"Le bourreau d'Emsland".

Il s'agit du surnom du jeune criminel de guerre allemand Willi Herold, né le 11 septembre 1925 et mort guillotiné le 14 novembre 1946.

L'incroyable récit de ses méfaits commis en Allemagne, dans la région d'Emsland, au cours des derniers jours de la Seconde Guerre mondiale, a inspiré au réalisateur allemand Robert Schwentke son film "The Captain - L'Usurpateur" réalisé en 2017.

Affiche anglaise du film allemand "Der Hauptmann", réalisé en 2017 par Robert Schwentke et sorti en France en 2018 sous le titre "The Captain - L'Usurpateur"
Affiche anglaise du film allemand "Der Hauptmann", réalisé en 2017 par Robert Schwentke et sorti en France en 2018 sous le titre "The Captain - L'Usurpateur"

Le 30 septembre 1943, Herold est appelé au service militaire. Après une formation de base avec un régiment de parachutistes, il est envoyé en Italie et combat à la bataille d'Anzio (Latium) et à la bataille de Monte Cassino (Latium), où il est promu au grade de caporal et récompensé pour la destruction de deux chars britanniques sur la plage de Salerne (Campanie).

En mars 1945, l'unité de Herold est transférée en Allemagne. Dans le chaos de l'armée allemande en retraite, Herold se sépare de son unité au début d'avril 1945. Il trouve une voiture abandonnée contenant les bagages d'un capitaine de la Luftwaffe près de Gronau (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), revêt cet uniforme et fait semblant d'être l'officier, rassemblant autour de lui un certain nombre de soldats également perdus.

Image du film allemand "The captain - L'usurpateur" sorti en France en 2018
Image du film allemand "The captain - L'usurpateur" sorti en France en 2018

Le 11 avril 1945, le groupe de Herold arrive dans un camp de prisonniers de déserteurs de l'armée allemande. Le "capitaine" Herold déclare aux autorités allemandes du camp qu'il agit sous les ordres directs d'Adolf Hitler et prend le commandement du camp. Dans la nuit du 12 avril 1945, Herold et ses hommes demandent aux détenus de creuser une fosse de 1m80 de profondeur, avant de les exécuter ... au canon anti-aérien (!) puis à la mitrailleuse, pour finir par les achever à la grenade. Bilan de cet effroyable carnage : 98 soldats exécutés.

Willi Herold et ses hommes poursuivent leurs exactions jusqu'au 19 avril, où un bombardement des Forces Alliées pulvérise la caserne et détruit complètement le camp. Herold et ses hommes survivent cependant miraculeusement.

Évacuant les lieux, ils poursuivent leur macabre besogne dans le nord de l'Allemagne. Avec son "tribunal volant", Herold organise une pendaison publique, fait exécuter cinq néerlandais pour espionnage présumé, et assassiner un fermier de Leer (Basse-Saxe), qui avait eu le malheur d'exhiber un drapeau blanc en signe de réddition

Fuyant la progression des troupes alliées, le groupe de Herold arrive à Aurich (Basse-Saxe) le 28 avril 1945, où il est arrêté par la police militaire allemande. Au cours de son séjour en prison, il avoue ses actes, mais ses déclarations sont mises de côté par le tribunal militaire. On lui propose alors de rejoindre la guérilla menée par le corps-franc des Werwolf, créé en septembre 1944 par Himmler, et qui se lançait dans des opérations de sabotages et autres assassinats pour désorganiser les arrières des troupes alliées. Mais Herold s'échappe, et part en direction de la ville portuaire de Wilhelmshaven (Basse-Saxe).

Ayant repris son ancien métier de ramoneur, Herold est interpellé le 23 mai 1945 par un marin britannique alors qu'il vole une miche de pain.

Le criminel de guerre allemand Willi Herold (11 septembre 1925 -14 novembre 1946)

À la suite d'une enquête et d'un interrogatoire de témoins, Herold est identifié comme un criminel de guerre recherché.

Le 1er février 1946, ses hommes et lui sont contraints par les forces d'occupation britanniques de déterrer les restes des détenus tués au camp d'Aschendorfermoor. 195 corps sont alors exhumés.

En août 1946, Herold et douze autres personnes sont jugés par un tribunal militaire britannique et tenus pour directement responsables du meurtre d'au moins 125 personnes. Le 29 août 1946, Herold et six autres co-accusés sont condamnés à mort, cinq autres hommes étant acquittés.

Le 14 novembre 1946, Herold - qui a à peine 20 ans et que l'on estime responsable de la mort de près de 170 personnes - est guillotiné avec cinq autres accusés dans la prison de Wolfenbüttel (Basse-Saxe).

Sources : wikipedia.org et www.allocine.fr

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.