"Bien m'en a pris" ou "Grand bien m'en a pris" et "Mal m'en a pris" ou "Bien mal m'en a pris".

Ces différentes locutions du registre soutenu signifient respectivement que l'on a :

  • eu raison,
  • vraiment eu raison,
  • eu tort,
  • eu vraiment tort,

, de faire ce que l’on a fait, étant donné le résultat.

On dit par exemple :

  • "Bien m'en a pris d'arriver en avance car j'ai pu ainsi apercevoir mon idole".
  • "Grand bien m'en a pris de ne pas répondre comme l'avait fait mon collègue, car il a été sévèrement repris par notre patron".

Ou :

  • "Mal m'en a pris de ne pas venir ce jour là car ma gtante avait fait des crêpes, mon dessert favori !".
  • "Bien mal m'en a pris de ne pas être resté jusqu'au bout du concert car le groupe est revenu une troisième fois et a joué encore trois morceaux !".

 

1 réflexion au sujet de « "Bien m'en a pris" ou "Grand bien m'en a pris" et "Mal m'en a pris" ou "Bien mal m'en a pris". »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.