"Yseult".

La chanteuse française Yseult (© Laurent VU/SIPA)

Il s'agit du nom d'artiste de l'ACI (Auteure-compositrice-interprète) et mannequin française Yseult Onguenet, née le 18 août 1994.

En 2013, elle participe au télécrochet "Nouvelle Star" (saison 10), qui la révèle au grand public bien qu'elle perde en finale.

Début septembre 2014, à l'âge de 20 ans, Yseult sort son premier titre "La vague".

Simplement intitulé "Yseult", son premier album est commercialisé le 5 janvier 2015.

"Yseult", le premier album de la chanteuse française Yseult, sorti en 2015

En 2019, Yseult lance son propre label indépendant : "Y.Y.Y".

La chanteuse française Yseult

Yseult s’affirme également dans l’univers de la mode, avec une première collaboration avec la marque londonienne ASOS qui l’a choisie pour être mannequin officiel lors de campagnes publicitaires promouvant la diversité et l'acceptation de soi.

En 2020, le clip "Corps", chanson autobiographique a franchi les 1,4 million de vues et est nommée, en janvier 2021, dans la catégorie Chanson originale des 36e Victoires de la Musique

.

Le 12 février 2021, Yseult est devient Révélation féminine de l’année, une catégorie soumise au vote du public, lors des 36e Victoires de la musique.

Source : wikipedia.org

"Pomme".

La chanteuse française Pomme

Il s'agit du nom de scène de l'ACI (Auteure-Compositrice-Interprète) et musicienne française Claire Pommet, née le 2 août 1996.

Elle sort son premier titre dès 2015, à l'âge de 19 ans : "J'suis pas dupe".

"À peu près", premier album de la chanteuse française Pomme, sorti en 2017

Et son premier album, intitulé "À peu près", en 2017.

"Les failles", deuxième album de la chanteuse française Pomme, sorti en 2019

Son deuxième album, intitulé "Les failles", sort en 2019, avant d'être réédité en 2020 sous le titre "Les failles cachées" et désigné album révélation de l'année lors de la 35e cérémonie des Victoires de la musique.

Réédition 2020, sous le titre "Les failles cachées", du deuxième album de la chanteuse française Pomme, intitulé "Les failles" et sorti en 2019

Et elle obtient la victoire de la musique comme artiste féminine de l’année lors de la 36e cérémonie, en 2021.

 

Source : wikipedia.org

"Étienne".

"Étienne" : le premier 45 tours de la chanteuse française Guesh Patti, sorti en 1987

Ce prénom masculin évoque imanquablement le titre de la chanson "Étienne", écrite et interprétée en avril 1987 par la chanteuse française Guesch Patti, sur une musique de Vincent Bruley.

Classé numéro un des ventes en France cette année-là, le 45 tours s'est écoulé à plus de 500 000 exemplaires.

Extraite de "Labyrinthe", le premier 33 tours de Guesch Patti, "Étienne" a également été classée numéro un des ventes en Italie, numéro trois en Suisse, numéro six en Autriche et numéro 9 en Allemagne.

"Labyrinthe" : le premier 33 tours de la chanteuse française Guesh Patti, sorti en 1987 et dont est extrait la chanson "Étienne"
"Labyrinthe" : le premier 33 tours de la chanteuse française Guesh Patti, sorti en 1987 et dont est extrait la chanson "Étienne"

La vidéo musicale promotionnelle (ou "clip") érotico-chorégraphique en noir et blanc est réalisée par Jean-Baptiste Mondino, 3 ans après le génial "Cargo" d'Axel Bauer.

