"Le parapluie bulgare".

Également surnommée "La piqûre de parapluie", il s'agit d'une méthode inventée par les services secrets soviétiques pour faire pénétrer du poison dans le corps de la victime à l'aide d'un parapluie.

Cette méthode tient son nom de l'empoisonnement, le 7 septembre 1978, de l'écrivain et dissident bulgare Georgi Markov (décédé le 11 septembre 1978) par le Komitet za Darzhavna Sigurnost, les services secrets de la République populaire de Bulgarie, ainsi que de la tentative d'assassinat, le 26 août 1978, du journaliste bulgare réfugié en France Vladimir Kostov.

Le poison employé était de la ricine.

Voir également mon article sur toutes les façons de dire "Un parapluie".

Source : wikipedia.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.