Parlez-vous le "Franponais" ?

Également appelé "Framponais", "Flançais" ou "Flanponais" (les japonais, comme d'autres asiatiques font souvent une confusion entre le "l" et le "r"...), le "FRANPONAIS" est un mot-valise ("FRANçais jaPONAIS", par analogie avec le mot "Franglais" pour "FRANçais anGLAIS") qui désigne l'utilisation pour le moins malheureuse de mots français par les Japonais.

Il est en effet de bon goût, au Japon, d'utiliser des mots français dans des domaines relatifs à l'image de la France, comme la mode,la pâtisserie, la crêperie, les cafés, la restauration ou la coiffure.

Le français apparaît ainsi surtout à l'écrit sur les enseignes des magasins, les T-shirts, les menus, etc.

Et comme très peu de Japonais le parlent ou le lisent parfaitement, les erreurs et non-sens sont très nombreux ; ces phrases et expressions curieuses finissant presque par devenir, aux yeux des japonais, une langue à part entière : le "Franponais".

Elle utilise des mots français mais avec de fréquentes fautes d'orthographe et erreurs de sens. Dans de nombreux cas, les phrases en franponais semblent avoir été traduites mot à mot depuis le japonais. Il ne faut cependant pas y voir une négligence de la part des fabricants, car ces phrases ont avant tout un but décoratif et le public ciblé n'est absolument pas francophone.

Même si le "Franponais" peut au premier abord choquer le touriste francophone, il peut être parfois devenir cocasse de repérer et collecter ces "perles" franponaises. Et même, en fin de compte, éventuellement finir par apporter un charme supplémentaire à une visite du Japon.

La petite galerie de photographies qui suit vous en donnera en tous cas, j'espère, un bon aperçu :

  • la mode :

Enseigne japonaise en franponais : "Bon mercerie" Enseigne japonaise en franponais : "Comme ça blanc d'oeuf"

Enseigne japonaise en franponais : "Comme ça du monde" Enseigne japonaise en franponais : "Laissé passé"

Enseigne japonaise en franponais : "Pou dou dou trop la pêche" Enseigne japonaise en franponais : "petit main"

  • la pâtisserie :

Enseigne japonaise en franponais : Pâtisserie "Famille de Chie" Enseigne japonaise en franponais : Pâtisserie "Châteraisé"

Enseigne japonaise en franponais : pâtisserie "Bon rivière"

  • la crêperie :

Enseigne japonaise en franponais : "Crepe de cafe Girafe"

  • les cafés :

Enseigne japonaise en franponais : "Café de cancer" Enseigne japonaise en franponais : "Café à la tienne"

Enseigne japonaise en franponais : "Café de crié" Enseigne japonaise en franponais : "Café d'or"

  • la restauration :

Enseigne japonaise en franponais : "Brillant café"

  • la coiffure :

Enseigne japonaise en franponais : Salon de coiffure "Belle cheveu" Enseigne japonaise en franponais : Salon de coiffure "Belle Lecheveu"

Enseigne japonaise en franponais : "Ange pass"

  • etc. :

Enseigne japonaise en franponais : boutique "Châteraisé" Enseigne japonaise en franponais : "La chatte"

Enseigne japonaise en franponais : "Le belle rocher" Enseigne japonaise en franponais : "Ça coûte"

Enseigne japonaise en franponais : "Maison chantée" Enseigne japonaise en franponais : "Salon de MIEUX"

Enseigne japonaise en franponais : "Fille et toit"

Enseigne japonaise en franponais : "uni ; que par vert dense" Enseigne japonaise en franponais : "Grand intelligent hotel"

Enseigne japonaise en franponais : "quatre saisons plein" Enseigne japonaise en franponais : "Emsexcite vouloir"

Source : wikipedia.org

6 réflexions au sujet de “Parlez-vous le "Franponais" ?”

  1. Je croyais qu'il n'y avait que les français qui étaient assez bêtes pour avoir des enseignes dans une langue différente de celle de leur pays ! Est-ce pour faire "chic" ?

    Répondre
    • Oui, tout à fait, me semble-t-il. Je crois que pour eux cela confère à leur produit, marque, enseigne ou établissement un certain prestige, un "chic" "à la française" ; un petit peu comme aux États-Unis et presque partout ailleurs dans le monde ; mais cela s'est développé chez eux d'une façon très particulière.
      Ce qui est amusant c'est que cela n'existait absolument pas en 1976 lorsque mon père est allé y travaillé durant six mois.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.