Paroles :

Étienne, Étienne, Étienne
Oh, tiens le bien
Baiser salé, sali
Tombé le long du lit
De l'inédit
Il aime à la folie
Au ralenti
Je soulève les interdits
Étienne, Étienne, Étienne
Hmmm, tiens le bien
Affolé, affolant
Il glisse comme un gant
Pas de limite
Au goût de l'after beat
Reste allongé
Je vais te rallumer
Aïe, Etienne
Etienne, Etienne, Etienne
Oh, tiens le bien
Alléché, mal léché
Accolé, tout collé
Reste allangui
Je me sens étourdie
Toute allourdie
Mais un très grand appétit
Étienne, Étienne, Étienne
Oh, tiens le bien
Délassée, délaissée
Enlacés, élancés
Si je te mords
Et encore et encore
Pendant le dos
Je souffle le mot
Oh, Étienne
Étienne, Étienne, Étienne
Oh, tiens le bien
Étienne, Étienne, Étienne
Oh, tiens le…

Source : wikipedia.org

"Elmer Food Beat".

Le groupe français "Elmer Food Beat"

Elmer Food Beat (parfois abrégé EFB) est un groupe de rock français dont le nom anglais constitue un énAUrme calembour donnant d'emblée le ton ("Food Beat" = "fou de bites").

Originaire de Nantes (44) et fondé en 1986, Elmer Food Beat se caractérise en effet par des textes égrillards et humoristiques.

"30 cm" : le premier 33 tours du groupe français "Elmer Food Beat" sorti en 1990

Son premier album "30 cm" (nouveau jeu de mots tout en finesse), sorti en 1990, se vend à 650 000 exemplaires.

Et comporte notamment les titres "Daniela" - chanson à laquelle j'ai consacré un autre article par ailleurs - et "La caissière de chez Leclerc".

En 1991 sort "Le plastique c'est fantastique", qui a pour but de sensibiliser au port du préservatif. Et qui est, à ce titre, adoptée par le ministère de la Santé pour une campagne en milieu étudiant recommandant l'usage du préservatif.

En 2019, Elmer Food Beat reprend très astucieusement sa chanson en modifiant son titre et ses paroles : "Le plastique c'est fantastique" devient ainsi "Le plastique, c’est dramatique", afin de militer en faveur de la dépollution des océans et notamment pour soutenir l'association The SeaCleaners et le projet Manta.

Lors des Victoires de la musique 1991, Elmer Food Beat est désigné meilleur groupe de l'année.

Mais après une période difficile, il se met en sommeil en 1993.

Avant de prendre un nouveau départ à la fin de l'année 2006.

Le groupe français "Elmer Food Beat"

Membres fondateurs :

  • Le chanteur Manou (Ramirez) se signale par un style vestimentaire inattendu : casquette blanche de coureur cycliste à visière relevée, "marcel" blanc, caleçon blanc ou slip kangourou, chaussettes jaunes du FC Nantes (44), sandalettes de pêche à pied en plastique, épuisette,
  • Le guitariste Twistos (Vincent Lemoine) meurt le 28 août 2017,
  • Alain (basse),
  • Pats (guitare),
  • et Vincent (Vincent Nogue) (batterie).

Source : wikipedia.org

"Philippe Lavil".

Le chanteur français Philippe Durand de la Villejegu du Fresnay, dit Philippe Lavil

Il s'agit du nom de scène du chanteur français Philippe Durand de la Villejegu du Fresnay, né le 26 septembre 1947 à Fort-de-France (Martinique).

Philippe Lavil est un "béké", descendant de colons français des Antilles.

Le chanteur français Philippe Durand de la Villejegu du Fresnay, dit Philippe Lavil

Il enregistre son premier 45 tours dès 1969 ("À la califourchon").

"À la califourchon", le premier 45 tours du chanteur français Philippe Lavil, enregistré en 1969

Et l'année suivante, en 1970, "Avec les filles, je ne sais pas", une chanson qui va devenir un tube et l'un de ses plus grands succès.

"Avec les filles je ne sais pas" : le 45 tours du premier tube du chanteur français Philippe Lavil, enregistré en 1970

Ses disques suivants ne rencontre pas le succès et, en 1982, alors qu'il envisage de quitter la musique, il enregistre "Il tape sur des bambous", une chanson écrite par Didier Barbelivien, qui devient le tube de l'été et son plus grand tube, avec 1,8 million d'exemplaires vendus.

