Qu'est-ce qui déçoit le plus un amateur de gros seins naturels en Californie ?

Réponse
Explication du calembour
Il résulte de l’homophonie entre le mot anglais « silicon » (« silicium » en français) qui est le nom du matériau semi-conducteur utilisé pour fabriquer les puces des ordinateurs et le mot français « silicone » qui est le nom du matériau utilisé notamment pour la confection des prothèses mammaires.
Le mannequin états-unien Annie Hawkins-Turner, également connue sous son nom de scène de Norma Stitz (à prononcer ène-or-meuss-ti-z pour sa paronymie avec "Enormous tits" c'est à dire "Seins énormes"), possède la plus grosse poitrine naturelle du monde. Sa taille de bonnet : 102 ZZZ. Chacun de ses seins pèse 25 kg et son tour de poitrine fait deux mètres
Le mannequin états-unien Annie Hawkins-Turner, également connue sous son nom de scène de "Norma Stitz" (à prononcer ène-or-meuss-tit-ss pour sa subtile paronymie avec... "Enormous tits" c'est à dire "Seins énormes"), possède la plus grosse poitrine naturelle du monde. Sa taille de bonnet : 102 ZZZ. Chacun de ses seins pèse 25 kg et son tour de poitrine fait deux mètres

Quel est le point commun entre un transpalette et une belle gonzesse ?

Réponse
Lorsqu’on n’en a pas, on doit décharger à la main !
Explication du calembour
Il résulte de la polysémie du verbe « Décharger », qui signifie « Éjaculer » dans le registre argotique.

Une "bombasse"

Je précise naturellement, à toutes fins utiles, qu'il s'agit là d'une vile plaisanterie sexiste, machiste, phallocrate et misogyne des années 1970.

Pfiou ! J'espère avoir pris suffisamment de précautions oratoires pour ne pas me faire traîner dans la boue par ces hordes de féministes hystériques !

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de cette autre devinette, tout aussi féministe : Quel est le point commun entre le café et la femme ?

Politiquement correct oblige, je crains que les coloriages au feutre ou au marqueur "de couleur" ne s'avèrent à l'avenir un peu tristoune... parce que manquant justement de couleurs !

Un coloriage au marqueur noir
Explication du calembour
Ne pouvant désormais plus utiliser le qualificatif de « Noir » sans risquer de se faire insulter par des hordes d’énergumènes décérébrés, j’imagine que nous allons devoir appeler « feutre de couleur », « marqueur de couleur » ou « crayon de couleur », ce que nous autres, affreux caucasiens racistes et esclavagistes, avions jusqu’ici l’infâme culot de qualifier de « feutre NOIR », « marqueur NOIR » ou « crayon NOIR ».

Pourquoi le peuple mexicain vénère-t-il ses héros révolutionnaires, fussent-ils sanguinaires ?

Réponse
Par ce qu’il très fier de ses sombres héros !

Un sombrero

Explication du calembour
Il résulte de l’homophonie entre la locution nominale « Sombres héros » et le mot espagnol ‘Sombreros » désignant le chapeau sud-américain à larges bords traditionnellement porté au Mexique.

 

 

J'ai pondu un calembour en le faisant un cappuccino :

Pourquoi les romains prenaient-ils du poids après leurs orgies ?

Réponse
Parce qu’ils mangeaient copieux !« .
Explication du calembour
Il résulte de l’homophonie entre l’adjectif « Copieux » et la locution adverbiale du registre argotique « qu’au pieu » (uniquement au lit).

Naturellement, l’adverbe « copieusement » conviendrait davantage. Mais il m’aurait privé de ce savoureux calembour.

Une orgie romaine