"Du verbiage".

J'utilise avec plaisir ce mot du registre soutenu désignant une abondance de paroles, de mots vides de sens ou qui disent peu de choses ; un flot de paroles superflues masquant la pauvreté de la pensée.

Je dis par exemple : "Je ne supporte pas le verbiage des journalistes des chaînes de télévision françaises d'information en continu".

Sources : www.larousse.fr, www.cnrtl, wiktionary.org et www.linternaute.fr

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.