224e pays ou territoire, ce 25 mai 2022, avec un premier lecteur au Groenland !

Carte du Groenland

Le Groenland est un pays constitutif du royaume du Danemark et un territoire d'outre-mer associé à l'Union européenne, situé entre les océans Arctique et Atlantique, à l'Est de l'archipel Arctique, au Nord-Est de l'Amérique du Nord.

Localisation du Groenland

Bien qu'appartenant physiographiquement au continent nord-américain, le Groenland a été politiquement et culturellement associé à l'Europe - en particulier à la Norvège et au Danemark, les puissances coloniales, ainsi qu'à l'île voisine d'Islande - pendant plus d'un millénaire.

Le Groenland est la deuxième plus grande île du monde. Plus des trois quarts de son territoire sont couverts par la seule calotte glaciaire contemporaine en dehors de l'Antarctique. Avec une population de 56 562 habitants au 1er janvier 2022, il est le pays le moins densément peuplé au monde.

Capitale

Plus d'un tiers des Groenlandais (19 200) vit à Nuuk, capitale et plus grande ville du Groenland.

Elle se situe sur la côte Ouest, à l'embouchure du fjord de Nuuk, à environ 240 km au Sud du cercle polaire arctique, ce qui en fait la capitale la plus septentrionale du monde.

Nuuk, la capitale du Groenland

Habitée par les Vikings dès le Xe siècle et par les populations inuites depuis le XIIIe siècle, la ville fut fondée en 1729 par le missionnaire norvégien Hans Egede, sous le nom de Godthåb ("bonne espérance"), la Norvège étant, à l'époque, tout comme le Groenland, sous la souveraineté danoise.

Elle fut la première ville de l’île, au sens européen du terme, et est aujourd'hui le siège du Gouvernement et des institutions, ainsi que le plus grand centre culturel, économique et commercial du pays.

Peuplement et colonisation

Le Groenland a été habité pendant au moins les 4 500 dernières années par des peuples de l'Arctique dont les ancêtres ont migré depuis ce qui est aujourd'hui le Canada.

Les Vikings se sont installés dans la partie Sud, alors inhabitée, du Groenland, à partir du Xe siècle, y fondant des colonies médiévales qui n'auraient pas dépassé 2 à 6 000 habitants, puis ces implantations auraient disparu vers 1500 apr. J.-C..

Les peuples inuits actuels sont arrivés au XIIIe siècle.

Au début du XVIIIe siècle, la Scandinavie et le Groenland ont repris contact l'un avec l'autre, et le royaume de Danemark et de Norvège a établi sa souveraineté sur l'île en fondant des compagnies coloniales.

Le Danemark-Norvège a revendiqué le Groenland pendant des siècles.

Le Groenland a été colonisé il y a plus de mille ans par les Norvégiens, qui avaient déjà colonisé l'Islande pour échapper aux persécutions du roi de Norvège et de son gouvernement central. C'est depuis le Groenland et l'Islande que les Norvégiens auraient pris la mer pour découvrir l'Amérique - près de 500 ans avant Christophe Colomb - et tenté de coloniser la terre.

Bien que sous l'influence continue de la Norvège et des Norvégiens, le Groenland n'était pas formellement sous la couronne norvégienne avant 1262. Le royaume de Norvège s'est étendu et devient une puissance militaire jusqu'au milieu du XIVe siècle. Mais la Norvège fut considérablement frappée par la peste noire, avec un nombre de morts supérieur à celui du Danemark, l'obligeant à accepter une union avec ce dernier dans laquelle le gouvernement central, l'université et d'autres institutions fondamentales étaient situés à Copenhague. Ainsi, les ressources des deux royaumes ont fusionné, la Norvège devenant ainsi la partie la plus faible et perdant également sa souveraineté sur le Groenland en 1814 lors de la dissolution de l'union. Le Groenland devint alors une colonie danoise, puis une partie de la communauté du royaume du Danemark en 1953, en vertu de la Constitution du Danemark.

