Pourquoi dire : "Une target", "Targeté(e)" ni "Targeter" ?!

Une cible

Et pas : "Une CIBLE", "CIBLÉ(E)" et "CIBLER" !

 

"Vachette".

Logotype de la société française Vachette

"Vachette" est une marque française de systèmes de sécurité fondée en 1864, à Troyes (10), sous le nom de "Vachette Frères" ("V.F."), par les frères Louis et Émile Vachette, sur la base d’une petite usine de métallerie et d’un magasin parisien du XIème arrondissement.

Histoire

La société se spécialise alors dans la serrurerie avec près de 800 000 serrures produites autour de 1880. Ces serrures étaient notamment destinées aux fabricants de meubles parisiens du "Faubourg Saint Antoine". Vachette Frères s’agrandit et une nouvelle usine est créée dans la Somme (80), berceau de la serrurerie française, à Sailly Flibeaucourt, vers 1870.

De nombreuses médailles viennent récompenser les innovations et le savoir–faire de Vachette lors des Expositions de 1860, 1861, 1867 à Paris (75) puis en 1876 à Philadelphie (États-Unis d'Amérique) : Médaille d’or à Paris en 1878, 1885, 1889 et obtention du diplôme d’honneur en 1931 lors de l’Exposition Coloniale à Paris.

Entre les deux guerres, la société Vachette se développe, rachète des ateliers et se diversifie en se lançant dans la fabrication de serrures de bâtiments et de verrous (en plus des cadenas, targettes et autres serrures pour meuble).

Une serrure de la marque Vachette ASSA ABLOY

A la fin des années 30, de nombreux brevets sont déposés, les usines se réorganisent, améliorent leur méthodes de production pour quitter le stade artisanal et passer à l’aube du modernisme.

Après la seconde guerre mondiale, les besoins en construction sont nombreux et Vachette continue de développer de nouveaux produits pour répondre à l’évolution de la société.

Dans les années 1975, Vachette se lance dans la diversification à l’assaut de nouveaux secteurs d’activités, tels que l’automobile, l’hôtellerie, et la grande distribution.

En 1982, la société est toujours détenue par les nombreux héritiers de Louis et Amédée Vachette, mais ils sont divisés en plusieurs branches : un accord est donc pris pour rechercher un nouvel acheteur.

En 1988, Vachette Frères est racheté par le groupe Poliet qui revendra début 1990, la partie automobile du groupe. Vachette devient le fleuron de l’activité "serrurerie" du groupe Poliet avec d’autres marques telles que Laperche, Bezault, Litto, ICB.

En 1997, Vachette intègre le groupe suédois ASSA ABLOY, leader mondial des solutions d’accès, créé en 1994 à la suite de la fusion de la société suédoise Assa et de la société finlandaise Abloy, qui emploie aujourd’hui plus de 46.000 personnes.

Logotype de la société française Vachette ASSA ABLOY

Source : www.vachette.fr

"Nachiketas Wignesan".

Nachiketas Wignesan, professeur d'histoire du cinéma

Il s'agit du nom d'usage de l'historien et critique de cinéma français Nachiketas Wignesan Garcia, qui fait partie de cette catégorie de personnes que j'apprécie et respecte pour avoir assumé la singularité de leur nom d'origine étrangère, sans chercher à le franciser, comme beaucoup.

"Nachiketas" est un joli prénom sanskrit (existant également sous la forme "Nachiketa" et "Nachiketan", faisant référence à un personnage des temps anciens de la littérature hindoue.

Enseignant l'Histoire du cinéma et l'Analyse de films à l'Université de Paris I et Paris III, il participe à de nombreuses conférences et intervient régulièrement à travers toute la France dans des ateliers d'éducation à l'image.

Je n'ai découvert son travail qu'en octobre 2022, à l'occasion de la sortie, aux Éditions Rimini, d'un superbe coffret, réunissant pour la première fois 3 des "Premiers westerns" de John Ford, dans des versions restaurées en Haute Définition (*).

Chacun de ces films bénéficie en effet d'une très pertinente analyse par Nachiketas Wignesani, lequel signe aussi un très intéressant petit livret consacré aux débuts de celui qui demeurera vraisemblablement à tout jamais le réalisateur le plus oscarisé de l'histoire du cinéma mondial.

(*) "Le Ranch Diavolo" (1917), "À l’assaut du boulevard" (1917) et "Du sang dans la prairie" (1918) sont en effet les uniques rescapés de la trentaine de films muets réalisés par Ford entre 1917 et 1920 pour Universal, aucun autre n'ayant malheureusement échappé à l’outrage du temps et survécu à leur créateur :

  • "Le Ranch Diavolo" et "Du sang dans la prairie" furent miraculeusement retrouvé en 1966 dans les fonds des Archives nationales du film de Tchécoslovaquie.
  • Et "À l’assaut du boulevard" est revenu d’outre-tombe grâce au dépôt de quatre bobines intitulées "Un drame au far-west", aux Archives françaises du film, en 1970 par un collectionneur qui n’imaginait pas rendre à la vie un Ford réputé perdu.

Source : www.eklecty-city.fr

"Moscovite" et "Moscoutaire".

