L'interjection du registre familier "Hein" n'a pas vocation à servir de virgule lors d'interventions orales !

Je ne supporte plus ce tic de langage, de plus en plus répandu parmi les journalistes de notre pays, consistant à remplacer les virgules et points-virgules de leurs textes par autant de "Hein" lors de leurs interventions orales !

Aussi étonnant et incroyable que cela puisse paraître, j'en compte en effet régulièrement deux à quatre par minute, lors des prises de parole préparées des journalistes opérant sur les différentes chaînes de télévision françaises d'information en continu. Lesquels journalistes pensent ainsi, je crois, masquer le fait qu'ils lisent des notes écrites, en adoptant une façon de parler se voulant "naturelle" et "grand public".

Vérifiez par vous-même : vous verrez que je n'exagère pas !

Ainsi par exemple de la journaliste française Sylvia Amicone, officiant le 06 avril 2021, dans l'émission "Le grand soir", sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

La journaliste française Sylvia Amicone

Mais aussi de la journaliste française Anaïs Hanquet, entendue le 7 septembre 2021, dans l'émission "Télé matin", sur la chaîne de télévision publique France 2 (3 "Hein" en moins d'une minute).

La journaliste française Anaïs Hanquet

Ou encore du journaliste français Jean-Pierre Gratien, présentateur de l'excellente émission "Débat Doc", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Le journaliste français Jean-Pierre Gratien, présentateur de l'émission "Débat Doc" sur la chaîne de télévision publique France 5 (© Gwendoline Le Goff / PanoramiC)
Le journaliste français Jean-Pierre Gratien, présentateur de l'émission "Débat Doc" sur la chaîne de télévision publique France 5 (© Gwendoline Le Goff / PanoramiC)

Si vous ne l'aviez pas encore remarqué, je vous promets que vous allez, très rapidement désormais, être, comme moi, véritablement exaspéré par cette pratique relevant d'un registre populaire démagogique n'ayant pas sa place, selon moi, dans la bouche d'un professionnel du verbe, dont on peut attendre qu'il s'exprime dans un français sinon soutenu au moins courant.

Pour cette raison, je leur décerne, et cela de façon collective, mon label "Fâchés avec le français".

 

8 réflexions au sujet de “L'interjection du registre familier "Hein" n'a pas vocation à servir de virgule lors d'interventions orales !”

  1. ...s'il y a quelque chose de médiocre ici, c'est ce blog ! Cherchez les vraies questions de fond plutôt que de vous en tenir à de telles inepties ! Et puis, si vous voulez vraiment parler de la "langue française", commencez à regarder toutes les fautes que vous faites quand vous écrivez !

    Répondre
    • Bonjour Claire.

      Je viens de prendre connaissance de votre commentaire et je tenais avant toute chose à vous remercier vivement d'avoir ainsi pris la peine de m'écrire afin de me faire part de votre ressenti et de votre courroux, à la lecture de cet article, les retours de lecteurs et lectrices m'étant souvent très précieux. 

      * Concernant les fautes d'orthographe, je suis entièrement d'accord avec vous : je sais bien en effet qu'il y en a beaucoup dans ce blogue, ce qui est un comble puisqu'il est consacré à la langue française et que je fustige régulièrement de nombreuses personnes pour leurs fautes de grammaire et de syntaxe.

      Cela est dû au fait que j'ai beaucoup produit (8 000 articles en deux ans) et ne me relis pas systématiquement et pas assez ou trop vite, ou que je ne repère pas toujours mes fautes lorsque je le fais. L'idéal serait bien évidemment que je puisse trouver une ou plusieurs personnes de bonne volonté, qui acceptent de me relire et de me signaler bénévolement toutes ces fautes, car ce blogue ne me rapporte absolument rien et je n'ai donc pas les moyens de me payer des relecteurs professionnels.

      * En revanche, j'avoue ne pas m'expliquer l'ampleur de votre réaction et de votre colère concernant le propos de cet article ou mon "label de médiocrité Fâchés avec le français", régulièrement attribué à des journalistes, intervenants ou invités d'émission télévisées, qui semblent vous exaspérer et vous indigner à titre personnel... Comme si je m'en prenais à votre propre profession ou à celle de l'un(e) de vos proches ?

      Si tel est le cas, je suis sincèrement désolé de vous avoir blessé. Et puis retirer le nom et la photo de la journaliste mentionnée, si vous le souhaitez.

      Je vous serais en tout état de cause reconnaissant des éventuels compléments d'information que vous voudrez bien, le cas échéant, me communiquer.

      Cordialement

      Jean-Pierre

      Répondre
  2. Bonjour, je cherche désespérément comment prendre contact avec les média(s?) pour leur demander de corriger leurs erreurs récurrentes et qui m'horripilent chaque jour : le futur dans la proposition commençant par "si", le singulier après un "collectif numéral" (une centaine de personnes est venue), pour ne signaler que celles-ci.... Et les tics de langage : les "hein" (qui semblent vouloir faire croire que l'on improvise) bien sûr, les "concrètement" qui ponctuent quasiment toutes les phrases, et les fameux "anonymes" - nous, je suppose - qui ont bien pourtant un nom...

    Répondre
    • Je comprends votre désespoir ! Dans mes rêves les plus fous, j'imagine pour ma part que ce blogue puisse attirer un jour suffisamment de lecteurs pour pouvoir exercer une pression indirecte sur lesdits organes d'information... Après tout, si l'on nous avait dit, il y a encore seulement cinq ans, que nous verrions en 2021 des publicités télévisées d'amazon vanter leur utilisation de chèvres pour "tondre" leurs pelouses françaises !

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.