En 1973, le Groenland rejoint la CEE (Communauté Economique Européenne) avec le Danemark. Cependant, lors d'un référendum en 1982, une majorité de la population a voté en faveur d'un retrait du Groenland de la CEE, retrait qui sera par la suite étendu à l'Union européenne. En 1984, le Danemark a signé un traité modificatif avec la Communauté européenne pour préciser la situation du Groenland. Ce territoire a été retiré des accords sur la CECA (Communauté Européenne du Charbon et l'Acier) et des accords de la communauté européenne de l'énergie atomique. Des dispositions particulières ont été convenues pour protéger la pêche. Le Groenland bénéficie néanmoins de la libre circulation des Européens au sens de la convention de Schengen.

En 1979, le Danemark accorde une autonomie interne au Groenland, et le 25 novembre 2008, les Groenlandais se sont prononcés par référendum consultatif sur la perspective d'une autonomie renforcée, la proposition étant approuvée par 75 % des suffrages exprimés. Le Parlement danois a ensuite voté la loi sur l'autonomie renforcée du Groenland, promulguée le 19 mai 2009 et entrée en application le 21 juin 2009. Le Danemark cède à son ancienne colonie 32 domaines de compétences, dont ceux de la police et de la justice. La politique monétaire, la défense et la politique étrangère restent toutefois sous contrôle danois.

Étymologie

Ce sont les anciens colons scandinaves qui ont donné au pays le nom de Groenland.

Dans les sagas islandaises, il est dit que l'Islandais d'origine norvégienne Erik le Rouge fut chassé d'Islande pour meurtre. Avec sa famille élargie et ses esclaves, il partit à bord de navires pour explorer la terre glacée connue pour se situer au Nord-Ouest. Après avoir trouvé une zone habitable et s'y être installé, il l'a nommée Groenland, littéralement "terre verte", soi-disant dans l'espoir que le nom serait agréable pour attirer des colons.

Le nom du pays en groenlandais est "Kalaallit Nunaat" ("terre des Groenlandais").

Géographie

Le Groenland est situé au Nord-Est de l'Amérique du Nord.

Il est bordé au Sud-Est par l'océan Atlantique, à l'Est par la mer du Groenland, au Nord par l'océan Arctique et à l'Ouest par la mer de Baffin.

Il est frontalier du Canada à l'Ouest, de l'autre côté de la mer de Baffin, et de l'Islande à l'Est, dans l'océan Atlantique.

La superficie totale du Groenland est de 2,166 millions de km2 (y compris d'autres îles côtières mineures), dont la calotte glaciaire couvre 1,71 million de km2 (soit 81 % du territoire), avec une épaisseur atteignant près de trois kilomètres de glace au centre, soit un volume d'environ 2,85 millions de kilomètres cubes.

La calotte glaciaire du Groenland vue par la NASA

Le Groenland est la plus grande île non continentale du monde, le troisième plus grand pays d'Amérique du Nord ainsi que le plus grand territoire dépendant dans le monde.

Il possède également le plus grand parc national au monde.

Calotte glacière

L'inlandsis du centre du pays est bordé de reliefs montagneux modérés entre lesquels s'écoule la glace par des glaciers. De certains d’entre eux se détachent des icebergs qui sont entraînés au large par les courants. C'est le cas à Ilulissat où les plus gros icebergs de l'hémisphère Nord sont produits. En 1912, c'est l'un d'eux que heurta le célèbre Titanic.

Sous cet inlandsis se trouve un grand canyon. Découvert en 2013 grâce à des observations satellitaires, ce canyon, qui traverse toute la partie Nord-Ouest de l'île, mesure au moins 750 kilomètres de long et 800 mètres de profondeur par endroits, ce qui en fait le plus grand au monde.

Une étude menée par le scientifique français Paul-Émile Victor en 1951 concluait que sous la calotte glaciaire, le Groenland est composé de trois grandes îles. Cette hypothèse est contestée, mais si elle est vérifiée, ces îles seraient séparées par d'étroits détroits atteignant la mer au fjord glacé d'Ilulissat, au Grand Canyon du Groenland et au Sud de Nordostrundingen.

Les sommets les plus hauts du pays sont situés sur la côte Est. Le point culminant est le mont Gunnbjørn, haut de 3 733 mètres. Le plus connu est le mont Forel (3 360 mètres), qui porte le nom du professeur suisse François-Alphonse Forel qui, en 1912, organisa une souscription pour financer une expédition suisse au Groenland. Un autre mont proche porte le nom de Paul-Émile Victor, l'explorateur et ethnologue français. Deux autres Français ont contribué à la connaissance de ce pays : Jean-Baptiste Charcot et Jean Malaurie.

