On ne dit pas : "Au Biélarus" !

Ainsi qu’a pu le déclarer, le 2 novembre 2022, la politologue française Clémentine Fauconnier, dans l’émission "C dans l’air", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Mais : "Au BÉLARUS" ou "EN BIÉLORUSSIE" !

La Biélorussie ou le Bélarus, en forme longue la république de Biélorussie ou la république du Bélarus, est un pays d'Europe orientale sans accès à la mer, bordé par la Lettonie au Nord, par la Russie au Nord-Est et à l'Est, par l'Ukraine au Sud, par la Pologne à l'Ouest, et par la Lituanie au Nord-Ouest.

Localisation de la Biélorussie

Le pays, vaste plaine au climat continental, est couvert à 40 % de forêts, dont une forêt primaire abritant des espèces animales disparues du reste de l'Europe. Les principales ressources du pays, au sous-sol pauvre, sont l'agriculture et l'industrie. Dans le Sud du pays se trouve la région historique de Polésie, dont la partie orientale, difficile d'accès, surtout pour les étrangers, reste contaminée par les radiations de l'explosion en 1986 de la centrale nucléaire de Tchernobyl, de même que le Nord de l'Ukraine.

Le pays fait partie du foyer d'origine des langues slaves. Son territoire fut autrefois inclus dans de grandes puissances : la Rus' de Kiev, le grand-duché de Lituanie, la république des Deux Nations, l’Empire russe et l’URSS. Au sein de cette dernière, la Biélorussie fut l'une des républiques soviétiques.

Un pays indépendant depuis le 26 décembre 1991

La Biélorusse devient indépendante lors de la dislocation de l'URSS.

En 1994, Alexandre Loukachenko est élu premier président de la République, un poste qu'il occupe encore en 2022. Les relations avec la Russie sont très étroites, notamment linguistiquement et économiquement ; les deux pays ont même envisagé de s’unir.

Dans les années 1990, comme son voisin russe, la Biélorussie a adopté l'économie de marché, mais a limité la privatisation de son industrie et de son agriculture. Les inégalités y sont moins fortes qu'en Russie. La Biélorussie a ainsi conservé un système d’État-providence reposant notamment sur la gratuité de l'éducation et de la santé7. Depuis juillet 2010, la Biélorussie, la Russie et le Kazakhstan ont formé une union douanière, supprimant notamment les contrôles à leurs frontières communes.

La plupart des gouvernements et médias occidentaux considèrent la Biélorussie comme l’un des derniers régimes autoritaires d’Europe. La vague de démocratisation des pays d'Europe centrale et orientale consécutive à la chute des régimes communistes en Europe a été réprimée dès 1992, sous la présidence de Stanislaw Chouchkievitch. Le président Loukachenko, ainsi que la majorité de ses proches collaborateurs, sont interdits de visa au sein de l’Union européenne et aux États-Unis en février 2011, en raison de pratiques politiques qualifiées de dictatoriales et répressives. Mais l’UE abandonne ces sanctions en 2016, en raison de la crise ukrainienne et du rôle médiateur qu’y a joué la Biélorussie. À partir de l’été 2020, en raison de sa réélection avec un score de 80 % considérée comme entachée de lourdes fraudes, Alexandre Loukachenko fait face au soulèvement d’une partie de sa population qui manifeste régulièrement et massivement son mécontentement.

En 2021, la Biélorussie met en place des vols et des déplacements internes pour faciliter le transit de migrants vers l'UE, d'abord vers la Lituanie, puis vers la Lettonie et la Pologne, menant à une crise frontalière avec l'Union européenne. En février 2022, le pays sert de base arrière à l'armée russe pour l'attaque militaire de l'Ukraine par la frontière nord de cette dernière.

Toponymie

Le nom du pays est une adaptation slave de la forme latine Russia alba, mentionnée en russe à partir de la fin du XVe siècle comme bielaïa rous. Cette forme est à l'origine des traductions françaises "Russie blanche" ou "Ruthénie blanche" que l'on rencontre dans les atlas jusqu'au début du XXe siècle.

