'un adversaire ou de soi-même.

On dit par exemple : "Le vent tourne : nous ne pouvons pas continuer à vendre nos produits aussi chers que par le passé".

  • et "Sentir le vent tourner" : comprendre l'évolution du rapport de force, la nature et l'importance du changement de situation en train de se produire.

On dit par exemple : "Dès que j'ai senti le vent tourner avec mon supérieur hiérarchique, j'ai postulé chez différents concurrents".

Sources : www.languefrancaise.net, www.linternaute.fr et wiktionary.org

Pourquoi dire : "Un flight case" ?

Un flight-case

Et pas : "Une malle renforcée" !

Ou, à tout le moins : "UNE flight case" !

Il s'agit en effet de ces grosses malles sur roulettes, souvent noires, que vous avez certainement déjà aperçu sur les scènes de concert, déplacées par les "roadies".

Des techniciens itinérants ou "roadies" déplaçant des malles renforcées ou "flight cases"

Elles étaient essentiellement conçues à l'origine pour le transport aérien, ainsi que l'indique leur nom anglais ("flight case" signifie littéralement "caisse aérienne").

Une malle renforcée ou "flight-case"

Avec une ossature en bois, renforcée de profilés aluminium et de cornières.

Et un aménagement intérieur en mousse, destiné à caler parfaitement le matériel ou les objets transportés.

Malle renforcé ou "Flight case" avec calage intérieur en mousse pour le transport de violons

Mais ce type de malle renforcée a rapidement été adopté et utilisé dans le domaine de la musique, où les instruments de musique, le matériel de sonorisation, les éclairages, les tables de mixage, etc. étaient évidemment soumis à rude épreuve lors des grandes tournées nationales et internationales qui ont commencé à se développer dans les années 1970.

Un camion rempli de malles renforcées ou "flight-cases"

Avant d'être également utilisé - de façon moins visible par le grand public - dans toutes sortes de domaines professionnels nécessitant de protéger des objets à transporter tels que : matériel électronique, appareils de mesure, appareils de précision, optique, équipement audio, vidéo, informatique, outillage de précision, prototypes, archives, pièces de collections, tableaux, photographies, bouteilles prestigieuses, armes, oeuvres d'art, etc.

Source : www.communique-en-folie.fr

"Baisser pavillon".

Cette locution verbale signifie :

  • au sens propre, dans le domaine de la marine et dans le domaine militaire : baisser le pavillon d'un navire, afin d'annoncer à son adversaire que l'on se rend.

Cette expression est née dans la marine à voile au XVIIe siècle, le substantif masculin "Pavillon" désignant le drapeau se trouvant sur un bateau (généralement à l’arrière), dont les couleurs indiquent la nationalité du bâtiment.

Lorsqu’un bateau était engagé dans un combat et que ce dernier mettait pavillon bas, c’est-à-dire descendait le drapeau de son mât, c’était pour signaler qu’il se rendait et cessait de combattre.

La locution exacte couramment utilisée dans la Marine est cependant "Amener pavillon" et non "Baisser pavillon".

  • et par extension, au sens figuré, dans le registre familier : s'avouer vaincu, abandonner, céder, renoncer, abdiquer ; se reconnaître inférieur à la personne à qui l'on se trouve comparé, avec qui l'on est en concurrence, en conflit.

Sources : wiktionary.org, www.linternaute.fr et www.defense.gouv.fr

"Être à quai" ou "Rester à quai".

Cette locution verbale du langage relève du jargon maritime et du jargon ferroviaire.

Et elle signifie :

  • au sens propre :
    • pour un bateau : être ou rester amarré, le long d'un quai, afin d'embarquer ou débarquer passagers ou marchandises, ne pas quitter le port et donc ne pas partir,

Un paquebot à quai

    • et pour un train : être ou rester en gare, le long d'un quai, afin d'embarquer ou débarquer passagers ou marchandises, ne pas quitter la gare et donc ne pas partir,

Un train à quai

  • et par extension, au sens figuré : être ou rester bloqué, figé dans un état ou une situation alors que les autres avancent.