Entre 1992 et 2018, le Groenland a perdu environ 3 900 milliards de tonnes de glace. Cette perte s'accélère et pourrait exposer 100 millions de personnes dans le monde à des inondations annuelles d’ici la fin du siècle.

La fonte de la calotte glaciaire au Groenland

D’après l’Institut technique du Danemark, la vitesse de la fonte des glaciers du Groenland a été multipliée par quatre entre 2003 et 2013.

Le 1er août 2019, le Groenland a connu des taux de fonte parmi les plus élevés de tous les temps, car celui-ci a perdu, et va commencer à perdre régulièrement entre 11 et 12,5 milliards de tonnes de glace par jour, alors que, même dans le scénario le plus pessimiste, une perte de glace si rapide n'était pas attendue avant 2050.

La fonte de la calotte glaciaire au GroenlandLa fonte de la calotte glaciaire au Groenland

La calotte s'est formée il y a 4,1 millions d'années, durant le Pliocène. Les précipitations neigeuses qui s'accumulent au centre de l'île, se transforment progressivement en glace et assurent théoriquement la pérennité de cette calotte. Ce désert de glace, représentant 80 % de la surface de l'île, est très inhospitalier.

Températures

On y trouve des températures extrêmes été comme hiver, des vents violents et un sol fait de glace, impropre au développement d'une vie animale.

En hiver, dans le Nord du Groenland, le soleil disparaît presque totalement pendant plus de trois mois. La température moyenne avoisine - 30 °C et il souffle un vent violent. Tandis que l'intérieur du Groenland connait un climat d'inlandsis, les températures moyennes en bord de mer varient de - 15 °C dans le Nord à 0 °C dans le Sud.

- 69,6 °C est le record de froid absolu dans l'hémisphère Nord, mesuré dans la station météorologique automatique de Klinck à environ 3 200 mètres, le 22 décembre 1991.

Un froid polaire

En hiver, la bande côtière montagneuse est cernée par la banquise à l'exception du Sud-Ouest de l'île (environ jusqu’à la capitale Nuuk). En effet, une branche du courant du Gulf Stream y empêche la mer de geler. La côte n'en bénéficiant pas, elle possède un climat plus hostile et un dégel de la banquise plus court.

Végétation

La végétation du Groenland est constituée en très grande majorité de toundra, une végétation basse et pauvre composée de mousses et herbes poussant dans les zones polaires qui occupent une grande partie du Groenland hors inlandsis. Il ne pousse que quelques arbustes, tels les bouleaux rampants, qui sont une adaptation de la végétation aux conditions très rudes du milieu, en particulier des vents desséchants. Il n'existe que deux petites zones à l'abri des vents qui sont pourvues d'arbres, toutes situées dans le Sud de l'île.

Toundra au Groenland (Crédit photo : Hannes Grobe. Certains droits réservés : Licence Creative Commons)
Toundra au Groenland (Crédit photo : Hannes Grobe. Certains droits réservés : Licence Creative Commons)

Source : wikipedia.org

223e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 11 mai 2022 avec un premier lecteur aux Tonga !

Localisation des îles Tonga

Les Tonga, en forme longue "Le royaume des Tonga", sont un État de Polynésie, situé dans l'Ouest de l'océan Pacifique Sud, à 744 km à l'Est-Sud-Est des îles Fidji et à 875 km au Sud de Wallis-et-Futuna.

Étymologie

Le mot "tonga" vient du mot fongien "fakatonga", qui signifie "vers le Sud", car l'archipel est le groupe le plus méridional des îles de la Polynésie centrale.

Géographie

Les îles Tonga constituent un archipel d'environ cent soixante-dix îles et îlots, répartis en trois grands groupes :

  • le groupe Tongatapu (au Sud),
  • le groupe Haʻapai (au centre),
  • et le groupe Vavaʻu (au Nord).

Carte des îles Tonga

Autrefois appelées "Îles des Amis", elles forment aujourd’hui un royaume indépendant membre du Commonwealth, au climat tropical, chaud et humide (2,97 m de précipitations annuelles dans les îles les plus septentrionales).