Ces deux adjectifs et subtantifs masculins ne doivent sutout pas être confondus.

Faisant tout deux référence à la ville de Moscou, capitale de la Russie et de l'URSS (du 30 décembre 1922 au 26 décembre 1991), ils désignent en effet respectivement :

  • Dans le langage courant :
    • "Moscovite" : relatif à Moscou,

On dit par exemple : "Les loyers moscovites atteignent désormais des sommets".

    • "Un moscovite" : un habitant de Moscou,

MoscouLocalisation de la ville de Moscou (Russie)

 

On dit par exemple : "Les moscovites sont habitués à ces températures glaciales".

Moscou l'hiver

  • Et péjorativement, dans le registre désuet :
    • "Moscoutaire" : relayant les directives politiques de l’URSS,

On disait par exemple : "Je n'ai que faire de cette propagande moscoutaire".

    • "Un moscoutaire" : un communiste, partisan de la IIIe internationale, ne jurant que par l'URSS et en suivant inconditionnellement les directives politiques.

On disait par exemple : "Ces propos de moscoutaires ne m'intéressent pas".

La Troisième Internationale ou Internationale communiste (souvent abrégée IC ou Komintern, d'après son nom russe Kommounistitcheskiï internatsional) (2 mars 1919 -15 mai 1943)

Sources : www.larousse.fr, wiktionary.org et www.lalanguefrancaise.com

"De France et de Navarre".

Cette charmante locution adjectivale relève du registre désuet.

Et elle signifie : de toute la France, de partout en France.

On dit par exemple : "Je ne veux pas être assailli de demandes de la part de toutes les célibataires de France et de Navarre".

Histoire

"De France et de Navarre" était un titre porté par plusieurs rois de France pour signifier qu'ils régnaient également sur le royaume de Navarre ou sur la Basse-Navarre.

Il fut notamment porté par Henri IV de France, déjà roi de Navarre (Basse-Navarre) au moment de son accession au trône de France en 1589.

Le roi de France Henri IV

 

Puis par ses successeurs jusqu'à la Révolution française de 1789 (Louis XIII, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI).

Bien que la Basse-Navarre fût alors annexée à la France, le titre de roi "de France et de Navarre" fut de nouveau porté sous la Restauration sans signification particulière.

Géographie

 

La Basse-Navarre est la partie septentrionale de la Navarre, dont la plus grande partie, notamment la ville principale, Pampelune, se trouve sur le versant Sud des Pyrénées, en Espagne.

Les régions espagnolesCarte de la Navarre

La principale ville de Basse-Navarre est Saint-Jean-Pied-de-Port (64).

Carte de la Basse-Navarre

La Basse-Navarre a fait partie du royaume de Navarre jusqu'à sa conquête par les Aragonais en 1512. Mais les conquérants renoncent en 1515 à se maintenir au Nord du col de Roncevaux, de sorte que la Basse-Navarre revient aux mains de son souverain, Jean III, qui conserve le titre de roi de Navarre.

Les régions espagnoles

En 1589, son arrière-petit-fils, Henri III de Navarre, accède au trône de France sous le nom d'Henri IV. Le royaume de Navarre du nord des Pyrénées est dès lors associé au royaume de France, les rois de la dynastie des Bourbons se nommant "roi de France et de Navarre".

En tant qu'entité féodale, la Basse-Navarre cesse d'exister en 1789, lorsque, après avoir aboli les privilèges le 4 août, l'Assemblée constituante décide d'uniformiser l'administration territoriale du royaume avec le système des communes et des départements : la Basse-Navarre cesse d'être un "royaume" et devient une fraction du département des Basses-Pyrénées (64).

Sources : wiktionary.org et wikipedia.org

"J'accepte d'être rappelé par les partenaires Mongustave ainsi que les CGU du site" !

Capture d'écran "Mon Gustave" du 2 février 2023

Telle est l'incroyable formule en forme de diktat que le comparateur d'assurances "Mon Gustave" vous intime de cocher pour bénéficier de ses propositions !

Et cela sans même vous offrir un petit tube de lubrifiant facilitant la pénétration anale.

Impossible de n'approuver que ses CGU (Conditions Générales d'Utilisation) : vous devez impérativement accepter tout à la fois lesdites CGU ET d'être importuné des semaines durant par les hordes d'esclaves prospecteurs téléphoniques de ses "partenaires", c'est à dire de tous les assureurs de France et de Navarre !

Logotype du comparateur d'assurances Mon Gustave

On ne dit pas : "Sans n'avoir plus été inquiété par la justice" !

Le documentaire allemand "Un jour à Auschwitz", réalisé en 2020 par Winfried Laasch et Friedrich Scherer

Ainsi que l'on peut malheureusement l'entendre dans le commentaire du documentaire allemand "Un jour à Auschwitz", réalisé en 2020 par Winfried Laasch et Friedrich Scherer et diffusé le 31 janvier 2023, sur la chaîne de télévision publique franco-allemande ARTE.

Mais : "EN N'AYANT plus JAMAIS été inquiété par la justice" !

Ou : "Sans avoir JAMAIS été DAVANTAGE inquiété par la justice" !