On dit par exemple : "Malgré les soldes, la société est à quai".

Ou : "Cette équipe est restée à quai depuis la reprise du championnat".

Sources : www.linternaute.fr et www.francaisfacile.com

"Le projet Manta".

Le projet Manta de l'association The SeaCleaners

Le projet Manta est un projet de bateau nettoyeur de 70 mètres sur 49 et d'une hauteur de 61 mètres, porté depuis 2018 par l'association The SeaCleaners et le navigateur franco-suisse Yvan Bourgnon.

Description

La propulsion du navire se fera essentiellement à l'aide de ses voiles, et aussi grâce à des moteurs électriques rechargés par des panneaux solaires et des éoliennes.

Des tapis roulants au niveau de la mer feront monter les détritus à l'intérieur du bateau, où ils seront triés (les matières organiques, poissons, etc. étant rejetés à la mer), avant d'être compactés en cubes d'un mètre cube.

Le coût unitaire du premier Manta est estimé à 30 millions d'euros.

La capacité de ramassage d'un bateau (300 à 600 m3) est parfaitement dérisoire par rapport au volume de plastique existant en mer (12 millions de tonnes supplémentaires chaque année).

Pour Yvan Bourgnon, cependant, ce projet pourrait être utile dans les zones les plus contaminées ou encore avant que les déchets ne se fragmentent en micro-particules.

Soutien

En 2019, le groupe Elmer Food Beat soutient le projet en sortant une variante de son tube de 1991 "Le plastique, c’est fantastique", la chanson devenant ainsi "Le plastique, c’est dramatique", afin de militer en faveur de la dépollution des océans.

La chanson d'origine :

 

Source : wikipedia.org

"Un veau".

Ce substantif masculin polysémique désigne, selon le contexte :

  • au sens propre :

Un veau

    • un mammifère domestique herbivore de la famille des bovidés.

Le "Veau" est le petit de la vache et du taureau, avant son sevrage, à un an.

Le terme s'applique au mâle et à la femelle (appelée "Veau femelle"), le substantif féminin "Velle" n'étant que très rarement usité.

Et l'on l'élève pour sa viande (blanche) et sa peau.

Une bufflesse et son veau
Une bufflesse et son veau
    • par extension, parfois : un petit d'un grand mammifère herbivore dont la progéniture n'a pas de nom spécifique, comme le bison ou le buffle.
Une femelle morse et son veau
Une femelle morse et son veau
    • ou un petit de certains mammifères marins comme le morse.
    • en architecture : la partie supérieure de la ferme d'un cintre supportant tout ou partie d'une voûte pendant sa construction.
  • et au sens figuré, dans le registre familier :
Un vieux break états-unien des années 1970
Un vieux break états-unien des années 1970
    • une automobile usagée, un véhicule lent, qui n'avance pas, a peu de reprises et est peu performant.

On dit par exemple : "Avec ton veau on n'est pas arrivé : on ne dépasse pas le 100 km heure !".

    • ou : une personne lourde de corps ou d'esprit.

On dit par exemple : "Qu'est-ce que tu veux qu'il comprenne à ce bouquin : ce type est un veau !".

Source : www.languefrancaise.net

"Un dégagement".

Ce substantif masculin polysémique du langage courant peut désigner, selon le contexte, de nombreuses choses :

  • l'action de retirer d'un organisme, d'une institution ce qui y a été engagé ou gagé ; l'action de le dégager (Le "dégagement d'une pendule du mont-de-piété"),
  • l'action de déblayer un lieu, d'en enlever ce qui l'encombre, l'embarrasse (le "dégagement d'une voie"),
  • le fait de libérer quelqu'un ou quelque chose qui est couvert, bloqué, écrasé par quelque chose ; l'action de l'enlever du lieu où il se trouve (le "dégagement de vestiges préhistoriques par des archéologues" ou le "dégagement d'une victime d'avalanche par les secouristes"),
Le dégagement d'un squelette par un archéologue.
Le dégagement d'un squelette par un archéologue.
Une équipe de secouristes effectuant un dégagement de victime d'avalanche, en montagne
Une équipe de secouristes effectuant un dégagement de victime d'avalanche, en montagne
  • le fait de se dégager, en parlant d'un gaz, d'une odeur, etc. (un "dégagement de vapeur" ou un "dégagement de fumée"),
  • l'action de se dégager de quelque chose, d'une promesse, d'un engagement militaire (une politique du "dégagement en Afrique et en Europe"),
  • dans une habitation : une communication, un passage établi d'une pièce à une autre ou entre l'intérieur et l'extérieur ; un espace libre permettant d'aller et venir librement.