Les Tonga ont une superficie de 748 km2 (Berlin en fait 892) et la capitale est Nukuʻalofa ("La patrie de l’amour" en tongien) sur l'île de Tongatapu.

Le palais royal des Tonga à Nuku'alofa
Le palais royal des Tonga à Nuku'alofa

Le pays compte environ 106 000 habitants (dont 24 000 dans la capitale), auxquels s'ajoutent environ 45 000 Tongiens vivant à l'étranger, surtout en Australie, en Nouvelle-Zélande ou aux Îles Fidji.

Le 31 décembre 1999, l'archipel des Tonga fut le premier pays au monde à passer à l'an 2000, puis le 1er janvier 2001, à passer au XXIe siècle.

Histoire

En 1616, certaines des îles de l'archipel des Tonga, dont Niue, sont aperçues par les navigateurs néerlandais Willem Schouten et Jacob Le Maire. Le 21 janvier 1643, Abel Tasman découvre Tongatapu et visite une partie des îles.

Entre 1773 et 1777, le navigateur et explorateur britannique James Cook prend contact avec les insulaires de Tongatapu. Il baptise l'archipel "Îles des Amis" ("Friendly Islands") en raison de l'accueil chaleureux qu'il y a reçu... malgré le massacre de plusieurs de ses hommes.

En 1845, les îles sont unies en un royaume. Elles deviennent une monarchie constitutionnelle en 1875 et un protectorat britannique le 18 mai 1900. Et l’archipel acquiert son indépendance le 4 juin 1970.

Actualité récente

Le 15 janvier 2022, les Tonga ont été victimes de l'éruption d'un volcan sous-marin ayant occasionné un tsunami d'un mètre vingt, une catastrophe qui a touché plus de 80% de la population et provoqué la mort de trois personnes.

Le tsunami aux Tonga du 15 janvier 2022

Source : wikipedia.org

Mois d’avril 2022 décevant pour J’aime les mots.

Statistiques
  • avec 152 580 visiteurs différents (contre 152 430 en mars, mais avec 1 jour de moins),
  • dont 143 408 via Google et les moteurs de recherche (contre 145 319 en mars),

Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour, comme d’habitude, sur la page "Statistiques du blogue" : https://jaimelesmots.com/statistiques/

222e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 9 avril 2022, avec un premier lecteur aux Îles Vierges britanniques !

Carte des Îles Vierges britanniques

Ce sixième nouveau pays ou territoire en 30 jours est un archipel des Antilles et un territoire d'outre-mer du Royaume-Uni.

Géographie

Les îles Vierges britanniques sont un groupe d'une cinquantaine d'îles faisant partie des Antilles, dont seulement 16 sont habitées.

D'une superficie totale de 153 km2 (186 pour Aix-en-Provence (13), où je demeure), elles sont situées dans la mer des Caraïbes, à l'Est des îles Vierges des États-Unis.

Localisation des Îles Vierges britanniques

L'île principale, Tortola, sur laquelle se situe Road Town, la capitale, n'est séparée de Saint John, aux îles Vierges des États-Unis, que par 2,3 kilomètres. À l'Est, l'île de Virgin Gorda se situe à 127 km à l'Ouest-Nord-Ouest de l'extrémité occidentale de l'île d'Anguilla.

Localisation des Îles Vierges britanniques

Les principales îles habitées sont Tortola, Virgin Gorda, Anegada, Jost Van Dyke, Peter Island et Salt Island.

Carte des Îles Vierges britanniques

 

Les Îles Vierges britanniques comptent environ 30 000 habitants, dont environ 13 000 à Road Town, la capitale.

Road Town, la capitale des Îles Vierges britanniques, sur l'île de Tortola

Histoire

Les îles Vierges furent découvertes par Christophe Colomb lors de son deuxième voyage en 1493, qui aurait nommé les îles en l'honneur de sainte Ursule, connue dans la légende des onze mille vierges.

Délaissées par les Espagnols qui préféraient les contrées plus riches, l'archipel devint le repaire idéal des anciens pirates, les nouveaux boucaniers anglais, français et néerlandais qui sillonnèrent la mer des Caraïbes pour perpétrer leurs raids contre l'Armada espagnole.

