On ne dit pas " "Comment faire aucune poussière dans un tunnel aussi long ?" !

Le journaliste français Jérôme Bonaldi

Comme l'a déclaré le journaliste français Jérôme Bonaldi, dans le documentaire français "Tunnel du Gothard : géant sous les Alpes", réalisé en 2017 par Nicolas Brénéol, et diffusé le 24 novembre 2020, sur la chaîne de télévision française RMC découverte.

Mais : "Comment NE faire aucune poussière dans un tunnel aussi long" !

On ne dit pas : "Maintenant que y a eu ce livre très intéressant de Philippe Garnier, sur lui, puisqu'il l'a rencontré plusieurs fois, d'entretien, et que on le redécouvre" !

Le critique de cinéma et éditeur français François Guérif, grand spécialiste du film noir

Comme l'a très laborieusement déclaré le critique de cinéma français François Guérif, en 2015, dans sa présentation figurant sur le DVD du film états-unien "L'orchidée blanche", réalisé en 1947 par André de Toth.

Mais plus simplement : "Maintenant qu'IL y a eu ce livre très intéressant de Philippe Garnier, qui l'a rencontré plusieurs fois, on le redécouvre" !

On ne dit pas : "Elles ont été au bout de leur combat" !

Comme l'a déclaré l'avocat français Didier Seban, le 15 novembre 2020, dans l'émission "On est presque en direct", de Laurent Ruquier, sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais : "Elles SONT ALLÉES bout de leur combat" !

Pour cette grossière faute de grammaire, à mes yeux impardonnable de la part d'un professionnel du verbe tel qu'un avocat, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Ils ont peur de jeunes types avec de gros guns" ?

Le journaliste français Étienne Leenhardt

Comme l'a déclaré, le 3 novembre 2020, le journaliste français Étienne Leenhardt, dans l'émission "USA 2020, l'élection qui va changer le monde", sur la chaîne de télévision publique France 2.

Et pas : "Ils ont peur de jeunes types avec de gros PISTOLETS" ou "Ils ont peur de jeunes types avec de gros REVOLVERS" !

Voire : "Ils ont peur de jeunes types avec de gros FLINGUES" (registre argotique) !

On ne dit pas : "Elle a toujours milité pour les droits des femmes, pour les élargir, pour les augmenter" !

La journaliste française Anne-Élisabeth Lemoine

Comme l'a déclaré la journaliste Anne-Élisabeth Lemoine, le 10 novembre 2020, dans l'émission "6 à la maison", sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais : "Elle a toujours milité EN FAVEUR D'UN DÉVELOPPEMENT Des droits des femmes" !

Pour cet affreux charabia, et parce que ce n'est pas la première fois que cette dame m'écorche les oreilles, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

On ne dit pas : "Sarah Bernhardt va aux États-Unis, fait un accident" !

La journaliste et écrivaine franco-marocaine Leila Slimani

Comme l'a déclaré la journaliste et écrivaine franco-marocaine Leila Slimani (Prix goncourt 2016), le 10 novembre 2020, dans l'émission "6 à la maison", sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais : "Sarah Bernhardt va aux États-Unis, A un accident" !

On ne dit pas : "On l'a vu pleurer sur toutes les caméras de télévision" !

La journaliste française Aude Bariéty

Comme l'a déclaré la journaliste de télévision française Aude Bariéty, le 15 novembre 2020, dans l'émission "On est presque en direct", de Laurent Ruquier, sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais bien sûr : "On l'a vu pleurer sur toutes les CHAÎNES de télévision" !

On ne dit pas : "On dirait le racisme c'est comme" !

L'humoriste français Donel Jack'sman

Comme le déclare l'humoriste français Donel Jack'sman, dans l'un de ses spectacles.

Mais : "On dirait QUE le racisme c'est comme" !

Voire, idéalement : "IL SEMBLERAIT QUE le racisme cE SOIT comme" !

Parce que ce monsieur accumule les fautes et les anglicismes lorsqu'il s'exprime, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Le base case" et "Le worst case" !

Comme j'ai entendu plusieurs intervenants le faire, sur les différentes chaînes d'information françaises, au cours des mois d'octobre et novembre 2020.

Et pas : "L'hypothèse médiane" et "Le pire des cas" ou "La pire éventualité" !

Par peur d'être compris ?

On ne dit pas : "Ça va changer notre futur" !

L'homme politique français Clément Beaune

Comme l'a déclaré l'homme politique français Clément Beaune, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, le 3 novembre 2020, dans l'émission "USA 2020 l'élection qui va changer le monde", sur la chaîne de télévision publique France 2.

Mais : "CELa va changer notre AVENIR" !

Prononcer les mots en entier et parler français lui aurait éviter de décrocher mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Suivi d'une voyelle, le "t" de "C'est" doit se prononcer et l'on donc dire sè-te et non sè !

On doit par exemple dire :

  • "sè-te à vous" pour "C'est à vous" et non "sè à vous",
  • "sè-te adorable" pour "C'est adorable" et non "sè adorable",
  • "sè-te évident" pour "C'est évident" et non "sè évident",
  • "sè-te encore moi" pour "C'est encore moi" et non "sè encore moi",
  • "sè-te idiot" pour "C'est idiot" et non "sè idiot",
  • "sè-te insensé" pour "C'est insensé" et non "sè insensé",
  • "sè-te obligatoire" pour "C'est obligatoire" et non "sè obligatoire",
  • "sè-te occupé" pour "C'est occupé" et non "sè occupé",
  • "sè-te un bel homme" pour "C'est un bel homme" et non "sè un bel homme",
  • "sè-te un enfant" pour "C'est un enfant" et non "sè un enfant",
  • "sè-te une occasion" pour "C'est une occasion" et non "sè une occasion,
  • ou "sè-te une réussite" pour "C'est une réussite" et non "sè une réussite".

Je suis proprement exaspéré par cette faute de prononciation.

Elle n'existait pratiquement pas il y a encore une dizaine années et elle s'est répandue au point d'affecter désormais une grande partie - voire une majorité - de nos journalistes et hommes politiques !

Tendez l'oreille si vous n'y avez encore pas prêté attention : je vous promets que vous n'allez pas être déçu !

Et ma fureur est d'autant plus grande que - compte tenu de la façon dont de plus en plus de gens ne savent plus écrire sans les intervertir une fois sur deux les mots "ces" et ses" - je finis par soupçonner toutes les personnes incapables de prononcer correctement ce "t" suivi d'une voyelle... de ne même pas savoir comment s'écrit ce mot "c'est" et de prononcer tous les "sè" sans liaison afin d'être sûr de ne pas se ridiculiser !

Pourquoi dire : "Le click and collect" ?

Et pas simplement : "Le CLIQUER et EMPORTER" !

Également appelé "Check and reserve" ("Vérifier et réserver") ou "Click and pick up" ("Cliquer et enlever"), ce mode de vente permet au client de passer dans un magasin emporter les produits commandés en ligne et disponibles localement.