On dit par exemple : "Il va falloir prévoir d'importants dégagements dans cet appartement, car ma fille est en fauteuil roulant".

Un appartement pour personnes handicapées physiques disposant d'importants dégagements
Un appartement pour personnes handicapées physiques disposant d'importants dégagements
  • en sport, notamment au football ou au rugby : l'action d'envoyer le ballon loin de son but ou de sa ligne de but,
Un gardien de but de football effectuant un dégagement
Un gardien de but de football effectuant un dégagement
Un joueur de rugby effectuant un dégagement
Un joueur de rugby effectuant un dégagement
  • en aéronautique : la séparation d'un avion du groupe avec lequel il volait en formation,
  • et en médecine : le temps terminal de l'accouchement, au cours duquel le foetus franchit le détroit inférieur du bassin et l'orifice vulvaire.

Source : www.larousse.fr

"Une baleine".

Ce substantif féminin du langage courant est un terme polysémique désignant tout à la fois, selon le contexte :

Une baleine bleue ou rorqual bleu
Une baleine bleue ou rorqual bleu
  • un mammifère marin de grande taille classé dans l'ordre des Cétacés.

Ce terme générique s'applique aux espèces appartenant au sous-ordre des "Mysticètes" ou cétacés à fanons (comme par exemple la baleine bleue ou rorqual bleu) ainsi que - improprement - à certaines espèces appartenant aux "Odontocètes" ou cétacés à dents (comme par exemple le cachalot).

Le petit de la baleine s'appelle le "Baleineau".

Une baleine et son baleineau
Une baleine et son baleineau
  • la formation cornée des gencives supérieures des baleines, plus communément appelée "La barbe" ou "Le fanon",

Fanons de baleine

Les fanons d'une baleine peuvent dépasser les deux mètres de long
Les fanons d'une baleine peuvent dépasser les deux mètres de long
Des fanons de baleine, échoués sur des rochers
Des fanons de baleine, échoués sur des rochers
  • et par extension :
    • la lamelle cornée flexible provenant des fanons de la baleine et employée autrefois pour rigidifier certains vêtements et, plus tard, les corsets.
Un corset en coton avec une structure en fanons de baleine
Un corset en coton avec une structure en fanons de baleine

Ou pour constituer l'armature des parapluies.

    • ou, de nos jours :
      • la lamelle souple glissée dans les gaines, les soutiens-gorge et les cols de chemise, afin d'en assurer la rigidité.

Un soutien-gorge et ses deux baleines en matière plastique

      • ou la tige de métal flexible constituant l'armature des parapluies ou parasols.
Une baleine de parapluie
Une baleine de parapluie

Des baleines de parapluie

Un parapluie transparent à 16 baleines

      • ou la tige de métal flexible constituant l'armature des parapluies ou parasols.
  • le bâton dont se servait autrefois le bedeau à l'église pour faciliter le passage des officiants,
  • dans le jargon maritime : une grosse lame (vague) qui embarque (passe et se répand par dessus bord),

Un navire en pleine tempête, sur le point d'embarquer une "baleine", c'est à dire, dans le jargon maritime : une énorme lame ou vague

  • dans le domaine de la maçonnerie : une scie à pierre tendre, très étroite, souple et flexible, permettant de suivre aisément un tracé courbe donné par un panneau ou de passer aisément entre deux tracés,
  • et enfin, dans le registre familier, de façon pjorative et injurieuse : une femme très grosse, obèse.