Colonisées en 1648 par les Néerlandais et annexées par les Anglais en 1672, elles furent également disputées par les Français, les Espagnols et les Danois.

Économie

L’économie des îles Vierges britanniques est étroitement liée à son statut de paradis fiscal, qui en fait l'un des pays les plus prospères des Caraïbes, les services financiers comptant pour environ 60 % du PIB.

Les sociétés présentes sur les îles Vierges britanniques, tout comme leurs cousines les îles Caïmans, ne paient en effet aucune taxe.

Et l'impôt sur le revenu n'y est que de 8 % après une déduction de base de 10 000 $.

Les deux autres pôles d’activités des îles Vierges britanniques sont le tourisme et le nautisme.

Source : wikipedia.org

221e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 7 avril 2022, avec un premier lecteur à Saint-Marin !

Localisation de La Sérénissime république de Saint-Marin, plus petite république d'Europe et plus ancienne république du monde

La Sérénissime république de Saint-Marin ou république de Saint-Marin (San Marino en italien), est un micro-État européen enclavé à l'intérieur de l'Italie.

Carte de La Sérénissime république de Saint-Marin, plus petite république d'Europe et plus ancienne république du monde

Avec ses 61 km2, il est le troisième plus petit État d'Europe après le Vatican et Monaco, et le cinquième au monde après ces deux mêmes États, Nauru et Tuvalu.

C’est aussi la plus petite république d'Europe et la plus ancienne république au monde existante de manière continue jusqu'à aujourd'hui, avec un système constitutionnel qui remonte au XVIe siècle, sa constitution datant de 1600.

Et le premiere pays d’Europe de l’Ouest a avoir un gouvernement communiste (entre 1945 et 1957, en coalition avec le Parti socialiste saint-marinais) et surtout le premier pays au monde dans lequel un parti communiste est arrivé au pouvoir à la suite d’élections libres.

Localisation de La Sérénissime république de Saint-Marin, plus petite république d'Europe et plus ancienne république du monde

Enclavé à l’intérieur de l’Italie, entre l'Émilie-Romagne et les Marches, Saint-Marin compte environ 34 000 habitants dont 4 000 à Saint-Marin, sa capitale .

Saint-Marin, capitale de La Sérénissime république de Saint-Marin, plus petite république d'Europe et plus ancienne république du monde

L'équipe nationale de football créée en 1986 n’a pour l’instant gagné qu’une seule fois, lors d’un match amical, le 29 avril 2004, face au... Liechtenstein.

Source : wikipedia.org

Joli mois de mars 2022 pour J’aime les mots !

Une courbe de croissance
  • avec 152 430 visiteurs différents en mars (contre 129 317 en février... mais avec 3 jours de plus),
  • dont 145 319 via Google et les moteurs de recherche (contre 122 276 en février),
  • avec des lecteurs dans 220 pays ou territoires désormais, puisque j’ai obtenu ce mois-ci mes premiers lecteurs dans l’Île de Man, dans les Îles Vierges américaines, à Svalbard et Jan Mayen, ainsi qu’au Vatican !

Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour, comme d’habitude, sur la page "Statistiques du blogue" : https://jaimelesmots.com/statistiques/

220e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 31 mars 2022, avec un premier lecteur sur l'Île de Man !

Localisation de l'Île de Man

L’île de Man est un territoire de 571 km2, formé d’une île principale et de quelques îlots situés en mer d’Irlande, au centre des îles Britanniques.

Carte de l'Île de Man

L’île de Man est une dépendance directe de la Couronne britannique, étant une propriété du souverain britannique, qui agit en qualité de "seigneur de Man" mais lui laisse une large autonomie politique et économique. Du fait de ce statut et d’une politique fiscale très avantageuse, elle est considérée comme l’un des lieux privilégiés par l’évasion fiscale, acquérant une réputation de paradis fiscal.

L’île de Man devient un royaume viking au Moyen Âge, mais l’influence anglo-saxonne s’y fait sentir. Les scandinaves y ont fondé un système politique basé sur le principe des "citoyens libres" et s’organisant autour du Tynwald qui serait le plus ancien parlement en fonctionnement continu du monde.