Le nom évolue en russe à partir de 1772 et le premier partage de la Pologne : les gains territoriaux russes sont regroupés dans le gouvernement-général biélorusse (en russe Biélorous). Le calque du nom russe donne ultérieurement en français la forme "Biélorussie".

L'orthographe "Belarus" reprend l'orthographe phonétique du biélorusse, qui note ainsi une voyelle non accentuée que l'orthographe historique du russe et du polonais note comme o. Le choix du toponyme prend - en russe - une connotation politique à la chute de l'Union soviétique, "Biélorussie" pouvant être perçu comme russe ou soviétique, "Bélarus" comme nationaliste ou indépendantiste.

Depuis le 19 septembre 1991, les autorités biélorusses utilisent la forme "Bélarus". Elles demandent aux autres pays d'en faire autant, en utilisant une translittération proche du son biélorusse. La dénomination officielle de l'ONU en français est "République du Bélarus" (proposée par le gouvernement biélorusse lui-même), adaptation française de la transcription de Biélarous. La Commission d'enrichissement de la langue française, la Commission nationale de toponymie (française), les ministères français des Affaires étrangères et de l'Éducation nationale, l'Académie française, l'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) et la Commission de toponymie du Québec recommandent l'usage du terme français "Biélorussie". L'ambassadeur de Biélorussie en France a demandé à la Commission de toponymie de revoir sa position (séance du 11 décembre 2007), mais un revirement semble peu probable. Le russe est l'une des deux langues officielles de la Biélorussie ; on y trouve le terme Bélarous dans les documents imprimés en russe en Biélorussie. Le terme Biéloroussia est en revanche utilisé dans la plupart des documents en russe imprimés en Russie et ailleurs.

L'ajout de "biéla" ("blanche") à la "Rous" (ou "Ruthénie") pourrait provenir des Tatars baltiques pour désigner la partie de la "Rous" qui leur payait tribut, ou bien, au contraire, de l'adjectif "bélaïa" signifiant "franche" c'est-à-dire exemptée de tribut.

Géographie

La Biélorussie dispose de 3 098 km de frontières terrestres :

  • à l'Est, 959 km avec la Russie,
  • au Sud, 891 km avec l'Ukraine,
  • à l'Ouest, 605 km avec la Pologne,
  • au Nord-Ouest, 502 km avec la Lituanie,
  • et au Nord, 102 km avec la Lettonie.

Carte de la Biélorussie

 

D'une superficie de 207 600 km2 (le Royaume-Uni en fait 242 900) le territoire biélorusse est ouvert, sans limites naturelles précises.

Il s'agit d'une grande plaine de faible altitude (159 mètres d'altitude en moyenne), dont le point le plus élevé est le mont Chauve, appelé par les Soviétiques mont Dzerjinski (345 mètres).

Ce pays plat possède une des plus vastes régions marécageuses d'Europe (le marais du Pripiat) et est couvert de vastes forêts. Il est aussi sillonné par de grands fleuves (la Dvina et le Niémen, qui drainent les cours d'eau du Nord et de l'Ouest du pays vers la mer Baltique, et le Dniepr, qui draine ceux de l'Est et du Sud vers la mer Noire) et par de nombreuses rivières, le territoire étant ponctué de plus de dix mille lacs (le plus grand, le lac Naratch, a une superficie de 79,6 km2) qui lui valent le surnom de "pays aux yeux bleus". Les terres marécageuses ou humides occupent ainsi presque un tiers du territoire, et les forêts un autre tiers.

La Biélorussie connaît un climat continental et humide.

Population

Le pays compte environ 9,45 millions d'habitants, dont environ 2,04 millions à Minsk, la capitale (Paris en compte 2,132).

Santé

Assez curieusement, la Biélorussie possède le nombre de lits d'hôpitaux pour 1 000 personnes le plus élevé au monde. Il s’élève en 2013, selon la Banque mondiale, à 11 pour 1 000 personnes, contre 6,5 en France et 2,9 aux États-Unis.

Source : wikipedia.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.