"Le motodidacte" et "Bac moins 5".

Il s'agit des surnoms donnés au début de sa carrière, à l'homme politique français Christian Estrosi, né le 1er juillet 1955.

Christian Estrosi, pilote motocycliste

Il a en effet abandonné le lycée pour devenir pilote de grand prix motocycliste.

Explication des calembours
« Le motodidacte » résulte de la substitution du mot « Moto » au préfixe « Auto » du mot « Autodidacte ». Et le second sous-entend ironiquement que Christian Estrosi aurait arrêté ses études cinq années AVANT le bac plutôt que de les avoir poursuivi, comme c’est souvent le cas, cinq années APRÈS le bac, lorsque l’on dit de quelqu’un qu’il est « Bac plus 5 ».

Christian Estrosi, pilote motocycliste

Quatre fois champion de France entre 1974 et 1979, il est ensuite devenu concessionnaire moto à Nice (06), avant de se lancer en politique, au sein du RPR (Rassemblement Pour la République).

Président du conseil général des Alpes-Maritimes (06), député, président de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur), président de la métropole Nice Côte d'Azur, maire de Nice (06), il a également été ministre délégué à l'Aménagement du territoire de Dominique de Villepin, secrétaire d'État à l'Outre-mer puis ministre de l’Industrie de François Fillon.

Source : wikipedia.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.