"Le grec" et "le romain".

Les noms usuels des orteils ou "doigts de pied"

Au nombre de cinq, ces appendices du pied sont - chez l'Homme - analogues aux doigts de la main.

Mais, à la différence des singes, ils ne sont pas dotés d'une véritable fonction préhensile.

Ces "doigts de pied" - comme on les appelle dans le langage courant - sont constitués de trois phalanges, à l'exception du premier (le "gros orteil") qui - comme le pouce - n'en compte que deux.

Le premier est l'"hallux" ou "gros orteil" dans le langage courant.

D'où le nom des déformations "Hallux varus" et "Hallux valgus"

Le deuxième est le "secundus" ou "depasus", appelé "grec" dans le langage courant,
Le troisième est le "tertius" ou "centrus", appelé "median" dans le langage courant,
Le quatrième est le "quartus" ou "pre-exterius", appelé "romain" dans le langage courant,
Et le cinquième est le "quintus" ou "exterius", appelé "petit orteil" dans le langage courant.
Les noms usuels des orteils ou "doigts de pied"

Source : wikipedia.org

"Être remonté comme un coucou" ou "Être remonté comme un coucou suisse".

Cette expression du registre familier s'utilise, au sens figuré, pour dire d'une personne qu’elle est en colère, très énervée.

On dit par exemple : "Ce n'est pas le moment d'aller demander quelue chose à ton père, ma chérie : ton frère a plié en deux sa Mercedès neuve et ton père est remonté comme un coucou".

Ou : "Je te jure que je vais leur dire ma façon de penser : je suis remonté comme un coucou !".

Elle fait référence à la "pendule à coucou" suisse, dite - par ellipse - "coucou" ou "coucou suisse", une pendule murale à balancier apparent et au boîtier en forme de chalet, duquel surgit toutes les demi-heures, un petit oiseau mécanique criant "Coucou !", dont le fonctionnement requiert un remontage régulier à l'aide d'une clé.

Source : memphis.typepad.com et www.mots-surannes.fr

"Parler français comme une vache espagnole" ou "Parler comme une vache espagnole".

Cette curieuse locution verbale en forme d'idiotisme animalier signifie : mal parler le français, parler le français d’une manière incompréhensible.

On dit par exemple : "Je n'ai compris à ce que ce brave homme a essayé de me dire : il parlait français comme une vache espagnole".

Cette expression semble attestée depuis le milieu du XVIIe siècle, mais il existe différentes hypothèses sur son origine, qui demeure largement incertaine.

Source : wiktionary.org

 

"Le crêpe de Chine".

Cette locution nominale datant du XIXe siècle désigne une sorte de tissu de châle d’été en soie, ordinairement orné de broderies, et originairement créé à Lyon (69), au XIXe siècle comme une imitation de tissu originaire de Chine.

Il s'agit d'un tissu mat en soie fine aux reflets soyeux. Le crêpe de Chine a une texture granuleuse, avec une finition satinée élégante.

Source : wiktionary.org

"Avoir les portugaises ensablées".

J'adore cette expression du registre argotique qui signifie littéralement : avoir les oreilles bouchées.

Et donc : très mal entendre, avoir de sérieux problèmes auditifs.

Je compatis toujours avec amusement aux pauvres étrangers - ou aux français qui ignorent l'argot  ! - qui doivent réellement se demander ce qu'une si étrange formule peut bien signifier.

Sur le même thème, je vous recommande la lecture de mon article consacré à toutes les façons de reprocher à quelqu'un de ne rien entendre ou de dire que l'on entend mal.

"La gymnastique suédoise".

"La gymnastique suédoise" est une pratique sportive créée au début du XIXe siècle par le médecin et pédagogue suédois Pehr Henrik Ling.

Docteur Pehr Henrik Ling, le "père de la gymnastique suédoise"

Son objectif est de combiner les gestes classiques de la gymnastique et d'y adjoindre des exercices de kinésithérapie. Cette méthode s'appuyait sur les données d'anatomie humaine connues à l'époque et elle repose sur une décomposition analytique des mouvements du corps.

En 1978, Johan Holmsäter et une équipe de kinésithérapeutes ajoutent à cette technique des chansons modernes afin de lui donner un aspect ludique.