En 1985, il enregistre une chanson à nouveau signée Barbelivien, qui rencontre également un grand succès, "Elle préfère l'amour en mer".

"Elle préfère l'amour en mer" : un 45 tours du chanteur français Philippe Lavil, enregistré en 1985

Et en 1987, "Kolé Séré", en duo avec Jocelyne Béroard, la chanteuse du groupe Kassav.

"Kolé Séré" : un 45 tours enregistré en 1985 par Philippe Lavil et Jocelyne Béroard, la chanteuse du groupe Kassav

Source : wikipedia.org

"C'est pas le Pérou !" ou "Ne pas être le Pérou".

Cette expression du registre familier fait référence à l'époque de la conquête espagnole du Pérou par les conquistadors, qui l'appelaient alors "Eldorado", "le pays de l'or".

Et elle signifie par conséquent : ce n'est pas une fortune ; c'est une somme modeste ; ce n'est pas un gain énorme ; cela ne rapporte pas beaucoup ; ce n'est pas grand chose.

L'acteur et humoriste français Bourvil en a fait le titre d'une chanson, interprétée en duo avec Pierrette Bruno - "C'est pas le Pérou" - que ces deux artistes chantent dans le film français "La bonne planque, réalisé en 1965 par Louis Verland d'après la pièce de théâtre française homonyme, créée le 10 février 1962 à Rennes (35) et reprise à Paris (75) le 28 septembre 1962.

Enregistrée pour la télévision belge au théâtre du Vaudeville de Bruxelles en 1964, cette pièce fut diffusée pour la première fois à la télévision Suisse romande le 31 décembre 1964 et à la télévision française le 27 février 1965, lors de grèves qui obligèrent l'ORTF à acheter des programmes à la télévision belge RTBF.

Et c'est le succès de cette diffusion donna l'idée à Pierre Sabbagh de lancer la collection "Au théâtre ce soir" l'année suivante, en 1966 !

Sources : www.expressio.fr, www.linternaute.fr et wikipedia.org

"Aline".

"Aline" / "Je ne t'aime plus" : disque 45 tours enregistré par Christophe en 1965

Ce prénom féminin évoque automatiquement la chanson "Aline", écrite, composée et interprétée par Christophe, sortie en juillet 1965.

Elle connaît un important succès, devient un slow de l'été, se classant en tête des ventes en France, en Espagne, en Belgique, en Israël, en Turquie et au Brésil, dépassant le million de disques vendus, dont plus de 400 000 en France.

La chanson ressort en 45 tours sur le label Motors pendant l'été 1979, sans avoir été réenregistrée ou remixée, et se classe de nouveau en tête des hit parades en France, dépassant alors le million d'exemplaires.

En tout, il s'est écoulé 3,5 millions d'exemplaires du disque dans le monde.

Histoire de la chanson

Selon Christophe, la chanson est née en 1964, lors d'un déjeuner chez sa grand-mère. Il l'a composée sur sa guitare en un quart d'heure.

Inspirée par le blues américain lors de sa création, la chanson a pris des sonorités plus pop, variété, avec les arrangements de Jacques Denjean pendant l'enregistrement.

Le prénom "Aline" comme titre n'est pas venu immédiatement pendant la phase d'écriture. Christophe raconte qu'il fréquentait en 1964 une personne appelée ainsi et que ce prénom sonnait bien.

Dans une interview donnée au magazine "Lui", en 2016, Christophe précise qu'il s'agissait d'"Aline Natanovitch", assistante dentaire boulevard du Montparnasse la journée et chargée des vestiaires de l'Orphéon club la nuit.

Accusation de plagiat

Le chanteur Jacky Moulière a accusé Christophe d'avoir plagié son titre "La romance" sorti en 1963. Si les tribunaux lui donnent tout d'abord raison, Jacky Moulière perd en appel en 1977.

Paroles

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un flight case" ?

Un flight-case

Et pas : "Une malle renforcée" !

Ou, à tout le moins : "UNE flight case" !

