Quels curieux animaux ! Connaissez-vous le "Kâne" ? Et le "Râne" ? Le "Fâne" non plus alors ?

Découvrez-donc ma première rencontre avec ces étranges créatures animales, que sont le "Zâne", le "Râne", le "Kâne", le "Tâne", le "Lâne", le "Nâne", le "Fâne" et le "Dâne" !

La scène se situe en fin de journée, début 1965, de l'autre côté de la Méditerranée. J'ai 3 ans et demi et je joue sur le balcon de l'appartement de mes parents. Mon père me rejoint et attire mon attention sur l'arrivée progressive, près de la fontaine, d'un petit troupeau d'ânes venus s'abreuver. Il s'agit là d'un animal que je n'ai pas encore eu le loisir de voir et je bondis donc, assez émerveillé par le spectacle si proche.

Là, commence un dialogue que n'aurai pas renié le regretté humoriste Raymond Devos ! Jugez-en plutôt :

Mon père : "Regarde Jean-Pierre les ânes qui arrivent !"
Moi : "Oh ! Y-en a beaucoup des zânes !

Troupeau d'ânes
Troupeau de "zânes"

Et y-a un petit zâne aussi là-bas !" (sic)

Mon père : "Non, Jean-Pierre, on dit un petit âne...

Ânon gambadant
Un petit "tâne"

Et - c'est ma foi vrai que c'est bien compliqué ! - un... âne !"

Un âne
Un "nâne"

Moi (pas contrariant) : "Et le grand nâne là-bas il est joli aussi !" (sic)
Mon père : "Ce n'est pas un grand nâne, mais un grand âne !"

Un âne noir
Un grand "tâne"

Moi : "Ah bon ? Comme le petit alors... Regarde papa ! Y-a quatre tânes qui boivent" (sic)
Mon père : "Euh, Jean-Pierre, on dit quatre ânes..."

Quatre ânes
Quatre "rânes"

Moi : "Encore un autre, papa ! Y-a cinq rânes qui z'ont soif !" (sic)

Mon père : "C'est compliqué, hein Jean-Pierre, parce que là il faut dire cinq ânes !"

Cinq ânes
Cinq "qânes"

Moi : "Oh là là ! Regarde ! C'est un beau kâne celui-là !" (sic)
Mon père : "Décidément tu n'as pas de chance, : ce n'est pas un beau kâne mais un bel âne !"

Âne
Un "belle" "lâne"

Moi : "Ah bon ? (toujours pas contrariant pour deux sous) Oh, regarde papa, il a un copain tout noir aussi : ça fait deux belles lânes alors !" (sic)
Mon père : "Là non plus, ça ne va pas mon chéri : ce sont deux beaux ânes !" (sic)

Deux ânes
Deux "zânes"

Moi : "Ah bon comme tout à l'heure alors ?"
Mon père (découragé) : "Euh, oui, c'est cela, si tu veux..."
Moi : "Y-en beaucoup hein maintenant !"
Mon père : "Ah ça oui alors ; tu veux qu'on les compte ensemble ? Regarde : un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit... et neuf !"
Moi : "Neuf zânes ! C'est une grande famille alors !" (sic)
Mon père : "Non, Jean-Pierre, on dit neuf ânes !"
Moi : "Mais c'est une grande famille de fânes, hein papa !" (sic)
Mon père (désespéré) : "Garrgggl ! Non Jean-Pierre, on doit dire : une famille d'ânes !"

Famille d'ânes
Une famille de "dânes"

Moi (concluant) : "Ah bon ! Pourtant tous ces dânes y sont presque pareils ! Alors c'est compliqué pour moi, hein ? (sic)

Oh t'as vu ? Là, y en a un qui trouve ça rigolo !"

Âne en train de braire
Un "lâne" qui rigole

De fait, aujourd'hui encore je pense - et sans doute partagez-vous ce sentiment avec moi - qu'il vaut mieux rire de ce problème de liaisons à géométrie variable, décidément bien compliqué !

Surtout pour les enfants et nos amis étrangers apprenants de FLE ! Et c'est donc avec une profonde compassion et un souvenir ému que je leur dédie cet article.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

1 réflexion au sujet de « Quels curieux animaux ! Connaissez-vous le "Kâne" ? Et le "Râne" ? Le "Fâne" non plus alors ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.