On ne dit pas : "Le traducteur il essaye de shorter les traductions" !

L'humoriste français Pierre-Antoine Damecour

Comme l'a déclaré l'humoriste français Pierre-Antoine Damecour, le 14 octobre 2020, dans l'émission d'Estelle Denis "L'Équipe d'estelle", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Le traducteur essaie de RACCOURCIR les traductions" !

Pour cet infâme charabia, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Les "Cosy home days" du 1er octobre au 15 novembre 2020 et "Connect your home to pour life" !

Tels sont les deux slogans anglais que la société française Somfy nous inflige dans sa publicité télévisée française d'octobre 2020 !

Comme toujours, je me demande ce que les responsables mercatiques de ce type de société peuvent bien avoir dans le crâne lorsqu'ils conçoivent ce type d'annonce...

Ont-ils seulement conscience de ce qu'une immense majorité de français - qui ne sont déjà plus capables de parler correctement leur propre langue - ne comprennent pas un traître mot de ce genre de messages ?

Pour ce doublé anglophone, je décerne en tous cas à la société Somfy mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Le factoring" et "Le factor" ?

Et pas : "L'affacturage" et "L'affactureur" !

Ces deux appellations désignent :

  • "L'affacturage" : une technique de financement et de recouvrement de créances (entre entreprises, pas sur des particuliers) consistant, pour les entreprises, à obtenir un financement anticipé et à sous-traiter cette gestion à un établissement de crédit spécialisé,
  • et "L'affactureur" : ledit établissement de crédit spécialisé, qui, moyennant rémunération, gère les comptes clients de l'entreprise affacturée et prend en charge le recouvrement des factures précédemment financées, ainsi que les éventuels contentieux.

Considéré durant longtemps comme le dernier recours de sociétés en difficultés financières, l'affacturage a aujourd'hui acquis ses lettres de noblesse.

Et est enfin perçu comme un outil souple au service des entreprises, leur permettant tout à la fois :

  • d'externaliser des tâches administratives,
  • de se prémunir contre les impayés,
  • et d'être financé à court terme.

Gérant d'une petite société de fabrication d'objets promotionnels, au début des années 1990, je ne travaillais qu'avec des multinationnales n'offrant aucun risque d'impayés.

Mais j'ai eu recours à l'affacturage afin de ne plus subir les procédures comptables complexes et les longs délais de paiement de mes clients. Avoir délégué l'émission et le recouvrement de mes factures à la BNP m'avait alors épargné de devoir constamment harceler mes interlocuteurs des services mercatique et communication afin qu'ils relancent leurs services comptables.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Le futur s'ouvre à vous" ! (2/2)

Comme se permet de nous l'asséner la marque coréenne Samsung dans sa publicité télévisée française de septembre 2020 pour le téléphone portable multifonction Samsung Galaxy Zfold 2 5G.

Mais : "L'AVENIR s'ouvre à vous" !

Au moins cette marque a-t-elle déjà le mérite de ne pas nous avoir imposé comme nombre d'autres - y compris françaises, c'est un comble ! - un slogan (voire une publicité parlée ou écrite) intégralement en anglais.

 

Pourquoi dire : "Il faut avoir un monitoring très subtil" ?

Le journaliste français Vincent Hugheux

Comme l'a déclaré, le 9 octobre 2020, le journaliste français Vincent Hugueux, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Et pas : "Il faut SURVEILLER ATTENTIVEMENT" !

Sans doute espère-t-il - comme souvent en pareil cas - parvenir à se faire passer pour plus savant qu'il n'est, en jargonnant ainsi en anglais ?

On n'écrit pas : "Un traffic" !

Mais : "Un traFic" !

Avec un seul "f". C'est en anglais que ce mot en comporte deux.

Bien évidemment, la diffusion dans notre pays, en 2000, sous son titre anglais, du film germano-états-unien "Traffic", réalisé par Steven Soderbergh, n'a pas contribué à améliorer l'orthographe de ce mot pour de nombreux français,