"Au scouille ! On m'assassbite ! T'inquéquette dont pas j'ai la bite rude !".

Sans doute une partie des garçons de ma génération (je suis né en 1961) se souvient-elle de ce pitoyable calembour des cours de récré de fin d'école primaire du début des années 1970.

Déjà tous des obsédés sexuels, n'est-ce pas !

Explication du calembour
Il résulte de la paronymie (enfin, bien approximative !) des phrases « Au scouille ! On m’assassbite ! T’inquéquette dont pas j’ai la bite rude ! » et « Au secours ! On m’assassine ! T’inquiète dont pas j’ai l’habitude ! ».

.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

2 réflexions au sujet de “"Au scouille ! On m'assassbite ! T'inquéquette dont pas j'ai la bite rude !".”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.