"Bibi".

Il s'agit du surnom en forme de gémination de l'acteur français Maurice Biraud, né le 3 mars 1922 et mort le 24 décembre 1982.

Animateur de radio et humoriste, il est l'auteur de recueils d'aphorismes et bons mots dont il était friand, comme en témoigne encore aujourd'hui son épitaphe : "Ici repose Maurice Biraud, qui n'a jamais eu besoin de porteur pour son bagage intellectuel".

Il a enregistré quelques chansons, dont un duo avec Régine et un autre avec France Gall, en 1967.

Disque de Maurice Biraud (1967)Disque de Maurice Biraud et France Gall (1967)

Il fut le parrain du réalisateur français Jacques Audiard, fils du génial dialoguiste Michel Audiard avec lequel il s'était lié d'amitié dès le début des années 1950 et dont il a naturellement plusieurs fois eu l'occasion de prononcer les merveilleux dialogues, comme dans par exemple "Un taxi pour Tobrouk" de Denys de la Pattelière (1961), "Le cave se rebiffe" de Gilles Grangier (1961) ou "La métamorphose des cloportes" de Pierre Granier-Deferre (1965), pour ne citer que mes trois préférés.

Affiche du film français "Un taxi pour Tobrouk" de Denys de la Patellière (1961)Affiche du film français "Le cave se rebiffe" de Gilles Grangier (1961)Affiche du film français "la métamorphose des cloportes" de Pierre Granier-Deferre (1965)

Qui ne se souvient par exemple de son fameux "Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche", adressé à Charles Aznavour, dans "Un taxi pour Tobrouk" ?

Maurice Biraud et Charles Aznavour dans "Un taxi pour tobrouk" de Denys de la Patellière (1960)

Source : wikipedia.org

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.