Il s'agit en effet de ces grosses malles sur roulettes, souvent noires, que vous avez certainement déjà aperçu sur les scènes de concert, déplacées par les "roadies".

Des techniciens itinérants ou "roadies" déplaçant des malles renforcées ou "flight cases"

Elles étaient essentiellement conçues à l'origine pour le transport aérien, ainsi que l'indique leur nom anglais ("flight case" signifie littéralement "caisse aérienne").

Une malle renforcée ou "flight-case"

Avec une ossature en bois, renforcée de profilés aluminium et de cornières.

Et un aménagement intérieur en mousse, destiné à caler parfaitement le matériel ou les objets transportés.

Malle renforcé ou "Flight case" avec calage intérieur en mousse pour le transport de violons

Mais ce type de malle renforcée a rapidement été adopté et utilisé dans le domaine de la musique, où les instruments de musique, le matériel de sonorisation, les éclairages, les tables de mixage, etc. étaient évidemment soumis à rude épreuve lors des grandes tournées nationales et internationales qui ont commencé à se développer dans les années 1970.

Un camion rempli de malles renforcées ou "flight-cases"

Avant d'être également utilisé - de façon moins visible par le grand public - dans toutes sortes de domaines professionnels nécessitant de protéger des objets à transporter tels que : matériel électronique, appareils de mesure, appareils de précision, optique, équipement audio, vidéo, informatique, outillage de précision, prototypes, archives, pièces de collections, tableaux, photographies, bouteilles prestigieuses, armes, oeuvres d'art, etc.

Source : www.communique-en-folie.fr

"Gabrielle".

"Gabrielle" / "Né pour vivre sans amour" : disque 45 tours enregistré par Johnny Hallyday en 1976

Ce prénom féminin évoque imanquablement la chanson d'amour pop rock "Gabrielle", interprétée par Johnny Hallyday et sortie en 1976.

Reprise du titre anglais "The king is dead" ("Le roi est mort »), écrite en 1972 par l'ACI (Auteur-Compositeur-Interprète) australien Tony Cole, elle est adaptée en français par les paroliers Long Chris et Patrick Larue.

Troisième extrait de son 21e album "Derrière l'amour", elle sort en 45 tours en septembre 1976, chez Philips.

"Derrière l'amour" : disque 33 tours enregistré par Johnny Hallyday en 1976

Classé numéro un des ventes en France, celui-ci s'écoule à 500 000 exemplaires.

Johnny Hallyday crée "Gabrielle" à la scène, à l'automne 1976, au cours du spectacle "Johnny Hallyday Story au Palais des sports de Paris".

Devenue un classique de son tour de chant, "Gabrielle" est restée inscrite à son tour de chant durant plus de quarante ans.

Paroles :

Gabrielle, tu brûles mon esprit, ton amour étrangle ma vie
Et l'enfer devient comme un espoir
Car dans tes mains je meurs chaque soir
Je veux partager autre chose que l'amour dans ton lit
Et entendre la vie et ne plus m'essouffler sous tes cris
Oh fini, fini pour moi
Je ne veux plus voir mon image dans tes yeux

Dix ans de chaînes sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour
Et bonne chance à celui qui veut ma place
Dix ans de chaînes sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour
J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné

Gabrielle, tu flottes dans mon cœur, c'est une illusion de douceur
Et tu chantes, c'est la voix d'une enfant
Avec laquelle tu glaces mon sang
Je veux t'expliquer, tu confonds et le jour et la nuit
Je veux t'approcher, mais tu tournes le dos et tu t'enfuis
Oh sais-tu vraiment ce que tu veux faire ?
Je ne serai plus l'esclave de ta chair

Dix ans de chaînes sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour
Et bonne chance à celui qui veut ma place, oui ma place
Dix ans de chaînes sans voir le jour, c'était ma peine forçat de l'amour
J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné
J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné
J'ai refusé, mourir d'amour enchaîné.

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un mediator" ou "Un médiator" ?

Gros plan montrant comment saisir un plectre ("médiator") entre le pouce et l'index

Et pas : "Un plectre" !