Une femme énorme

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré à toutes les façons non grossières de dire "Une personne en surpoids".

Sources : wiktionary.org et www.larousse.fr

"Un VTC".

Ce sigle polysémique désigne en français deux types de véhicules fort différents :

  • il a d'abord désigné : un Vélo Tout Chemin.

Également appelé "Vélo de trekking" ce type de bicylette à but utilitaire ou de loisir, combine des caractéristiques du vélo de ville et du VTT (Vélo Tout Terrain).

Destiné à être utilisé dans des environnements différents, un VTC convient pour un usage routier ou urbain, et est apte à rouler sur des chemins et sentiers peu accidentés.

Il est généralement équipé d'un cadre rigide, d'une tige de selle suspendue, d'une fourche télescopique avant à faible débattement et de roues d'un diamètre de 700 mm, avec des pneus plus fins que sur un VTT et sans crampons.

L'équipement d'un VTC peut être complété avec un porte-bagages, un éclairage et des garde-boue.

Il existe, comme pour les vélos de ville et tout terrains, des versions avec assistance par moteur électrique placé généralement dans le moyeu arrière. On parle alors de VTCAE (Vélo Tout Chemin à Assistance électrique).

Un VTC (Vélo Tout Chemin)

  • puis :
    • à partir du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2014 : un  (alors même que l'on devrait dire "une" !)  "Voiture de Tourisme avec Chauffeur",

Un VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur, anciennement Voiture de Tourisme avec Chauffeur)

Source : wikipedia.org

"Une voiture de remise", "Une voiture de petite remise" et "Une voiture de grande remise".

Ces différentes appellations remontent au XVIIe siècle, sous l'Ancien Régime, où il existait, à proximité du palais du Louvre, à Paris (75), deux bâtiments appelés "La grande remise" et "La petite remise", dans lesquels devaient stationner les carrosses en fonction de leur importance des voitures et de la qualité des personnes transportées.

Du 20 juillet 1955 au 31 décembre 2009, elles ont été à nouveau utilisées, afin de désigner différents types de véhicules loués avec chauffeur :

  • "Une voiture de petite remise" est une voiture mise à disposition d'une clientèle moyennant paiement, dans certains territoires où l'offre de taxis est faible ou inexistante.

Mais cette catégorie de véhicules est amenée à disparaître, plus aucune autorisation ne pouvant être délivrée depuis le 28 octobre 2010. Cette autorisation, personnelle, n'étant effet pas cessible, les véhicules de petite remise disparaitront avec l’arrêt d’activité des détenteurs actuels d'autorisation.

  • et "Une voiture de grande remise" est une voiture de tourisme de luxe, conduite par le propriétaire ou son préposé selon des conditions fixées à l'avance entre les parties.

Cette appellation a été remplacée par "Un VTC" (alors même que l'on devrait dire "Une" !) pour "Voiture de Tourisme avec Chauffeur" (du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2014) ou " Voiture de Transport avec Chauffeur" (depuis le 1er janvier 2015).

Il s'agit d'un moyen de TPPP ou T3P (Transport Public Particulier de Personnes), mis à disposition uniquement sur réservation, avec un conducteur professionnel souvent appelé "Chauffeur privé".

Un VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur, anciennement Voiture de Tourisme avec Chauffeur)

Vous pouvez également lire mon article consacré à la polysémie du substantif féminin "Une remise".

Sources : www.csnert.fr et wikipedia.org

"Une béquille".

Ce substantif féminin désigne :

  • dans le langage courant :

 

    • un appareil permettant à un handicapé ou à un traumatisé des membres inférieurs de se déplacer sans prendre appui sur ceux-ci.

Sorte de canne munie à sa partie supérieure d'une traverse et à sa partie médiane d'une poignée, la béquille était constituée à l'origine d'un bâton surmonté d'une traverse sur laquelle on appuyait l'aisselle ou la main pour s'aider à marcher, la béquille est désormais métallique.