Elle fait aujourd’hui partie des six nations celtiques (avec l’Irlande, les Cornouailles, la Bretagne, l’Écosse et le pays de Galles) reconnues par le Congrès celtique et la Ligue celtique.

L'île de Man compte environ 85 500 habitants, dont environ 27 000 à Douglas, sa capitale.

Source : wikipedia.org

219e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 28 mars 2022, avec un premier lecteur à Svalbard et Jan Mayen !

Svalbard et Jan Mayen sont deux territoires norvégiens distincts situés dans l’océan Arctique :

  • l’archipel de Svalbard (ou plus souvent "l’archipel du Spitzberg" en français, bien que le nom de Spitzberg ne désigne normalement que la plus grande île de l’archipel),

Archipel norvégien du Svalbard

  • et l’île Jan Mayen, (non loin du Nord-Est de l’Islande, ou à l’Est du Groenland et à l’Ouest de la Norvège continentale),

Île norvégienne de Jan Mayen

Ces deux territoires ne sont pas administrés sous la même juridiction territoriale, puisque l’île Jan Mayen l’est par le comté de Nordland et l'archipel de Svalbard constitue un territoire de la Norvège.

Ces deux territoires, sont géographiquement considérés comme européens, bien que Jan Mayen se situe (comme l’Islande) sur la ligne de fracture océanique séparant l’Europe de l’Amérique.

  • Le Svalbard est un archipel de 62 050 km2, situé dans l'océan Arctique, entre le Groenland à l'Ouest, l'archipel François-Joseph à l'Est et l'Europe continentale au Sud.

Localisation de l'archipel norvégien du Svalbard

Comptant plus de 30 îles, il fut découvert par le navigateur néerlandais Willem Barents en 1596 et il constitue la terre la plus septentrionale de la Norvège et l'un de ses territoires.

Les trois îles principales sont Spitsbergen (ou Spitzberg) (39 000 km2), Nordaustlandet (14 600 km2) et Edgeøya (5 000 km2).

Carte de l'archipel norvégien du Svalbard

À l'exception de neuf habitants sur l'île aux Ours située à 238 km plus au Sud, ses 2 321 habitants se trouvent sur Spitzberg, la seule autre île habitée et la plus grande de l'archipel.

Territoire norvégien autonome et démilitarisé, il n'est pas soumis à la fiscalité norvégienne. Sa superficie n'est pas incluse dans celle de la Norvège et il n'est membre ni de l'espace Schengen, ni de l'AELE (Association Européenne de Libre-Echange.

Le statut de neutralité du Svalbard permet à n'importe quel pays d'exploiter librement les ressources locales, ce que fit longuement l'URSS en établissant et en administrant une colonie russe dans l'archipel norvégien pour exploiter une mine. La population russe dépassait même la population norvégienne jusque dans les années 1990.

C'est lorsque la Norvège récupéra l'administration du Spitzberg, en 1925, qu'elle décida de le rebaptiser Svalbard, pour ne réserver le nom de Spitzberg qu'à l'île principale, jusque-là appelé Spitzberg occidental (Vestspitsbergen).

  • et l’île Jan Mayen est un territoire de 377 km2, constitué d'une île située à la limite entre les mers de Norvège et du Groenland et dont l'administration est confiée au département du Nordland.

Localisation de l'île norvégienne de Jan Mayen

Après sa découverte au début du XVIIe siècle par des baleiniers, l'île n'est revendiquée par aucune nation et sert seulement de base pour la chasse à la baleine ou la chasse au renard polaire. Elle devient un lieu d'études scientifiques lors de la première année polaire internationale durant l'hiver 1882-1883. Ce n'est qu'en 1929 que la Norvège en prend la possession exclusive et l'utilise comme base météorologique dans un premier temps, puis de radionavigation à partir de 1959.

Carte de l'île norvégienne de Jan Mayen

L'île Jan Mayen étant sous l'influence d'un climat polaire, sa seule formation végétale est une toundra et sa faune est principalement composée d'oiseaux de mer.

L'île est le sommet émergé d'un volcan formé par un point chaud et culminant au Beerenberg à 2 277 mètres d'altitude.