Puisqu'il s'agit du véritable nom français de ce petit accessoire permettant de pincer ou gratter les cordes d'un instrument à cordes (dit "Cordophone") tels que la guitare, la mandoline et les instruments semblables.

Gros plan montrant comment tenir un plectre ("médiator") entre le pouce et l'indexMain utilisant un plectre ("Médiator") pour jouer de la guitare électrique

 

  • On tient le plectre entre le pouce et l'index.

Et il en existe de différentes formes (souvent triangulaires ou en "goutte d'eau" pour les guitares), diverses épaisseurs (le plus souvent, entre 0,4 et 1,5 mm) et matières, afin de s'adapter au musicien.

Jeu de six plectres, allant de 0,58 à 1,5mm d'épaisseur
Jeu de six plectres, allant de 0,58 à 1,5mm d'épaisseur
  • Pour les instruments tels que la cithare ou les styles requérant l'utilisation individuelle de plusieurs doigts pour gratter les cordes, on parle d'"Onglet" et non de "Plectre".

Main utilisant des onglets pour jouer de la guitare

Et celui-ci s'enfile sur le bout du doigt, sachant qu'il en existe pour les doigts et pour les pouces.

Onglets métalliques utilisés pour jouer de la guitare

Source : wikipedia.org

"Battre la breloque".

Cette locution verbale du registre familier signifie, selon le contexte :

  • dans le domaine militaire : faire résonner une batterie de tambour ou une sonnerie de clairon, de trompette, qui sont, pour les soldats, le signal de rompre les rangs, la permission de partir en débandade.

On dit par exemple : "Les soldats se sont dispersés car on avait battu la breloque".

  • par extension, pour un objet, un appareil ou une machine : se caractériser par un mouvement désordonné, fonctionner mal.

On dit par exemple : "Elle bat la breloque ta pendule".

  • pour une personne : ne pas savoir où l'on en est ni ce que l'on fait ; divaguer, être mentalement dérangé, un peu fou.

On dit par exemple : "Il bat la breloque ton grand-père".

Sources : Le Robert et wiktionary.org

Ils ont raté le coche : Pete Best, Henry Padovani, Seymour Brussel et Gilles Petit.

Ces quatre artistes ont en effet un point commun : totalement inconnu du plus grand nombre, ils ont véritablement raté le coche, en quittant respectivement "The Beatles", "The Police", "Les Inconnus" et "Les Chevaliers du fiel" avant qu'ils ne connaissent le succès !

Le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962

  • Pete Best, né le 24 novembre 1941, est un batteur britannique, membre du groupe de rock britannique "The Beatles", avec George Harrison, John Lennon et Paul McCartney, du 17 août 1960 au 18 août 1962, lorsqu'il est remplacé par Ringo Star, sans même qu'aucun des trois autres membres du groupe n'ait le courage de le lui annoncer !

George Harrison, Paul McCartney, John Lennon et, au premier plan, le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962John Lennon, George Harrison, Paul McCartney et le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962Paul McCartney, John Lennon, le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962, et George Harrison

Un temps surnommé "L'homme le plus malchanceux du monde", il a ensuite joué dans les groupes britanniques "Lee Curtis and the all stars", "The original all stars", "The Pete Best four", "The Pete Best combo" et "Pete Best band".

Le guitariste français Henry Padovani, cofondateur, en 1977, avec Stewart Coppeland et Sting du trio britannique "The Police".

  • Henry Padovany, né le 13 octobre 1952, est un auteur compositeur et guitariste français ayant fondé, en décembre 1976, avec Stewart Coppeland et Sting, le groupe de rock britannique "The Police", avant de le quitter le 12 août 1977, après l'enregistrement de leur premier disque 45 tours, en raison de sa médentente avec Andy Summers, arrivé dans le groupe le 25 juillet 1977.
"The Police" au premier semestre 1977 : Sting, Henry Padovani et Stewart Coppeland
"The Police" au premier semestre 1977 : Sting, Henry Padovani et Stewart Coppeland
"The Police" au premier semestre 1977 : Stewart Coppeland, Sting et Henry Padovani
"The Police" au premier semestre 1977 : Stewart Coppeland, Sting et Henry Padovani

Il a notamment joué par la suite avec les groupes de punk rock états-unien "Wayne county and the electric chairs" et de rock franco-britannique "The flying Padovani's", créé en 1979.