La gymnastique suédoise est arrivée en France en 1986 grâce à Claude et Léna Coury, un couple de Suédois formés à la méthode de Johan Holmsäter. Et elle commence à devenir populaire en 1996, pour compter aujourd'hui plus de 30.000 participants en France.

Source : wikipedia.org

 

"Le massage suédois".

Le "massage suédois" est un massage thérapeutique classique, comptant parmi les massages les plus répandus dans le monde.

Et qui constitue un moyen efficace pour soulager en particulier les courbatures, mais également la tension musculaire et le stress.

Ce type de massage a pour origine des techniques élaborées par le médecin suédois Pehr Henrik Ling, qui fût d'abord reconnu pour sa méthode de gymnastique dite "suédoise", enseignée dans son école de Stockholm.

Docteur Pehr Henrik Ling, le "père de la gymnastique suédoise"

Pour élaborer sa technique, Pehr Henrink Ling s'est inspiré de ses connaissances en physiologie et en anatomie, des concepts d'éducation physiques des peuples nordiques, de son expérience du mouvement en tant que maître d'armes et de son étude des techniques de massage ancestrales.

Ce n'est que vers 1900 que le "massage suédois" fut reconnu dans le monde, grâce à son fils, Hjalmar-Fredrik Ling (1820-1886), qui a poursuivi son enseignement et au médecin britannique Mathias Roth qui, le premier, publia un livre sur les fondements de la méthode.

Aujourd'hui, le massage suédois conserve les mouvements de base élaborés par Pehr Henrink Ling et intègre d'autres techniques adaptés à la pratique personnelle de chaque masseur.

Pratiqué directement sur la peau avec des huiles essentielles, ce massage vise à faire disparaître les tensions dans les muscles et dans les articulations, pour une plus grande détente et une meilleure amplitude des mouvements. Les différents mouvements et manoeuvres mis en oeuvre (effleurages, foulages, pétrissages, frictions, étirements, etc.) permettent de soulager les muscles fatigués ou endoloris, en favorisant une récupération rapide.

Le "massage suédois" stimule également la circulation sanguine et lymphatique tout en éliminant les toxines de notre organisme.

Source : www.le-bienetre.fr

Un "petit suisse" n'est pas un ressortissant helvétique de petite taille ! ou "L'étonnante histoire du "petit suisse".

Un petit suisse

Il s'agit en effet d'un fromage, qui - malgré son appellation de "petit suisse" - est un fromage français, originaire de Normandie.

Ce fromage frais, non salé, de consistance onctueuse, à base de lait de vache enrichi de crème de lait de vache, d’un poids moyen de 60 g, se présente enveloppé sous forme d’un cylindre de 5 cm de haut et 3 cm de diamètre. Et sa fabrication, le plus souvent industrielle, a repris et développé un vieux procédé utilisé depuis le Moyen Âge dans le canton de Vaud, en Suisse.

Le "petit suisse" peut se consommer en dessert, sucré, additionné de confiture, de miel, etc. ou salé, poivré avec des fines herbes. Il sert également à farcir les viandes (volaille) ou à les recouvrir (lapin), mélangé à de la moutarde pour leur éviter de se dessécher à la cuisson.

À l'origine du conditionnement en forme de cylindre, on trouve Étienne Pommel qui fabriquait dès 1828 à Gournay-en-Bray (76) des fromages frais enrichis de crème, vendus dans une fine bande de papier paraffiné (papier Joseph favorisant l'évaporation de l'eau en excès) et placés par six ou douze dans de petites caissettes de bois.

Lire la suite

"Tenir sur un ticket de métro", Une épilation ticket de métro" ou "Le ticket de métro".

Un ticket de métro, objet aujourd'hui déjà presque disparu, est un petit morceau de carton d'environ 35 X 75 mm, utilisé pendant plus d'un siècle pour voyager sur le réseau du métropolitain ou "métro".

Le ticket de métro parisien, des origines à nos jours
Le ticket de métro parisien, des origines à nos jours
  • "Tenir sur un ticket de métro" signifie donc, pour un texte, une liste, etc. : ne pas être très long ni très développé.

