"Ne pas y avoir âme qui vive", "Il n'y a pas âme qui vive".

Cette expression du langage courant en forme d'idiotisme religieux signifie :

  • "Ne pas y avoir âme qui vive" : n'y avoir absolument personne, être désert.
  • et "Il n'y a pas âme qui vive" : il n'y a absolument personne ; l'endroit est désert.

On dit par exemple : "La nuit tombée, il n'y a pas âme qui vive dans les rues, désormais".

On utilise également l'expression du registre familier : "Ne pas y avoir un chat", "Il n'y a pas un chat".

Et les marseillais disent, dans le même registre : "Y avoir dégun", "Il y a dégun".

Source : www.expressio.fr

Quelle est la différence entre le sexe d'une femme et un ascenseur ?

Réponse
« Aucune ! Tu mets ton doigt ou ta bite. » !
Réponse
« Il résulte de l’homophonie entre « ta bite » (ta verge, dans le registre argotique) et « t’habite ».

Un index masculin appuyant sur le bouton du 15e étage, dans un ascenseur

Je précise naturellement qu'il ne s'agit là que d'une vile plaisanterie machiste, sexiste, phallocrate et misogyne des années 1970.

Pfiou ! J'espère avoir pris suffisamment de précautions oratoires pour ne pas me faire traîner dans la boue par ces hordes de furies féministes !

Par l'enfer : je me suis trahi !

On ne dit pas : "Deux tiers des sympathisants du Parti républicain considèrent que l'élection a encore été volée" !

Le journaliste français Renaud Pila

Comme l'a déclaré le journaliste français Renaud Pila, le 18 janvier 2021, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "Deux tiers des sympathisants du Parti républicain considèrent ENCORE que l'élection a été volée" !

190e pays ou territoire pour l'Empire epuis ce 23 janvier 2021 : le Timor oriental !

Carte du Timor oriental
Ce petit pays méconnu d'Asie du Sud-Est s'étend sur 15 410 km2 (la Gironde en fait 10 000 et la Belgique 30 000), principalement situés sur la partie orientale de l'île de Timor ; la moitié occidentale appartenant à la province indonésienne des petites îles de la Sonde orientale.
Localisation du Timor oriental
Le Timor oriental est une ancienne colonie portugaise, appelée Timor-Leste en portugais ou en anglais.
Annexé par l'Indonésie en 1976, il a acquis son indépendance en 2002, après une occupation ayant causé la mort de 100 à 200 000 personnes.
Le Timor oriental compte 1,30 millions d'habitants, dont 160 000 environ dans sa capitale, Dili.

Pourquoi dire : "Inapproprié" ?

Et pas : "Inadéquat" ou "Inadapté" !

Voire, selon le contexte : "Déplacé", "Inconvenant", "Incorrect", "Inopportun" ou "Malséant".

L'adjectif "Inapropprié" n'est en effet qu'un simple calque de l'anglais "Inaproppriate"  signifiant, selon le contexte : "Qui ne convient pas", "Qui n'est pas adapté", "Qui n'est pas adéquat" ou "Qui n'est pas approprié", etc.

Source : www.larousse

"Souffrir de quelque chose" et "Souffrir quelque chose".

Le verbe "Souffrir" doit en effet ici être utilisé sous sa ("Souffrir quelque chose"), signifiant

  • "Souffrir de quelque chose" (forme intransitive) signifie :
    • éprouver une souffrance, des douleurs physiques ou morales ; avoir mal.

On dit par exemple : "Je souffre beaucoup du dos".

    • ou : éprouver un dommage.

On dit par exemple : "Les vignes souffrent beaucoup du gel cet hiver".

  • tandis que "Souffrir quelque chose" (forme transitive) signifie :
    • dans le registre soutenu : permettre, tolérer.

On dit par exemple : "Souffrez, chère madame, que je vous débarrasse de votre manteau".

Ou : "Ces calculs ne souffrent aucune approximation".

    • dans le langage courant : supporter quelque chose de pénible ou de désagréable ; endurer.

On dit par exemple : "Mon père souffre le martyre avec sa hanche".

Source : wiktionary.org

"Dorer la pilule" ou "Se dorer la pilule".

"Se dorer la pilule"

Ces deux locutions verbales du registre familier ont des significations fort différentes :

  • "Dorer la pilule" à quelqu'un signifie en effet, selon le contexte :
    • berner, duper une personne ; la flatter afin de la pousser à faire ou à accepter une chose à laquelle elle répugne.

On dit par exemple : "Je leur ai si bien doré la pilule qu’ils ont fini par me vendre leur terrain pour trois francs six sous".

    • ou : faire accepter un désagrément ou consoler d’une disgrâce, d’un refus, en l’accompagnant de promesses et de paroles aimables, bienveillantes, flatteuses voire mielleuses.

On dit par exemple : "Le directeur ne lui a donné ni augmentation ni promotion mais lui a bien doré la pilule".

  • tandis que "Se dorer la pilule" signifie : bronzer, se dorer au soleil.

On dit par exemple : "Mes filles ont passé leurs vacances à se dorer la pilule au bord de la piscine".

"Dorer une pilule" était autrefois un terme de pharmacie signifiant : la recouvrir d’une mince couche d’or afin que l'on puisse l'avaler sans sentir le goût, l'amertume du médicament.

Sources : wiktionary.org et dictionnaire.reverso.net

"Une culotte de cheval";

Une femme avec une "culotte de cheval"

Cette locution nominale féminine en forme d'idiotisme animalier et d'idiotisme vestimentaire appartient au registre familier.

Et elle désigne, au sens figuré, chez les femmes essentiellement : un amas de graisse situé à l'arrière du haut des cuisses, sur les fesses et les hanches, formant des zones durcies et douloureuses au toucher, pouvant favoriser l'apparition de la cellulite.

Ce phénomène, qui s’explique par des facteurs hormonaux et physiologiques, est assez peu observé chez les hommes, dont les amas graisseux sous-cutanés se font plus couramment au niveau du ventre et de la poitrine.

Source : www.crpce.com

On ne dit pas : "C'est pas écoutable ce que dit Claude Puel". !

L'animateur français de radio et de télévision Grégory Ascher

Comme l’a déclaré, le 19 janvier 2021, l'animateur français de radio et de télévision Grégory Ascher, dans l’émission d'Estelle Denis "L’Équipe d'Estelle", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "C'est pas ENTENDABLE ce que dit Claude Puel" !

Et, idéalement : "CE N'est pas ENTENDABLE ce que dit Claude Puel" !

Voire : "Ce que dit Claude Puel N'est pas ENTENDABLE" !

"Un agenda" n'est pas "Un programme" ni "Un ordre du jour".

"Un agenda" désigne en français :

  • au sens propre :un carnet prédaté (ou électronique) sur lequel on inscrit son emploi du temps,
  • et par extension, au sens figuré : l’ensemble des affaires à traiter dans une période donnée.

Auquel cas, ce substantif masculin du langage courant peut être synonyme de "Emploi du temps" ou de "Calendrier".

Source : bdl.oqlf.gouv.qc.ca