"Philippe Laudenbach".

Le grand public ignore souvent le nom de cet acteur français né le 31 janvier 1936.

Affiche du film français "vivement dimanche !" de François Truffaut (1983)
vivement dimanche
1983
rŽal : Francois Truffaut
Jean Louis Trintignant
Fanny Ardant
Collection Christophel

Comme beaucoup, c'est en 1983, dans "Vivement dimanche !" de François truffaut", que je l'ai découvert.

J'ai immédiatement apprécié son jeu et surtout - moi qui suis extrêmement sensible aux voix - son timbre et sa diction, qui m'ont rappelé ceux de son oncle, le grand Pierre Fresnay, qui m'avait fasciné, tout jeune, dans "La grande illusion" de Pierre Renoir (1937), au point que je n'avais eu de cesse, dès lors, d'essayer de voir tous ses autres films, ce qui n'était guère aisé, dans les années 1970 et même 1980.

Théâtre

Philippe Laudenbach débute au théâtre en 1963.

Et il a joué depuis dans une cinquantaine de pièces, travaillant à de multiples reprises avec Yves Gasc, Laurent Terzieff ou Robert Hossein.

Cinéma

Philippe Laudenbach tourne son premier film en 1962 avec Alain Resnais ("Muriel ou Le temps d'un retour"), qui le dirigera de nouveau en 1980 dans "Mon oncle d'Amérique", puis dans "La vie est un roman" (1983).

L'acteur français Philippe Laudenbach

Dès les années 1980, il devient un second rôle très demandé, dirigé par François Truffaut, Claude Lelouch, Jean-Jacques Beineix, Éric Rohmer, Claude Sautet, etc.

L'acteur français Philippe Laudenbach

Il a souvent joué des rôles de notables. Et, en 2010, il est Célestin dans le film de Xavier Beauvois "Des hommes et des dieux".

Puis joue le père de Valérie Lemercier, en 2017, dans son film "Francine".

Philippe Laudenbach a également beaucoup tourné pour la télévision.

Actif dans le domaine du doublage, il a aussi prêté sa voix pour des pièces radiophoniques et feuilletons diffusés par la radio publique France Culture, ainsi que pour la narration de quelques documentaires.

Famille

Philippe Laudenbach est le neveu de l'acteur français Pierre Fresnay.

Et le cousin germain de l'écrivain, éditeur, journaliste, critique littéraire et scénariste français Roland Laudenbach, fondateur, en 1944, de la maison d'édition "La Table ronde", qu'il dirigea jusqu'en janvier 1986.

Dont le petit-fils, Sébastien Laudenbach, né le 12 octobre 1973, est un réalisateur dans le domaine de l'animation, scénariste, producteur et illustrateur. Il est l'auteur de "La jeune fille sans mains", un long-métrage d'animation sorti en 2016, dans lequel Philippe Laudenbach prêtait sa voix au diable.

Source : wikipedia.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.