On dit par exemple : "La liste de ses réalisations pourrait tenir sur un ticket de métro" ou "Son CV détaillé tiendrait sur un ticket de métro".

Ticket de métro parisien

  • "Une épilation ticket de métro", également appelé "Maillot américain", est une épilation presque intégrale de la toison pubienne féminine, ne laissant qu'un rectangle plus ou moins large de poils, en forme de ticket de métro,
L'épilation "Ticket de métro" ou "Maillot américain"
L'épilation "Ticket de métro" ou "Maillot américain"
  • et "Le ticket de métro" est l'appellation donnée à cette étroite bande de poils préservés.
Épilation "ticket de métro"
Épilation "ticket de métro"

Sur un thème contigu je vous recommande la lecture de mes autres articles :

"Une marque-ombrelle", "Une marque mère", "Une marque fille" et "Une marque éponyme".

Une "marque ombrelle" est une marque unique utilisée simultanément pour commercialiser un ensemble de produits ou services hétérogènes appartenant à des catégories différentes.

Les marques ombrelles sont notamment très utilisées dans le domaine de l'alimentaire, où elles peuvent être utilisées à l'échelle d'un groupe (Danone, L'oréal, Nestlé) ou au niveau d'une gamme (Haribo, Lu).

L'utilisation d'une marque ombrelle permet de faire bénéficier l'ensemble des produits "abrités" de la notoriété et de l'image de la marque ombrelle, ce qui permet éventuellement de limiter les coûts de communication publicitaire.

Lorsqu'une marque ombrelle est étroitement associée à une marque produit, on parle généralement de "marque fille" et de "marque mère".

  • "Une marque fille" est une marque de produit ou de ligne de produits utilisée en complément d'une marque mère qui lui sert de caution.

"CARenSAC", "Dragibus" et "Tagada" sont par exemple des marques filles de Haribo.

  • "Une marque mère" est une "marque ombrelle" utilisée en complément d'une "marque fille". Danone ou Nestlé sont ainsi des marques mères chapeautant un grand nombre de marques filles dans le domaine de l'alimentaire.
  • Dans certains cas, la marque mère est également "marque éponyme", c'est à dire ayant donné une partie de son nom à un marque dérivée.

Ainsi, Danone est-elle la marque éponyme des marques dérivées "Danacol" ou "Danao". Ou Nestlé celle de "Nesquick" ou "Nescafé".

La filiation marque mère/marque fille est d'ailleurs souvent affirmée dans le discours publicitaire avec des mentions du genre "Prince de Lu" ou "Paniers de Yoplait".

Les couples de marques "mères/filles" sont surtout utilisés dans l'industrie alimentaire ("Paniers" de Yoplait ou "Apéricube" de La vache qui rit) mais se rencontrent également dans le domaine des enseignes de distribution, afin de décliner les différents formats de magasin (Carrefour "City", "Carrefour "Contact", Carrefour "Drive", Carrefour "Express", Carrefour "Market", Carrefour "Montagne")

Avoir recours à une stratégie de marque ombrelle est une stratégie dite "à la japonaise" parce qu’il s'agissait à l’origine de la stratégie adoptée par les sociétés japonaises telles que Honda (motos, autos, tondeuses à gazon) ou Yamaha (motos, pianos, guitares).

Au contraire de la stratégie de "marque produit", également appelée "stratégie à l'américaine", car utilisée par les lessiviers états-uniens tels que Procter & Gamble.

Sources : www.definitions-marketing.com et www.marketing-etudiant.fr

Qu'est-ce qui différencie "Un gréement bermudien" d'"Un gréement non bermudien" ?

Il s'agit naturellement de termes de voile :

  • comme son nom l'indique, le gréement bermudien est un type de gréement de voilier, développé aux Bermudes au XVIIe siècle, dont la caractéristique la plus visible consiste en une grand-voile triangulaire comme unique voile d’arrière,

"Filer à l'anglaise".

Cette curieuse expression du registre familier signifie : fuir discrètement, filer en douce, se défiler.

On dit par exemple : "Les voleurs ont malheureusement filé à l'anglaise juste avant que la police n'arrive sur place".

Et ce que je trouve particulièrement savoureux c'est que nos amis britanniques disent de leur côté... : prendre congé à la française ("Take French leave") !