L'éphémère groupe humoristique "Les Cinq", en 1985, sur le tournage du film "Le téléphone sonne toujours deux fois !!" de Jean-Pierre Vergne, avec les futurs "Inconnus" Didier Bourdon (debout, à droite), Bernard Campan (au milieu, sur le mur) et Pascal Légitimus (à gauche, sur le mur), Smaïn (à droite sur le mur) et Seymour Brussel (debout, à gauche).
L'éphémère groupe humoristique "Les Cinq", en 1985, sur le tournage du film "Le téléphone sonne toujours deux fois !!" de Jean-Pierre Vergne, avec les futurs "Inconnus" Didier Bourdon (debout, à droite), Bernard Campan (au milieu, sur le mur) et Pascal Légitimus (à gauche, sur le mur), Smaïn (à droite sur le mur) et Seymour Brussel (debout, à gauche).
    • Seymour Brussel, né le 19 septembre 1958, est un humoriste français ayant fondé, le 23 juin 1984, avec Didier Bourdon, Bernard Campan, Pascal Légitimus et Smaïn, le groupe humoristique français "Les cinq", avant de le quitter en 1988,  après avoir participé, en 1985, au tournage du film "Le téléphone toujours deux fois", réalisé par Jean-Pierre Vergne.
Pascal legitimus, Seymour Brussel et Didier Bourdon, dans le film français "Le téléhone sonne toujours deux fois", de Jean-Pierre Vergne (1985)
Pascal legitimus, Seymour Brussel et Didier Bourdon, dans le film français "Le téléhone sonne toujours deux fois", de Jean-Pierre Vergne (1985)

Et avoir été à l'affiche de "Laissez les vivre", le premier spectacle des Inconnus, dont les représentations ont lieu au Théâtre du Splendid, du 12 juin au 15 juillet 1986. Seymour Brussel a notamment contribué à la rédaction de la célèbre saynète "Les pétasses", qu'il a joué un temps avec le trio.

"Les Inconnus", avec Pascal legitimus, Bernard Campan, Seymour Brussel et Didier Bourdon
"Les Inconnus", avec Pascal legitimus, Bernard Campan, Seymour Brussel et Didier Bourdon

Dissous après le départ de Smaïn, en 1985, "Les cinq" sont un temps renommé "Les Cat Car and co" avant de devenir "Les Inconnus".

À partir de 1988, Seymour Brussel tente une carrière solo, mais il connaît un échec et met donc entre parenthèses sa carrière de comédien pour s'investir dans celle de thérapeute, devenant bioénergéticien et ostéopathe.

L'humoriste français Seymour Brussel, devenu bioénergéticien et osthéopathe

Il a toutefois mis en scène, entre 1992 et 1993, le spectacle "C'est vous qui voyez", du duo comique Chevallier et Laspalès (des anciens, comme lui, du Petit théâtre de Bouvard), avant d'apparaître aux côtés de ce même duo, en 1998, dans le film "Ça n'empêche pas les sentiments" de Jean-Pierre Jackson.

Et d'écrire et jouer , en 2011 et 2012, le spectacle "Ma patiente a des limites".

    • et Gilles Petit, est un humoriste français ayant fondé, en 1984 le trio comique des "Chevaliers du fiel", avant de le quitter en 1990, avant qu'il ne devienne célèbre sous la forme du duo actuel constitué des seuls Éric Carrière et Francis Ginibre.
Le duo comique français "Les chevaliers du fiel", constitué des toulousains Éric Carrière et Francis Ginibre
Le duo comique français "Les chevaliers du fiel", constitué des toulousains Éric Carrière et Francis Ginibre

Source : wikipedia.org