"Être dans l'ADN de quelque chose ou de quelqu'un" ou "Ne pas être dans l'ADN de quelque chose ou de quelqu'un".

Je ne supporte plus ces formules à la mode, outrageusement employées depuis quelques années désormais par nos journalistes et hommes politiques, ainsi que par tous ceux qui croient bon de les imiter, et signifiant :

  • "Être dans l'ADN de quelque chose ou de quelqu'un" : être constitutif de cette chose ou de cette personne, en constituer sinon l'essence même, du moins un élément essentiel.

On dit par exemple : "La laïcité est dans mon ADN".

  • et "Ne pas être dans l'ADN de quelque chose ou de quelqu'un" : ne pas en constituer un élément essentiel.

On dit par exemple : "Les nationalisations ne sont pas dans l'ADN de notre mouvement".

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.