"Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément".

C'est à l'écrivain français Nicolas Boileau, dit Boileau-Despréaux, que nous devons cette superbe formule, que l'on trouve souvent, de nos jours, reformulée sous la forme "Ce quI SE conçoit bien s'énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément".

Extraite de "L’art poétique", un poème didactique de onze cents alexandrins classiques paru en 1674, elle n'a, je pense, pas pris une ride en près de 350 ans.

On ignore souvent la deuxième partie de cette citation. Ainsi que les trois phrases qui la précède, à mon sens tout aussi intéressantes : "Avant donc que d'écrire, apprenez à penser. Selon que notre idée est plus ou moins obscure, L'expression la suit, ou moins nette, ou plus pure".

De fait, il est rare qu'une idée ou un concept pertinent fasse l'objet d'une explication confuse ou embrouillée. Bien au contraire, ainsi que l'affirme Boileau-Despréaux, plus il est exprimé de façon simple, meilleur est-il, le plus souvent.

Sources : wikipedia.org et dicocitations.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.