On ne dit pas : "La mère de Mia ne se trouve pas dans son domicile" !

La journaliste française de CNews Jeanne Quancard

Comme a pu le déclarer, le 13 avril 2021, la journaliste française Jeanne Quancard, envoyée spéciale à Épinal (88), dans l'émission Midi News, sur la chaîne d'information en continu CNews.

Mais : "La mère de Mia ne se trouve pas À son domicile" !

Ou : "La mère de Mia ne se trouve pas dans SA MAISON", "La mère de Mia ne se trouve pas dans SON APPARTEMENT" ou "La mère de Mia ne se trouve pas dans SON LOGEMENT" !!

On ne dit pas : "Tu fais une supériorité numérique sur lui" !

L'ancien joueur de football français Ludovic Obraniak

Comme a pu le déclarer, le 13 avril 2021, l'ancien joueur international de football franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak, dans l'émission vespérale d'olivier Ménard "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Tu CRÉES une supériorité numérique EN SA DÉFAVEUR" !

 

 

Pourquoi dire : "Le frenchy" ?

La journaliste sportive française France Pierron

Comme l’a déclaré, le 06 avril 2021, la journaliste sportive française France Pierron, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Et pas simplement : "Le français" !

On ne dit pas : "Je mets ça en perspective avec les matchs qu'ont a assisté" !

Le journaliste sportif français Sébastien Tarrago

Ainsi que l'a malheureusement déclaré - à deux reprises qui plus est ! - le 14 avril 2021, le journaliste sportif français Sébastien Tarrago, dans l'émission vespérale d'oilvier Ménard "lLÉquipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais, à tout le moins : "Je mets ça en perspective avec les matchs AUXQUELS ont a assisté" !

Et idéalement : "Je mets ça en perspective avec les matchs AUXQUELS NOUS AVONS assisté" !

Pour cette faute de grammaire indigne d'un journaliste professionnel expérimenté, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Est-ce-qu'on a suffisamment une remontée d'information ?" !

La journaliste française Sonia Mabrouk, présentatrice de l'émission quotidienne "Midi News", sur la chaîne de télévision française d'information en continu CNews

Comme a pu le déclarer la journaliste française Sonia Mabrouk, le 17 mars 2021, dans son émission Midi News, sur la chaîne de télévision française d'information en continu CNews.

Mais : "Est-ce-quE L'on a une remontée d'information SUFFISANTE ?" !

Parce qu'elle a accumulé ce jour là, en a peine vingt minutes, pas moins de sept tournures de phrases, sinon fautives, du moins - pour moi - indigne d'une professionnelle du verbe expérimentée comme elle peut l'être, je lui décerne donc mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Sixième ou septième, c'est à peu près le spot, où on peut l'attendre" !

Le journaliste sportif français Grégory Schneider

Comme a pu le déclérer, le 16 avril 2021, le journaliste sportif français Grégory Schneider, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Sixième ou septième, c'est à peu près le NIVEAU, où on peut S'attendre À LE TROUVER" !

Parce ce que je trouve vraiment particulièrement absurde d'utiliser ici un mot anglais, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Voire même au sein de leur famille politique" !

L'analyste électoral français Jean-Daniel Lévy (© Baptiste Raynal)

Comme a pu le déclarer, le 17 avril 2021, l'analyste électoral français Jean-Daniel Lévy, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "VOIRE au sein de leur famille politique" !

Pour cet impardonnable pléonasme, je ne peux que lui décerner mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "On dirait ton corps i' t'fait plus confiance" !

L'humoriste français Kev Adams

Comme le déclare l'humoriste français Kev Adams, dans l'émission "Le gala : Montreux Comedy Festival fête ses 30 ans", rediffusée le 13 avril 2021, sur la chaîne de télévision publique France 2.

Mais, à tout le moins : "On dirait QUE ton corps iL NE tE fait plus confiance" !

Et idéalement : "On dirait QUE ton corps NE tE fait plus confiance" !

"Kinder CéréAlé".

Un paquet de céréales Kinder CéréAlé

Tel est le nom du produit que la marque ombrelle Kinder, du groupe agro-alimentaire italien Ferrero, ose nous vanter dans ses publicités télévisées françaises d'avril 2021...

L'adjectif "céréalé" n'a naturellement jamais existé que dans l'imagination de leurs putassiers services mercatiques, et pas en français !

Mais il est hélas à craindre que, si ce fichu produit rencontre le succès, nos charmants bambins auront tôt fait de nous réclamer un bol de lait bien "céréalé"... quand ce ne sera pas de davantage "céréaler" leur lait !

Parce que je trouve lamentable et destructeur ce type de pratique, je décerne sans hésiter à cette marque mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Patatrac" !

L'ancien joueur de football international français Olivier Rouyer

Comme l'a déclaré, le 07 avril 2021, l'ancien joueur de football international français Olivier Rouyer, dans l’émission vespérale "L’Équipe du Soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "PATATRAS !" (pa-ta-tra) !

Merci au journaliste Didier Roustan de l'avoir repris en ce sens, ainsi qu'il se permet parfois de le faire avec certains de ses collègues de cette émission, malheureusement fâchés avec le français.

 

On ne dit pas : "Il a fait sa formation" !

La commissaire-priseur française Delphine Fremeaux-Lejeune, experte dans l'émission "Affaire conclue", sur la chaîne de télévision publique française France 2

Comme l'a déclaré, le 09 avril 2021, la commissaire-priseur française Delphine Fremeaux-Lejeune, dans l'émission "Affaire conclue", présentée par Sophie Davant, sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais : "Il a EFFECTUÉ sa formation" !

Parce qu'elle accumule les formules incorrectes de ce type lors de chacune de ses interventions dans cette émission, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".