L'éloignement de l'île Jan Mayen des terres émergées les plus proches, conjugué à la rudesse du climat, n'a pas favorisé l'implantation humaine qui se résume à des équipes scientifiques et techniques saisonnières basées à Olonkinbyen (18 personnes en 2010).

Source : wikipedia.org

218e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 9 mars 2022 : le Vatican !

Plan de la cité du Vatican

J'ai déjà consacré un article à ce qui est à la fois le plus petit État du monde et le pays le moins peuplé de la planète.

Le Vatican : plus petit État du monde et pays le moins peuplé du monde.

L'ensemble des 185 États et 33 territoires au sein desquels J'aime les mots possède des lecteurs représente désormais :

  • 98% des terres émergées de notre planète,
  • et 99,96% de ses habitants !

Les 17 territoires et 12 pays restant s'étendent en effet sur 3 millions de km2 et comptent 31,2 millions d'habitants (dont 29,7 millions au Mozambique).

Mois de février 2022 décevant pour J’aime les mots.

Statistiques

* avec 129 317 visiteurs différents (contre 139 988 en janvier, mais avec 3 jours de plus), soit une croissance de 2,27 %,

* dont 122 276 via Google et les moteurs de recherche (contre 132 809 en janvier).

Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour, comme d’habitude, sur la page "Statistiques du blogue" : https://jaimelesmots.com/statistiques/

 

217e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 7 mars 2022 : les îles Vierges des États-Unis !

Carte des îles Vierges des États-Unis

Les îles Vierges des États-Unis ou îles Vierges américaines sont un territoire non incorporé et organisé insulaire des Antilles, englobant les îles occidentales des îles Vierges.

Composées principalement de trois îles - Saint-Thomas, Saint-John et Sainte-Croix - elles étaient une possession danoise jusqu'à leur rachat par les États-Unis en 1917.

Carte des îles Vierges des États-Unis

Les îles Vierges des États-Unis comptent environ 106 000 habitants (= Caen (14) ou Mulhouse (68)), dont 19 000 dans la capitale, Charlote-Amélie, nommée ainsi en l'honneur de la reine Charlotte-Amélie de Hesse-Cassel (1650-1714), reine consort de Christian V de Danemark.

La reine Charloote-Amélie de Hesse-Cassel

Elles se situent dans la mer des Caraïbes, à environ 60 km à l'Est de l'île de Porto Rico, et figurent, à la suite des îles Vierges espagnoles (qui dépendent de Porto-Rico), parmi les premières îles de l'arc des Petites Antilles.

Localisation des îles Vierges des États-Unis

D'une superficie totale de 346 km2 (Marseille = 240 km2), elles sont composées de trois îles principales :

  • Saint-Thomas (83 km2),
  • et Saint-John (52 km2), situées dans le prolongement Ouest-Sud-Ouest des îles Vierges britanniques,
  • ainsi que Sainte-Croix (217 km2), à 58 km au Sud de l'île Saint-John et à 91 km au Sud-Est de l'île de Porto Rico,

Auxquelles s'ajoutent une cinquantaine d'îlots, plus petits et pour la plupart inhabités.

Curieusement (*), les îles Vierges des États-Unis sont le seul territoire américain où l'on roule à gauche !

On circule à gauche dans les îles Vierges des États-Unis (ici à Charlotte-Amélie, la capitale)

(*) : compte tenu de ce que l'on roule à droite au Danemark ainsi qu'aux États-Unis d'Amérique.

Source : wikipedia.org

Bon début d’année 2022 pour J’aime les mots.

Statistiques
  • avec 139 988 visiteurs différents en janvier (contre 130 023 en décembre),
  • dont 132 809 via Google et les moteurs de recherche (contre 124 167 en décembre).

Les 150 000 visiteurs différents auraient normalement dûs être atteints ce mois-ci, mais une incroyable négligence de ma part a malheureusement réduit à zéro la fréquentation du blogue durant un peu plus de 48 heures : j’avais oublié de renouveler le paiement annuel de mon nom de domaine internet...

  • J’aime les mots a décroché un superbe nouveau record de fréquentation quotidienne, avec 6 709 visiteurs le 11 janvier 2022 !

Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour, comme d’habitude, sur la page "Statistiques du blogue" : https://jaimelesmots.com/statistiques/