Pourquoi dire : "Des mixed boarders" ?

Ainsi que j'ai pu l'entendre dire, en commentaire, le 3 juillet 2023, durant le préambule de l'émission de jardinage "Silence ça pousse !", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Stéphane Marie et Carole Tolila, les animateurs de l'émission de jardinage "Silence ça pousse !", sur la chaîne de télévision publique française France 5

Et pas, en français : "Des BORDURES MÉLANGÉES" ou "Des BORDURES MIXTES" !

Afin d'éviter que l'immense majorité des français ne comprennent ?

Cette locution verbale désigne : des sortes de larges plate-bandes d'origine anglaise où les plantes se mêlent et sont juxtaposées en harmonisant les couleurs et les silhouettes.

Les bordures herbacées vivaces des jardins anglais, sont composées de groupes de plantes (plusieurs pieds d'une même espèce) accolés les uns aux autres, afin de former des taches, aucune plante ne devant en concurrencer une autre.

La couleur des fleurs, la hauteur et la silhouette des végétaux convenablement assortis permettent de réaliser des scènes champêtres qui gardent, à l’inverse des plates-bandes rectilignes des jardins français, un aspect naturel.

Une bordure mixte ("mixed boarder")Une bordure mixte ("mixed boarder")

Au-delà d’être un simple massif de vivaces opulentes, la bordure mixte associe également parfois des arbustes, formant ainsi plusieurs strates, et prend généralement une forme allongée, soit le long d’un mur, soit en formant deux plate-bandes allongées se répondant autour d’une allée engazonnée.

Emblématique des jardins anglais, la bordure mixte est indissociable du romantisme des jardins à l’anglaise jouant sur l’association remarquable de floraisons opulentes et un floutage harmonieux des formes. Elle fait son apparition vers le milieu du XXème siècle, et est associé à la papesse du jardin anglais, Gertrude Jekyll (1843-1932), qui a instauré le jardin informel.

Cette jardinière paysagiste d’exception a créé essentiellement en Angleterre mais aussi en France et en Europe des jardins avec ces grandes plate-bandes où le mélange des fleurs et des feuillages se fait dans un entrelacs maitrisé et où aucune plante ne prend le dessus sur l’autre. Composé essentiellement de plantes vivaces, d’arbustes, mais aussi de quelques annuelles et bulbeuses, ainsi que de graminées, la bordure mixte propose une débauche de couleurs et de volumes dans un foisonnement très abouti. On comprend, quand on s’attache aux multiples plans très précis de cette grande dame, que ces énormes massifs sont finalement très construits malgré l’image naturelle qu’ils renvoient au promeneur.

Une bordure mixte ("mixed boarder")

A l’opposé du formalisme d’un massif structuré à la française, la bordure mixte voit donc l’aboutissement d’un foisonnement où les jeux de couleurs le disputent aux jeux de lumières et aux notions de perspective. De l’irrégularité des volumes et des formes, naît un espace harmonieux et très naturel, explosant de couleurs en été.

Sources : www.gerbeaud.com et www.promessedefleurs.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.