    • un instrument ou dispositif de soutien, de support.  un pied amovible ou escamotable permettant de maintenir un ensemble dans une position stable (, excavatrice ou drague en position de travail, fusil-mitrailleur, etc.)

Utilisé par exemple pour :

      • les véhicules à deux roues à l'arrêt (motocyclettes ou bicyclettes) :

 

        • béquille latérale, constituée d’une simple patte métallique repliable vers l’arrière, permettant de maintenir droit un deux-roues à l’arrêt.
Béquille latérale de motocyclette
Béquille latérale de motocyclette

 

        • ou béquille centrale :
Béquille centrale de motocyclette
Béquille centrale de motocyclette
Béquille centrale de bicyclette
Béquille centrale de bicyclette
      • les bateaux.

La béquille est une pièce - également appelée "Cale" ou "Étai" - servant à maintenir debout un navire de petit tonnage reposant sur sa quille.

Béquille pour bateau
Béquille pour bateau
      • les excavatrices ou dragues en position de travail, les fusils-mitrailleurs, etc.

 

  • dans les sports de combat : est le nom d'une attaque consistant à donner un coup de genou dans la cuisse,
Une "béquille", durant une rencontre de football
Une "béquille", durant une rencontre de football
  • dans les sports d'équipe, et notamment en football : un coup porté à la cuisse déclenchant une douleur vive, porté à un muscle en contraction.

Généralement sans gravité, cette lésion musculaire sans rupture fibreuse est appelée "écrasement musculaire".

Et elle n’empêche normalement pas de poursuivre la rencontre.

Sources : www.larousse.fr, drsport.fr et www.sport-protech.com

"Un coche" ou "Une coche".

  • "Un coche" est un substantif masculin désignant autrefois (registre désuet) :

Un coche tracté par des chevaux, au XIXe siècle

    • une grande voiture, non suspendue, tirée par des chevaux, assurant le transport des voyageurs,

Un véhicule hippomobile

    • et par extension : toute voiture tirée par des chevaux ou "hippomobile".

On retrouve notamment ce terme dans les expressions "Louper le coche", Manquer le coche" ou "Rater le coche" et "La mouche du coche".

Un coche d'eau, autrefois

    • ou un chaland des fleuves halé par des chevaux, également appelé "Coche d'eau".
  • tandis que "Une coche" est un substantif féminin désignant :

Une coche typographique

 

    • en typographie : un symbole graphique servant à marquer un élément dans une liste, dans un texte, etc.

De nombreux observateurs en ornithologie, surnommés "Cocheurs", utilisent ainsi les coches afin de noter, sur leur liste de contrôle, les noms des oiseaux déjà observés dans leur vie ou au cours de l'année.

Une coche de flèche sur la corde d'un arc

    • en tir à l’arc : l'entaille (ou la pièce entaillée rajoutée) au bout du fût d'une flèche, qui empêche celle-ci de glisser sur la corde de l’arc,
    • autrefois : la femelle du cochon,

Une truie

    • et de nos jours, en charcuterie : une truie reproductrice arrivant en fin de carrière de reproduction, destinée à être abattue, et dont la chair est plus savoureuse que celle du cochon de boucherie.

Sources : www.cnrtl.fr et wikipedia.org

"Un titre de transport".

Cette locution nominale masculine désigne ce que l'on appelle généralement "Un billet" (d’avion, de bateau, de train) ou "Un ticket" (de métro, de bus), constituant une preuve d’achat et représentant le droit du passager à bénéficier de la prestation de transport définie par le contrat et pour laquelle il s’est acquitté du paiement correspondant.

Sur le plan juridique, le titre de transport permet également, en cas de litige ou de demande d’après-vente, de faire bénéficier usager et transporteur d’une base légale préalablement approuvée par chacun.

Le ticket de métro parisien, des origines à nos jours
Le ticket de métro parisien, des origines à nos jours
Billet d'avion AIr France
Billet d'avion AIr France
Billet de train SNCF
Billet de train SNCF

Source : wikipedia.org